09/05/2021 | Le Bureau Export Paris

Monde | Coronavirus : quels soutiens pour l’industrie musicale à travers le monde ?

Face à la crise du coronavirus et aux difficultés rencontrées par tous les acteurs de l’industrie musicale, les pouvoirs publics, organismes de gestion collective et associations des pays du monde entier mettent en place des programmes d’aides. 

Les États, OGC et organismes professionnels (ainsi que des entreprises de l’industrie musicale) s’organisent pour venir en aide aux entreprises, artistes et créateurs du secteur dans beaucoup de pays occidentaux. Dans le reste du monde, les soutiens sont encore timides, mais les acteurs s’organisent pour quantifier les pertes financières et formuler des demandes de soutien.

Le soutien des gouvernements, organismes de gestion collective et organismes professionnels de la filière

Europe

Allemagne

Mesures gouvernementales

Avril 2021

Le gouvernement investit 2,5 milliards d’euros dans le soutien et la relance du secteur culturel. C’est l’une des sommes les plus importantes consacrées à un programme culturel dans l’histoire du pays.

Une subvention sera disponible pour les entreprises dont le chiffre d’affaires a chuté d’au moins 50 % entre novembre 2020 et juin 2021. Pour celles dont le chiffre d’affaires a chuté de plus de 70 %, un remboursement des frais fixes à 100 % est prévu. Enfin, le gouvernement a annoncé une aide au démarrage destinée aux entreprises de l’événementiel et de la culture, équivalente à 20 % de la masse salariale sur un mois de référence.

Mars 2021

Le 4 mars, le Sénat berlinois a annoncé dans un communiqué de presse le concept d’un programme de financement de 500 millions d’euros. La Berlin Music Commission se félicite que le Sénat se soit ainsi conformé aux demandes de son président Olaf Kretschmar :

  • un programme spécifique de l’État-région pour un redémarrage des acteurs de la filière musicale berlinoise ;
  • la mise en place d’assurances annulation afin de préserver la création de programmation d’événements ;
  • la promotion ciblée de formats de conférence et de projets phares afin de favoriser les échanges au sein de la filière et donc un nouveau départ, et de positionner à nouveau Berlin comme une force motrice dans le cadre européen.

Février 2021

La fondation des orchestres allemands (Deutsche Orchesterstiftung) a réuni 4,1 millions d’euros de dons et débute une redistribution aux structures demandeuses le 3 février.

Janvier 2021

Le programme Neustart Kultur a été doté par le gouvernement d’1 milliard d’euros supplémentaire.

Via Neustart Kultur, l’agence Hamburg Konzerte va organiser une série de concerts sous la devise ReStart dans la Barclaycard Arena, du 2 au 7 mai 2021. Les événements ont été conçus pour accueillir un maximum de 650 personnes, tout en respectant les mesures de sécurité (placement à des sièges attitrés et contrôle des déplacements du public). Les billets ont été mis en vente le 18/01/21.

Décembre 2020

10 millions d’euros ont été accordé au programme de soutien à la musique classique de Neustart Kultur. 1 600 bourses de 6 000 euros seront attribuées à des artistes professionnels indépendants.

Selon Initiative Musik, plus de 500 demandes d’aides financières provenant de tous les États fédéraux pour la préservation et la consolidation des infrastructures musicales en Allemagne ont déjà été approuvées par les sous-programmes de Neustart Kultur :

  • sous-programme « clubs et salles » : selon Initiative Musik, 350 demandes provenant de tous les Länder ont déjà été approuvées, plus de 500 demandes avaient été reçues au 31/10/20. Le projet est mis en place par Initiative Musik et financé par le gouvernement fédéral à hauteur de 27 millions d’euros ;
  • sous-programme « événements musicaux live et festivals de musique » : 184 demandes au total ont été approuvées, environ 600 demandes avaient été reçues au 30/11/20. Un total de 80 millions d’euros est disponible pour ce sous-programme de Neustart Kultur.
    Jusqu’à présent, Initiative Musik a déjà approuvé pour 49 millions d’euros de financements.

Le Deutscher Musikrat (DMR) et la Society Of Music Merchants (SOMM) mettent en œuvre un nouveau sous-programme de Neustart Kultur, qui vise à renforcer les initiatives innovantes numériques dans le commerce spécialisé de la musique. Un fonds de 4 millions d’euros a été alloué au programme ; il s’adresse en particulier aux commerces spécialisés dans les ventes en magasin et aux fabricants et distributeurs d’instruments et d’équipements musicaux. Les candidatures pour le programme peuvent être soumises en ligne à partir du 14/12/20.

Neustart Kultur a annoncé un fonds d’aides de 5 millions d’euros qui sera ouvert à partir du 15/12/20 aux éditeurs du secteur  dit de « E-Musik » (musiques dites sérieuses, donc non commerciales, dans le contexte allemand, classique/contemporain/expérimental…)  et  du secteur «art dramatique ». Il a été élaboré en collaboration avec le DMV (équivalent allemand de la CSDEM) et l’Association des éditeurs allemands de théâtre (VDB).

Le ministère fédéral des Finances en Allemagne a annoncé le 03/12/20 un fonds d’aides d’un volume de 2,5 milliards d’euros destiné à la filière événementielle. Ce fonds devrait couvrir les frais d’annulation d’événements live et des frais liés à des restrictions de capacités de manifestations programmées sur la période de juin à décembre 2021. Il devrait également permettre de financer la production de formats événementiels hybrides sur cette période. 

Novembre 2020

À la demande de la Clubcommission, l’administration du Sénat de Berlin pour la Culture et l’Europe a confirmé que, sur les 38 candidats au programme d’aide d’urgence, plus de la moitié des clubs cités ont reçu un maximum de 25 000 euros de subventions, y compris des lieux berlinois bien connus comme le Tresor, le Sage Club ou le Watergate. La condition d’accès à ces mesures fixant le nombre minimum d’employés à 10 est également critiquée par la Clubcommission, car elle exclut un nombre important de structures, à la fois dans l’événementiel et dans les structures associées (agences de booking, de communication, etc.). Les acteurs exercent une pression sur le gouvernement de l’État de Berlin afin de rendre possible les open-air pour la saison estivale, ce qui serait selon eux une soupape de respiration financière salvatrice pour un nombre important de structures (dont plus de la moitié prévoient de se retrouver en défaut de liquidité d’ici à dans 8 semaines selon une étude de la Clubcommission).

Avec le Hamburg Music Business Support, l’Interessengemeinschaft Hamburger Musikwirtschaft (IHM) lance un programme de soutien aux structures de la filière et aux artistes hambourgeois pour surmonter la crise sanitaire et encourager la mise en œuvre de projets, de début décembre 2020 à fin janvier 2021. Ce programme est financé par le sénat hambourgeois de la culture et des médias à hauteur de 5 millions d’euros (jusqu’à 90 % des coûts des projets couverts, un maximum de 10 000 € versés pour chaque artiste et de 300 000 € pour les organismes de la filière).

Le gouvernement a décidé d’augmenter sa subvention (+32,5 millions d’euros) pour le régime de sécurité sociale spécifique dédié aux 190 000 artistes indépendants et auteurs. Cette mesure vise à maintenir stable le taux de cotisation du régime spécifique KSK pour 2021 (à hauteur de 4,2 %), qui correspond à un régime de sécurité sociale subventionné pour les artistes indépendants. 

Le budget fédéral pour la culture va augmenter au cours de l’année 2021 à un niveau record de 2,14 milliards d’euros.

Octobre 2020

La caisse d’assurance sociale des artistes a annoncé revoir les montants de cotisations pour l’année 2020, corrigés par les estimations de revenus des artistes. Elle offre par ailleurs la possibilité pour les artistes dont l’activité a été perturbée par la crise sanitaire d’obtenir une « bourse d’urgence » de 500 euros sous réserve de justifier les pertes financières subies. Cette somme serait alors versée par le Deutsche Orchester-Stiftung.

Au niveau des États fédéraux, des aides locales aux artistes et aux autoentrepreneurs dans le secteur culturel ont été débloquées en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (5 M€). La ville de Stuttgart a mis en place un fonds dédié au live d’un montant de 80 000 euros pour les salles de concerts, clubs et open-air. C’est aussi le cas à Hambourg où le sénat de la culture local a apporté une aide immédiate de 1,5 million d’euros aux clubs de musique.

Août 2020

La ministre de la Culture Monika Grütters a accordé un fonds de 27 millions d’euros aux clubs et salles de concerts. La somme provient du programme Neustart Kultur. Les festivals ont également eu accès à un fonds de soutien de 80 millions d’euros, en provenance du même programme.

Juillet 2020

250 millions d’euros du paquet d’un milliard d’euros doivent être investis dans des mesures de protection des investissements pour le public et les employés des institutions culturelles dont le fonctionnement régulier n’est pas financé de manière prédominante par un financement public. La distribution des fonds pour les salles de spectacles, les clubs et les festivals sera coordonnée et gérée par la GEMA. L’objectif est de « permettre aux institutions culturelles de remplir leur mission culturelle même en temps de crise et d’apporter leur contribution en tant que lieu de rencontre et de participation par des moyens artistiques et culturels ». La répartition de la somme de 250 millions d’euros entre les différents secteurs culturels (clubs et festivals, mais aussi cinémas, musées privés, théâtres, centres culturels, cirques) n’est cependant pas encore publiquement définie. Les investissements initiés par les structures devront être financés à hauteur d’au moins 10 % par celles-ci directement, ouvrant la porte à une aide qui devrait aller de 5 000 € à 100 000 .

Le Bundestag allemand a adopté le 2 juillet sa loi de finance rectificative et a ainsi également entériné la mise en place du programme Neustart Kultur. La vice-présidente du groupe parlementaire CDU/CSU, Gitta Connemann, a confirmé que le budget de la culture avait été augmenté de 50 % par rapport à son niveau habituel. Au niveau fédéral, la porte-parole de la politique culturelle et des médias, Elisabeth Motschmann, a déclaré que les Länder et les autorités locales continueraient à examiner de près les domaines dans lesquels des ajustements sont nécessaires.

Juin 2020

Le mercredi 3 juin 2020, après de longues négociations au sein de la coalition de gouvernement, la chancelière Angela Merkel a annoncé un vaste plan de relance pour l’Allemagne à hauteur de 130 milliards d’euros supplémentaires. La ministre de la Culture Monika Grütters a annoncé pour le secteur culturel dans son ensemble une enveloppe d’un milliard d’euros dans le cadre du programme Neustart Kultur répartie en quatre postes principaux :

  • des aides aux investissements pour l’adaptation des établissements culturels (en priorité les établissements à financement privé) aux normes de sécurité sanitaire dans le contexte de pandémie, à hauteur de 250 millions d’euros ;
  • des fonds destinés à permettre aux structures culturelles les plus petites et financées de manière privée à sortir leurs employés du dispositif de chômage partiel et à recommencer leurs activités. Le secteur de la musique devrait pouvoir bénéficier de 150 millions d’euros dans le cadre de ce volet du programme. Cette somme est fléchée vers le secteur du live ;
  • des aides pour la promotion et le développement de l’offre culturelle en ligne dont un certain nombre de jalons ont été posés ces derniers mois dans un contexte de fermeture des établissements culturels. Jusqu’à 150 millions d’euros seront alloués au soutien des performances en ligne ou aux visites dématérialisées de lieux culturels ;
  • un montant de 100 millions d’euros est alloué à la compensation des pertes de chiffre d’affaires lorsque celles-ci n’entrent pas dans le cadre des autres aides prévues à cet effet.

Le secteur culturel bénéficiera également d’un abaissement temporaire de la TVA (baisse de 3 % pour le taux général, de 2 % sur les taux réduits) qui prendra effet sur l’ensemble de l’économie. Notons que si le programme spécifique dédié à la culture pèse pour 1 milliard d’euros, certaines structures des ICC pourront aussi bénéficier des mesures plus générales contenues dans le plan global de 130 milliards d’euros. En particulier, un programme de 25 milliards d’euros sera mis en place pour les PME et les travailleurs indépendants/freelances.

Les mesures prises dans le cadre du programme Neustart Kultur, critiquées par le secteur de la musique notamment du fait de leur apparente mésestime de certains domaines de la filière, ont été défendues et précisées par la ministre de la Culture. Monika Grütters a déclaré que le programme serait géré « entre autres par les cinq fonds fédéraux de promotion culturelle ». Ces fonds disposeraient de mécanismes de contrôle éprouvés à travers des jurys chargés de l’examen des demandes d’allocations des différentes subventions comprises dans le programme. La ministre a également indiqué que la part du plan global de relance de l’économie allemande allouée à la culture était bien supérieure à sa part habituelle dans le budget fédéral, ce qui constitue pour elle un élément de satisfaction.

Les entreprises dont les CA en avril et mai 2020 ont diminué d’au moins 60 % par rapport à avril et à mai 2019 en raison de la crise sanitaire et dont la baisse de CA dans les mois de juin à août 2020 s’est poursuivie d’au moins 50 % peuvent demander une aide transitoire. L’État remboursera jusqu’à 50 % des frais fixes de fonctionnement (loyer, salaires…) en cas de baisse du CA d’au moins 50 % par rapport au même mois de l’année précédente et jusqu’à 80 % en cas de baisse du chiffre d’affaires de plus de 70 %. Le montant maximum remboursé sera de 150 000 € sur trois mois (de juin à août).

Des différences substantielles existent entre les différents Länder, notamment concernant les possibilités pour les artistes d’accéder à des aides financières. Dans le Bade-Württemberg ou dans l’État de Berlin par exemple, les mesures d’urgence liées à la pandémie à l’endroit des artistes ont pris fin le 31 mai. A contrario, l’État du Brandebourg permet aux artistes d’être dédommagés jusqu’à la moitié des pertes de revenus subies en raison de la pandémie jusqu’au 31 août et de bénéficier d’une bourse d’étude jusqu’à 1 000 € sous réserve d’être inscrit à la caisse de sécurité sociale des artistes.

Mai 2020

La ministre fédérale de la Culture Monika Grütters a annoncé que les salles financées par des fonds publics fédéraux devraient rembourser les cachets des artistes pour des spectacles annulés jusqu’à un montant de 2 500 €. Elle invite les Länder à permettre aux salles financées publiquement au niveau local à harmoniser leur réglementation pour permettre le même type d’action.

Le ministre président de l’État-Région de Bavière avait annoncé le 20 avril une aide spécifique aux artistes bavarois (tous secteurs culturels confondus) qui devraient pouvoir obtenir une aide forfaitaire de 1 000 euros par mois sur trois mois. L’État-Région recensant environ 30 000 artistes, ce nouveau plan d’aide coûterait aux alentours de 100 millions d’euros. Les conditions d’accès à ce fonds ont été assouplies selon des annonces faites le 14 mai, ce qui devrait faire passer le nombre de bénéficiaires de 30 000 à 60 000 pour un montant total de 200 millions d’euros versés aux artistes et aux créateurs. Un fonds supplémentaire de 10 millions d’euros a été débloqué pour la musique amateur (associations et chorales).

Du côté de la Hesse, c’est un programme de « réouverture de la culture » en trois phases qui a été mis en place par le gouvernement local, selon des annonces en date du 11 mai. Une première phase consiste en la distribution d’aides supplémentaires pour les festivals annulés (jusqu’à 500 000 euros, distribués en fonction du nombre moyen de tickets vendus sur les trois dernières années et le mode de financement du festival). Une deuxième phase concerne directement les artistes avec le versement de bourses d’activité de 2 000 € pour des projets de renouvellement de l’activité sur des supports numériques. Enfin, la troisième phase a vocation à aider la réouverture des lieux culturels avec les nouvelles normes sanitaires, avec des subventions allant jusqu’à 18 000 € pour effectuer des modifications structurelles et développer de nouveaux formats.

Avril 2020

Le 29 avril 2020, la ministre a annoncé une aide immédiate pouvant atteindre 5,4 millions d’euros pour les orchestres et ensembles indépendants. Le programme d’aide d’urgence s’étend jusqu’à la fin de l’année 2020 et s’adresse aux orchestres et ensembles professionnels basés en Allemagne. Selon la ministre, le programme vise notamment à « promouvoir les formats de présentation et de médiation élaborés en réponse aux conditions particulières de la pandémie ». Des programmes analogues ont été décidés pour le secteur des musées et celui du cinéma.

Le parti des Verts a tenu une conférence en ligne qui a permis de formuler une liste de 25 points de revendications à destination du gouvernement fédéral, comprenant notamment l’uniformisation de normes minimales d’aides au secteur culturel au niveau fédéral, une meilleure prise en compte des entreprises de tailles intermédiaires et la clarification des conditions de tenues d’événements entre autres.

Le gouvernement a validé le projet de loi consistant à autoriser les remboursements de billets pour des événements annulés sous forme de bons d’achat. Le nouveau règlement couvre tous les billets de concerts, d’événements sportifs ou de conférences achetés avant le 8 mars 2020. L’une des conditions est la validité des bons jusqu’à la fin de l’année 2021.

L’État de Berlin a mis en place le 9 avril un fonds de 30 millions d’euros spécifiquement à destination des entreprises de la culture et des médias dont le financement est majoritairement privé et qui comptent plus de 10 salariés. Ces entreprises se trouvaient dans un espace non traité par les différentes aides gouvernementales. Les entreprises concernées devraient pouvoir toucher en moyenne 25 000 euros, avec un montant maximal fixé à 500 000 euros. Deux cas de figure sont prévus pour l’allocation de ce fonds : sous forme de prêt pour les entreprises rentables avant la crise et sous forme de subvention en cas de difficulté extrême.

D’autres mesures ont été prises par le gouvernement fédéral telles que le report d’échéances ou l’ajournement des paiements de cotisations de sécurité sociale, l’assouplissement des critères d’éligibilité de « travail court » (chômage partiel), l’assouplissement des critères d’accès aux allocations de chômage, la suspension de l’obligation de déposer une demande d’insolvabilité, le soutien à la liquidité des PME et des grandes entreprises, etc. Ces mesures fédérales sont largement complétées par des programmes et dispositifs au niveau des Länder/Régions.

Mars 2020

Au niveau fédéral, le ministre de l’Économie Peter Altmaier et celui des Finances Olaf Scholz ont déjà annoncé la mise en place d’un programme d’aides (tous secteurs économiques confondus) d’un montant pouvant atteindre 50 milliards d’euros à destination des entreprises de moins de 10 salariés, qui vise également les travailleurs indépendants et les professions libérales.

Organismes de gestion collective

Mars 2021

La Gesellschaft zur Verwertung von Leistungsschutzrechten (GVL) a annoncé qu’elle allait commencer à verser des avances pour un montant total de 41,9 millions d’euros à destination des disquaires. La première distribution de l’aide covid d’urgence de 2020 devrait être versée en septembre 2021. Les paiements anticipés devraient être rendus accessibles aux disquaires éligibles de la GVL, soit ceux « qui ont également participé à la distribution d’enregistrements sonores au cours des trois dernières années et n’ont pas refusé de paiement anticipé ». La distribution initiale prévue pour 2020 aux producteurs aurait également lieu en 2021 en deux séries de paiements.

Janvier 2021

La GEMA a été dotée de 19 millions d’euros supplémentaires par Neustart Kultur. Cette somme est destinée à soutenir les salles, les clubs et les festivals.

Juin 2020 

Après une année 2019 caractérisée par la constance relative du montant des collectes, qui ont atteint 215,5 millions d’euros (-6,3 % par rapport à 2018 dont les collectes étaient affectées par le rattrapage de collectes des droits de copie privée), les directeurs de la GVL anticipent pour 2020 une réduction qui pourrait aller jusqu’à 50 % des revenus réguliers. Une telle baisse aurait un fort impact sur les distributions l’année suivante, laissant planer l’incertitude sur les conséquences à long terme de la crise sanitaire (cf. article dédié sur le fil).

Avril 2020

Outre des exonérations de paiement des clients utilisateurs contraints à fermer leurs établissements pendant la crise sanitaire, la GEMA a mis en place un fonds d’un montant de 40 millions d’euros destiné à ses membres auteurs-compositeurs également actifs en tant qu’interprètes et dont l’activité a été perturbée par l’annulation quasi généralisée des événements prévus en ce printemps 2020. Le fonds de la GEMA est réparti en 2 programmes :

  • Schutzschirm LIVE : s’adresse aux auteurs-compositeurs-interprètes qui connaissent des difficultés financières en raison de l’annulation des événements dans tout le pays. Il s’agit de paiements anticipés des distributions de droits ;
  • Corona Hilfsfond : s’adresse aux auteurs, compositeurs et éditeurs qui peuvent justifier d’une baisse de revenus en raison de la crise sanitaire et qui ne sont pas éligibles au programme Schutzschirm LIVE. Ces aides se feront sous forme de subvention unique.

La GVL a également débloqué 4 millions d’euros d’aides directes pour les artistes.

Mars 2020

La GVL (équivalent allemand de la SPRE) a annoncé le 26 mars avancer les paiements de l’année 2019, initialement prévus autour de septembre 2020, sous forme d’avances forfaitaires en direction des producteurs phonographiques, avec un volume total de 46 millions d’euros. La société de gestion collective des droits voisins vise ainsi à pallier les déficits de liquidités auxquels risquent de faire face de nombreux labels, notamment indépendants. Les versements ont déjà commencé, selon les déclarations de Guido Evers, directeur général de la GVL, octroyant ainsi une aide de court terme avant même que les mesures de subventions annoncées par le gouvernement fédéral ne prennent effet.

Autres acteurs de la filière

La liste des initiatives mises en place par la filière (#becreativeforcreatives) est disponible en allemand ici.

Mars 2021

Le DJ Woody van Eyden apporte son aide à la filière avec la plateforme en ligne supportyourDJ.com, financée par le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie par des subventions. Sur cette plateforme, on retrouve des DJ sets exclusifs où les fans peuvent rester en contact avec leur DJ préféré et des contenus participatifs inédits au prix d’entrée de 3,99 euros.

Après une année de planification, la LiveMusikKommission (LiveKomm) et l’association berlinoise Berlin Worx ont créé la fondation Bundestiftung LiveKultur au niveau fédéral. Selon LiveKomm, son objectif est de soutenir la culture live en préservant ses lieux clés, en développant ses concepts de promotion et en la valorisant. La fondation s’est appuyée sur un don datant de 2020 par la marque Jägermeister à Berlin Worx dans le cadre de sa campagne mondiale #savethenight.

Décembre 2020

Sous la devise #lauterwerden (élever la voix), Live Nation Germany lance un festival caritatif livestream (du 12 au 13/12/20). Tous les artistes, dont de nombreuses têtes d’affiches locales, se produiront gratuitement. Les spectateurs pourront faire un don pendant le direct pour soutenir les acteurs de la filière en difficulté, notamment les équipes techniques qui ont souvent un statut indépendant ou freelance. Les recettes seront reversées à Crew Nation, association en cours de fondation par Live Nation. Le partenaire de l’événement, Telekom, a fait un don de 250 000 euros pour l’occasion et a diffusé l’événement sur sa plateforme MagentaMusik 360 et son émission #DABEI sur sa chaîne MagentaTV. Selon les organisateurs, #lauterwerden aurait récolté 813 255 euros.

Jusqu’à la fin de l’année 2020, Initiative Musik collecte des dons pour la troisième vague de son programme d’aides aux musiciens en difficulté en raison de la pandémie. Les gérants de la plate-forme TikTok contribuent à l’appel à hauteur de 250 000 euros. Le 16/12/20, TikTok lance le hashtag #OhneMusikOhneMich (sans musique sans moi), qui vise à attirer l’attention sur le programme d’aide sous la devise. Selon Initiative Musik, d’autres acteurs de la filière ont apporté leur contribution, comme le prix de musique BDKV, Concord, Deezer, Spotify Germany et YouTube.

Le groupe hambourgeois Deichkind lance, en collaboration avec Startnext, service de crowdfunding pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, une campagne de crowdfunding pour aider leur staff technique en détresse pendant la crise de coronavirus. De nombreux avantages sont proposés aux participants : inscription dans des guestlists, dons d’accessoires de scène, de costumes portés par les membres du groupe, rencontres avec le groupe, leçons de guitare basse avec le bassiste, cours de brassage de bière avec un autre membre du groupe… Il y aura également un concert de solidarité organisé par Deichkind pour leur équipe en difficulté.

La campagne Backstage-Helden (héros des coulisses), initiée par le magazine allemand Stern, recueille des dons avec le soutien de célébrités pour les travailleurs culturels et les médias qui travaillent « dans les coulisses » et sont touchés par la pandémie. Amazon Prime Video et Amazon Studios contribuent à hauteur de 500 000 euros au projet. Une partie de la campagne de collecte de fonds consiste en une tombola pour gagner des rencontres virtuelles exclusives avec les artistes qui les soutiennent.

Le fonds RockCity Soforthilfe lance une deuxième série d’aides financières pour les musiciens et compositeurs de la métropole hambourgeoise en difficulté à cause de la pandémie. Ces derniers peuvent postuler jusqu’au 13/12/20 pour  obtenir une aide avant la fin de décembre. Le fonds est exclusivement financé par des dons. Après approbation, 400 euros peuvent être versés par personne, entreprise ou groupe. Depuis le 13/03/20, le réseau RockCity Hamburg collecte des dons dans le cadre de la campagne #musicsupportHH.

Pop rlp (centre de promotion et d’innovation musicale dans l’État fédéral de Rhénanie-Palatinat) lance une campagne de crowdfunding pour soutenir les créatifs de la filière pop (prestataires de services, artistes, producteurs et exploitants de salles de concert) dans l’État fédéral de Rhénanie-Palatinat. À l’aide de la plateforme de crowdfunding Startnext, pop rlp aurait collecté plus de 33 500 euros de dons lors de la première phase de crowdfunding, avec plus de 380 donateurs selon eux. 

Initié par Yourope (association de festivals européens), le mouvement Solutions for Festivals vise à rendre à nouveau possible l’organisation d’open-air. Composée d’experts en production, sécurité, prestations de services, santé et médecine, l’action a récemment été rejointe par de grands organismes allemands de la filière musique live : Eventim Live/FKP Scorpio et Goodlive.

Octobre 2020

En octobre, Initiative Music a attribué 4,9 millions d’euros à 255 projets musicaux. Première série de financements pour les artistes, qui recevront des fonds supplémentaires par l’intermédiaire de Neustart Kultur. Grâce aux fonds supplémentaires de Neustart Kultur et dans le cadre du plan de sauvetage initié par la secrétaire d’État à la culture Monika Grütters, le gouvernement fédéral a mis à disposition un total de 10 millions d’euros supplémentaires pour ce cycle de financement et le suivant. En outre, pour la première fois, les auteurs peuvent désormais soumettre des demandes de financement d’artistes avec une entreprise de l’industrie musicale, selon un communiqué de Berlin. Une autre innovation est que les dépenses nécessaires à la création d’œuvres, à la préproduction et aux répétitions seront reconnues comme éligibles au financement.

Juin 2020

L‘Association européenne des centres d’événements (EVVC) a élaboré un « plan-cadre » en coopération avec des experts de la filière et l’a publié sur le site web de l’association avec un accès pour les non-membres. Le plan-cadre offre aux exploitants de lieux de réunion et aux organisateurs « une orientation pour l’interprétation des règles lors des événements et facilite leur mise en pratique », comme l’indique l’association. Les mesures sont disponibles en allemand ici. L’association soutient par ailleurs la campagne nationale « Night Of Light » qui vise à attirer l’attention sur la situation dramatique de l’industrie de l’événementiel : dans la nuit du 22 au 23 juin 2020, toutes les entreprises participantes du secteur de l’événementiel et les lieux de l’événement illumineront leurs bâtiments en rouge.

Le CEO de DEAG Peter Schwenkow a réagi aux décisions de prolonger les interdictions des grandes manifestations en proposant de les rendre possibles sous condition que les participants installent l’application de traçabilité officielle allemande sur leur téléphone de manière obligatoire. Il soutient que le savoir-faire des organisateurs d’événements en termes de sécurité permettrait tout à fait de s’adapter aux nouvelles normes et plaide pour que les grandes manifestations soient de nouveau autorisées le plus vite possible.

Sous la devise « MitAbstandgehtsnicht » (« Ça ne marchera pas avec la distance »), les artistes et les organisateurs appellent à un rassemblement le 22 juin sur le terrain devant la Jahrhunderthalle de Francfort pour attirer l’attention sur leur situation critique liée à la crise sanitaire. Les initiateurs appuient sur la nécessité d’une aide spécifique au secteur live, sans quoi des vagues de faillites et de licenciements sont à prévoir avec une menace sérieuse pour la diversité culturelle en Allemagne.

Avec Live 100, Initiative Musik, en coopération avec la LiveKomm, a lancé un nouveau programme pour les clubs. Au cours de la première phase, ce sont 215 clubs sur tout le territoire qui seront soutenus pour 6 900 événements quel que soit le format (en ligne ou sur place) pour un total de 1,4 million d’euros.

La société Goldrush Productions, en charge de la gestion de la salle Rosenhof à Osnabrück et dont les activités sont à l’arrêt depuis la mi-mars, a reconverti les locaux de la salle Rosenhof en atelier de couture. La société produit des masques personnalisés qui lui permettent de dégager des revenus dans l’optique de la survie économique de l’entreprise.

Mai 2020

Initiative Musik a mis en place une campagne de dons qui permettra de financer un programme d’aide à destination des musiciens des esthétiques pop, hip hop, métal, musiques électroniques, rock et jazz à partir de la fin du mois d’avril. Le montant de la subvention est fixé à 1 000 € par musicien. L’attribution de la subvention sera décidée par un comité de professionnels. Le montant collecté a été évalué à la date du 15 mai à plus de 140 000 € de dons de particuliers et d’entreprises.

Dans un communiqué de presse en date du 18 mai 2020, l’organisation du Reeperbahn Festival réaffirme sa volonté de maintenir son édition 2020 aux dates prévues, du 16 au 19 septembre. Les organisateurs travaillent à des solutions de sécurité pour chaque endroit qui accueillera des manifestations du festival. Un article dédié est disponible sur le fil de l’info.

Jens Michow (BDKV) et Peter Schwenkow (CEO DEAG) en ont appelé au déblocage de fonds à hauteur de 500 millions d’euros (équivalent à 10 % des pertes prévisionnelles de recettes pour le secteur) pour la filière live en prévision de l’annulation des tournées d’automne afin de prévenir les situations d’insolvabilité qui guettent 20 à 25 % des entreprises du secteur selon Michow. Un tel plan devrait permettre la sauvegarde de 100 000 emplois dans la branche des concerts selon Peter Schwenkow. Le président de a.s.s. concerts & entertainment Michael Bisping tire également la sonnette d’alarme concernant les petits promoteurs locaux et organisateurs de tournées dont il craint la faillite même avec des fonds d’aides, car le manque à gagner et les conséquences de la crise sanitaire sur l’activité à moyen terme seraient trop importantes pour des structures à l’équilibre d’ordinaire déjà fragile.

Avril 2020

Le président du BDKV (équivalent Prodiss) a pris position pour dénoncer la confusion de ce
qui peut être qualifié de « grand événement » et qui serait donc interdit jusqu’au 31 août. Il alerte sur les disparités réglementaires que cette confusion risque d’initier au niveau des différents Länder et sur les difficultés qui se poseraient aux tourneurs et producteurs de spectacles pour mettre en place des plans et des stratégies de reprise d’activité.

L’auto-organisation de la filière a elle aussi permis de lever un certain nombre de fonds. Ainsi, plus de 450 000 ont été collectés auprès de 14 500 donateurs par la Clubcommission Berlin et Reclaim Club Culture à travers l’initiative United We Stream en partenariat avec Arte Concert pour la sauvegarde de la vie nocturne berlinoise. L’initiative lancée dès le 18 mars a élargi son champ d’action avec les sessions United We Stream Global dans 45 villes à travers le monde. Au total, ce sont 900 000 € qui ont été collectés pour la club culture dans le monde. Les premiers versements commenceront cette semaine à Berlin, sous le contrôle d’un comité consultatif pour garantir un versement équitable des fonds. L’initiative a eu un écho sur le gouvernement du Land de Berlin qui a lancé sa propre plateforme de livestream Berlin (a)live avec un système de don analogue à celui de United We Stream pour ouvrir l’exposition en ligne à d’autres artistes et esthétiques musicales.

Italie

En Italie, plus de 3 000 spectacles musicaux ont été touchés par les mesures de sécurité visant à contenir le coronavirus. 60 % d’entre eux ont été reprogrammés, 17 % ont été annulés, ce qui correspond à une perte de 40 millions d’euros pour les concerts de fin février au 3 avril et de 100 millions d’euros dans les activités satellites liées aux concerts (hôtels, restaurants, etc.). Les pertes pour l’industrie du disque de fin février à fin avril sont estimées à 100 millions d’euros.

Mesures gouvernementales

Octobre 2020

Le gouvernement italien a annoncé une extension du crédit d’impôt hors de la limite des trois premiers albums. Ce crédit pour les labels correspondra à 30 % des coûts de développement, production, digitalisation et promotion des enregistrements ou vidéos.

Mai 2020

Le ministère pour les Biens et Activités culturelles a consacré 10 millions d’euros au soutien de la musique et de l’industrie phonographique. L’argent vient du fonds Cura Italia, renforcé par le fonds de relance. L’aide couvre la période du 23 février 2020 au 31 juillet 2020.

Mars 2020

10 % de la redevance pour copie privée (13 millions d’euros), généralement utilisée pour financer des projets artistiques et musicaux destinés aux personnes de moins de 35 ans, sera entièrement consacrée à aider les auteurs, les interprètes, les musiciens et les agents qui vérifient les violations des droits d’auteur sur place (par exemple dans les clubs, les discothèques, etc.).

Un fonds d’urgence de 130 millions d’euros pour les industries du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel a été créé. Il reste à déterminer comment il sera distribué et combien ira à la musique.

L’assurance chômage a été étendue aux travailleurs culturels et 600 € d’allocation seront versés pour le mois de mars aux travailleurs du secteur de la musique et du divertissement non affiliés à un service de sécurité sociale, qui ont au moins 30 jours de travail avec des cotisations payées et un revenu annuel inférieur à 50 k€. Le fonds total de cette allocation est de 48,6 millions d’euros (environ 81 000 personnes la recevront). Les cotisations de sécurité sociale et d’assurance sont quant à elles gelées.

Les personnes qui ont acheté des billets pour des spectacles annulés peuvent demander un remboursement, un bon à utiliser tout au long de l’année 2020 ou peuvent choisir de ne demander aucune de ces options et de laisser la somme à l’organisateur du spectacle à titre de don.

Organismes de gestion collective

Avril 2020

La SIAE a mis en place un fonds de soutien sur deux ans de 60 millions d’euros à destination de ses membres. Un fonds supplémentaire de 50 millions d’euros est développé en vue de permettre des prêts aux adhérents les plus nécessiteux. L’organisme a également mis à disposition des jeunes Italiens des abonnements gratuits de streaming audio et vidéo.

Le collecteur de droits voisins SCF a accordé une remise de 50 % sur les frais d’adhésion de ses membres dont le catalogue a une valeur inférieure à 10 000 euros. La période étudiée pour déterminer cette valeur s’étend de 2015 à 2017.

Mars 2020

La société de collecte Nuovo Imaie a développé un fonds extraordinaire de 5 millions d’euros afin d’aider ses membres dont les revenus en 2019 seraient inférieurs à 25 000 euros.

Belgique

Mesures gouvernementales

Février 2021

Le gouvernement a mis en place un fonds de 60 millions d’euros destiné à soutenir le secteur de l’événementiel et plus particulièrement les festivals. Sur cette somme, le ministère de l’Économie fournit 50 millions aux organisateurs de festivals issus de l’Agence flamande pour l’innovation et l’entreprise. Le ministère du Tourisme apporte les 10 millions restants afin d’organiser des événements respectant les contraintes de sécurité. La répartition des 10 millions s’effectuera de la façon suivante : les événements d’un coût de 250 000 euros et plus pourront compter sur des aides allant jusqu’à 75 000 euros, tandis que ceux d’un coût supérieur à 7,5 millions d’euros pourront demander jusqu’à 500 000 euros. Ces subventions pourront être associées aux crédits issus des 50 millions d’euros, plafonnés à 1,8 million d’euros par entreprise.

Octobre 2020

Le gouvernement de la Fédération de Wallonie-Bruxelles a mis en place un fonds de garantie en cas d’annulation de spectacles. Ce fonds couvre toute la saison 2020-2021. Un second fonds d’indemnisation des pertes de recettes de billetterie de 2,8 millions d’euros a été mis en place pour couvrir la période de septembre à décembre 2020. Le gouvernement s’est également engagé à verser une aide de 41,4 millions d’euros au secteur culturel en 2021.

Mai 2020

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles porte son fonds d’urgence créé dans le cadre de la crise du coronavirus à 85 millions en l’augmentant de 5 millions d’euros. Un montant complémentaire de 8,5 millions d’euros est mobilisé pour les opérateurs culturels et les demandes d’indemnisation pourront être introduites pour une période qui a été étendue du 4 mai au 5 juillet.

De plus, une subvention exceptionnelle d’un million d’euros sera accordée à Wallonie-Bruxelles International pour soutenir les secteurs artistiques en difficulté dans le cadre de la diffusion internationale. Un montant identique servira également à aider les équipes techniques et artistiques victimes d’annulations à l’étranger. 2,5 millions d’euros supplémentaires seront déployés pour les festivals culturels, s’ajoutant au maintien des subventions prévues pour les festivals en dépit des reports et annulations.

Organismes de gestion collective

Novembre 2020

Le fonds de soutien de Playright a été prolongé jusqu’en décembre au minimum.

Avril 2020

La SABAM a mis en place un fonds de soutien de 18 millions d’euros réparti entre ses 9 000 auteurs et compositeurs.

Mars 2020

Un fonds de soutien aux artistes-interprètes a été mis en place pour les adhérents de la société de gestion PlayRight. Les sommes ont pour vocation de compenser les pertes financières liées aux annulations de concerts, enregistrements, répétitions et autres activités artistiques.

Autres acteurs de la filière

Décembre 2020

Live2020 verse une deuxième tranche d’aides aux professionnels du live d’une valeur totale de 150 000 euros. Ce soutien peut couvrir 200 dossiers et attribuer à chacun de ces demandeurs une somme de 750 euros.

Septembre 2020

Le 1er septembre, le fonds de solidarité pour la musique live en Belgique Live2020 a débloqué une première tranche de 170 000 euros issue de sa collecte dons. Parmi les contributeurs, on peut signaler le Graspop Metal Meeting ou le Dour Festival. Les aides aux professionnels du spectacle peuvent aller jusqu’à 1 500 euros.

Mai 2020

La plateforme State of the Arts gérée par des artistes a mis en place SOS Relief. La plateforme de dons met en contact les personnes aisées et les acteurs culturels menacés par le manque de revenus en 2020.

La page Facebook  Feed the Culture coordonne la livraison d’invendus alimentaires aux acteurs culturels de Bruxelles.

Mars 2020

L’union des artistes et Artists United ont créé avec d’autres associations le fonds Sparadrap qui vise à aider en priorité les artistes avec peu de revenus devant financer des projets culturels. L’initiative est soutenue par la Banque Degroof Petercam et plusieurs autres entreprises. Les campagnes de dons sont renouvelées au fil des mois.

Royaume-Uni

Mesures gouvernementales

Avril 2021

Plusieurs festivals ont pu bénéficier de la subvention CRF (Culture Relief Fund) mise en place en juillet dernier. Ainsi, Glastonbury a reçu une bourse de 900 000 £. Le festival utilisera cette somme pour organiser des événements plus modestes cette année. De manière similaire, la Boomtown Fair a reçu 991 000 £ et le Cheltenham Jazz Festival a reçu 290 000 £.

Octobre 2020

Arts Council a distribué 257 M£ – une partie des 1,57 Mds£ d’un arts support package – à des professionnels du domaine artistique incluant des acteurs du secteur musical comme des salles, des festivals ou des promoteurs.

Septembre 2020

Le gouvernement du Pays de Galles a lancé le Cultural Fund grant, un fonds d’urgence de 18,5 millions de livres sterling. Les salles de concerts, studios de répétition et d’enregistrement ainsi que les festivals du Pays de Galles peuvent prétendre à cette aide jusqu’au mois d’octobre. La valeur de la subvention par dossier est de 2 500 livres.

Août 2020

L’Arts Council Northern Ireland Individuals Emergency Resilience Programme a été instauré en Irlande du Nord. Les demandes pour cette aide sont ouvertes du 31 juillet au 17 août. Les bénéficiaires peuvent obtenir une subvention allant de 1 200 livres à 5 000 livres sterling. L’aide concerne les salles de concerts, les auteurs-compositeurs-interprètes, les musiciens de studio, les scénographes, les techniciens, les rappeurs, les écrivains et poètes, les chorégraphes et danseurs, les artistes de scène ouverte ou encore les éditeurs.

Juillet 2020

Arts Council England a réouvert les candidatures aux Project Grants, un fonds de soutien aux projets artistiques de 75 millions de livres sterling. La période d’application s’étend jusqu’à mars 2021.

Le gouvernement britannique a annoncé le 5 juillet un programme de soutien de 1,57 milliard de livres sterling pour le secteur des arts et de la culture du Royaume-Uni après un lobbying important de la part de Music Venues Trust avec la campagne #saveourvenues et depuis le 2 juillet le mouvement #LetTheMusicPlay soutenu par des artistes de renom tels que Paul McCartney, The Rolling Stones, Ed Sheeran, Dua Lipa et Liam Gallagher.

Ce programme est décrit par HM Treasury comme le « plus grand investissement ponctuel dans la culture britannique » et inclut :

  • « pot de soutien» de 1,15 milliard de livres sterling pour les organisations culturelles en Angleterre, offert grâce à une combinaison de subventions (880 millions de livres sterling) et de prêts (270 millions de livres sterling) ;
  • 100 millions de livres sterling de soutien ciblé pour les « institutions culturelles nationales » en Angleterre, telles que les galeries et les musées, et l’English Heritage Trust ;
  • 120 millions de livres sterling d’investissement pour redémarrer la construction d’infrastructures culturelles et de projets de construction en Angleterre qui ont été interrompus en raison de la Covid-19.

Les salles de concerts seront les premières à bénéficier de ce fonds. 

De leurs côtés, les administrations décentralisées d’Irlande du Nord, d’Écosse et du Pays de Galles recevront respectivement un financement supplémentaire de 33 millions de livres sterling, 97 millions de livres sterling et 59 millions de livres sterling.

Avril 2020

Le maire de Londres Sadiq Khan a annoncé la création d’un fonds d’urgence de 2,3 millions de livres sterling destiné à aider les industries culturelles et créatives en difficulté. Parmi les bénéficiaires de ce fonds, Music Venue Trust reçoit 450 000 £ dans le cadre de #saveourvenues. Le LGBTQ + Venues Forum reçoit 225 000 £ et Creative Land Trust reçoit 1,5 million de livres pour soutenir les espaces de travail des artistes.

Organismes de gestion collective

Avril 2020

PPL a réuni 700 000 livres sterling destinées aux fonds de soutiens de Help Musicians, The Musicians’ Union et AIM.

Mars 2020

Music Union a développé un fonds d’urgence coronavirus permettant à ses membres les plus en difficulté d’obtenir des bourses de soutien de 200 livres.

Le 25 mars, la société d’auteurs britannique PRS for Music a annoncé la création d’un fonds de secours afin de soutenir ses membres. Ce fonds est ouvert aux membres de la société depuis au moins deux ans, qui ont gagné plus de 500 £ (542 €) ces deux dernières années. Les demandes peuvent être formulées à partir du 26/03/2020. L’aide accordée est plafonnée à hauteur de 1 000 £  (1 084 €), et la subvention sera accordée « sur la base d’une évaluation des besoins individuels ». PRS a révélé que d’autres mesures sont actuellement étudiées et que ce fonds s’inscrit dans le cadre d’un plan de soutien plus important. Plus d’informations ici.

PRS Foundation a ouvert un fonds nommé Sustaining Creativity Fund pour les auteurs et compositeurs ayant des problèmes financiers liés à la perte d’activité causée par la Covid-19. Ce fonds peut être dépensé dans toute entité qui puisse aider les créateurs à continuer de créer. Plus d’informations ici.

Autres acteurs de la filière

Juin 2020

Le Music Managers Forum (MMF) a annoncé qu’il lançait le fonds Rebuild pour les managers impactés par la pandémie. Les subventions pourront aller jusqu’à 3 000 livres sterling. L’ouverture des candidatures à ce fonds aura lieu le 17 juin.

Mai 2020

L’organisme de charité Brit Trust a réuni 30 000 livres sterling pour le Music Support. Cet argent facilitera l’accès des acteurs de la musique aux soins dispensés par le NHS.

Avril 2020

AIM (Association of Independent Music) a lancé un fonds pour soutenir les indépendants et les entrepreneurs de l’industrie musicale (tour managers, ingénieurs du son, radio pluggers, etc.). Le fonds est doté de 500 000 £ par AIM et ses membres espèrent d’autres contributions du secteur pour doubler le montant. Plus d’informations ici.

The Music Venue Trust a lancé sa campagne #saveourvenues destinée à lever des fonds pour sauver les 556 salles menacées de fermeture immédiate. Cette campagne succède au fonds de crise Grassroots Music Venues (GMV), qui a permis de rassembler 182 000 £. Cette campagne a d’ores et déjà permis de sauver plus de 140 lieux d’un « danger critique ». Le PDG de Music Venue Trust, Mark Davyd, a néanmoins nuancé en expliquant : « Bien que la menace immédiate de fermeture de ces sites ait été stoppée, ils sont toujours menacés dans les mois à venir, tout comme plus de 400 autres. »

La BPI a créé un fonds de 1,5 M£ pour les musiciens en difficulté. Ce fonds est notamment financé par Sony Music Entertainment UK, Warner Music UK, Universal Music UK, les labels indépendants Cherry Red, Demon Music Group ainsi que les BRIT Awards, Amazon Music et PPL. La somme sera versée en grande partie au Help MusiciansCoronavirus Financial Hardship Funding.

Mars 2020

Musicians’ Union a ouvert un Coronavirus Hardship Fund avec des bourses de 200 £ distribuées aux musiciens en grande difficulté financière. Plus d’informations ici.

Help Musicians a lancé son propre fonds pour aider les musiciens souffrant de « difficultés financières importantes » dues à la crise sanitaire. Des bourses de 500 £ sont attribuées. Cette annonce fait suite au lancement du site web de l’organisation caritative Corona Advice for Musicians. Plus d’informations ici.

Irlande

Mesures gouvernementales

Mars 2021

La ministre du Tourisme, de la Culture, du Sport, des Médias et des Arts a annoncé 50 millions d’euros de soutien au secteur du live. Sur cette somme, 25 millions d’euros seront versés au programme de soutien Live Performance Support Scheme. 14 millions seront distribués aux opérateurs du spectacle vivant. 5 millions iront aux autorités locales pour encadrer les performances. 5 millions seront récupérés par les aides au secteur et 1 million sera consacré au festival de la St Patrick.

Novembre 2020

La ministre du Tourisme, de la Culture, du Sport, des Médias et des Arts a annoncé une aide de 4,5 millions de livres (5 millions d’euros) destinée à 58 promoteurs de spectacles, producteurs de spectacles et salles de concerts irlandais. La répartition se fera sous forme de bourses de tailles variables entre 10 000 et 400 000 euros.  Cette aide s’ajoute à la décision d’augmenter le budget du live de 50 millions d’euros pour l’année 2021.

Autres acteurs de la filière

Avril 2020

L’Irish Music Rights Organisation (IMRO), l’Irish Recorded Music Association (IRMA) et First Music Contact (FMC) ont créé un fonds de soutien à la création musicale, ouvert aux auteurs, compositeurs, interprètes, musiciens et arrangeurs irlandais qui en ont le plus besoin. Ce fonds est composé des contributions de l’IMRO et de l’IRMA mais également d’un apport de Spotify via Spotify Covid-19 Music Relief et est ouvert aux dons privés.

Écosse

Mesures gouvernementales

Octobre 2020

Le gouvernement écossais a mis en place un fonds d’urgence de 5 millions de livres à destination des freelances en industries créatives, le Creative Scotland’s Hardship Fund for Creative Freelancers. 

Juillet 2020

Arts Council England a réouvert les candidatures aux Project Grants, un fonds de soutien aux projets artistiques de 75 millions de livres sterling. La période d’application s’étend jusqu’à mars 2021.

Le gouvernement britannique a annoncé le 5 juillet un programme de soutien de 1,57 milliard de livres sterling pour le secteur des arts et de la culture du Royaume-Uni après un lobbying important de la part de Music Venues Trust avec la campagne #saveourvenues et depuis le 2 juillet le mouvement #LetTheMusicPlay soutenu par des artistes de renom tels que Paul McCartney, The Rolling Stones, Ed Sheeran, Dua Lipa et Liam Gallagher.

Ce programme est décrit par HM Treasury comme le « plus grand investissement ponctuel dans la culture britannique » et inclut :

  • « pot de soutien» de 1,15 milliard de livres sterling pour les organisations culturelles en Angleterre, offert grâce à une combinaison de subventions (880 millions de livres sterling) et de prêts (270 millions de livres sterling) ;
  • 100 millions de livres sterling de soutien ciblé pour les « institutions culturelles nationales » en Angleterre, telles que les galeries et les musées, et l’English Heritage Trust ;
  • 120 millions de livres sterling d’investissement pour redémarrer la construction d’infrastructures culturelles et de projets de construction en Angleterre qui ont été interrompus en raison de la Covid-19.

Les salles de concerts seront les premières à bénéficier de ce fonds. 

De leurs côtés, les administrations décentralisées d’Irlande du Nord, d’Écosse et du Pays de Galles recevront respectivement un financement supplémentaire de 33 millions de livres sterling, 97 millions de livres sterling et 59 millions de livres sterling.

Mars 2020

À l’échelle nationale, un plan de 2,2 milliards de livres sterling (soit 2,5 Mds€) a été annoncé par le gouvernement afin de « protéger les emplois, prévenir les fermetures d’entreprises et promouvoir la reprise économique ».

Au niveau culturel, Creative Scotland va lancer un plan de 11 millions de livres sterling (soit 12,4 M€) afin de soutenir l’ensemble du secteur culturel en Écosse. Trois fonds d’aides seront mis à disposition des acteurs du secteur qui en ont le plus besoin. Le premier est un fonds spécifique de 2 millions de livres sterling (2,3 M€) qui permettra de « soutenir la pratique créative des artistes ayant perdu des revenus en raison de l’annulation de toutes activités artistiques et culturelles ». Le second est un fonds d’aides « ponctuelles » de 1,5 million de livres sterling (1,7 M€)  pour les travailleurs indépendants de l’industrie du cinéma, tandis que le troisième, doté de 7,5 millions de livres sterling (8,5 M€), est destiné aux structures et organismes culturels fermés pour leur permettre de « soutenir leur développement dans les mois à venir ».

Suisse

L’Office fédéral de la culture a publié un tableau récapitulatif des aides en faveur du secteur culturel ici.

Mesures gouvernementales

Avril 2021

Face aux différents risques liés à la reprise des festivals, le gouvernement fédéral s’engage à soutenir les organisateurs victimes de reports ou d’annulations. Ainsi, les charges non payées seront allégées de 30 000 francs suisses (27 000 euros) et le reste des frais sera pris en compte à 20 % par un fonds de soutien. Au total, le gouvernement fédéral fournira avec les cantons jusqu’à 5 millions de francs suisses (4,5 millions d’euros) par événement.

Novembre 2020

Selon la Confédération, les acteurs culturels et associations d’amateurs actifs dans le domaine culturel pourraient d’ores et déjà déposer de nouvelles demandes d’aides d’urgence auprès des services compétents. 70 % des demandes d’indemnisation des pertes financières des entreprises culturelles et des acteurs culturels auraient été examinées.

L’aide d’urgence de Suisseculture Sociale est prolongée jusqu’au 31/12/2021. À partir du 05/11/20, les travailleur·euse·s culturel·le·s à plein temps résidant en Suisse peuvent déposer une demande. Est considérée à temps plein une activité artistique qui finance au moins 50 % des moyens de subsistance ou consacre au moins 50 % de ses heures de travail normales à des activités artistiques. L’aide ne s’adresse pas aux indépendants, salariés et freelances. Elle couvre le déficit financier, calculé sur la base d’un besoin fondamental existentiel et sur la base des revenus et dépenses réels. La limite maximum des avoirs par personne est de 30 000 CHF (soit 27 771 €), et augmente de 15 000 CHF (soit 13 885 €) par enfant nécessitant une pension alimentaire. 

Lors d’une séance du Conseil fédéral le 04/11/20, des adaptations de l’allocation pour la perte de gain liée à la Covid-19 ont été annoncées. Les personnes éligibles sont celles exerçant une activité lucrative indépendante et les personnes dont la situation est assimilable à celle d’un employeur et dont la baisse d’activité (au moins 55 % par rapport à la moyenne du CA de 2015 à 2019) liée aux mesures restrictives a impliqué une perte de salaire/revenu.

Septembre 2020

Le 25/09/2020, le Parlement a mis 130 millions de francs suisses (une hausse par rapport aux 120 millions annoncés) à disposition du secteur culturel pour 2021.

Mai 2020

Le Conseil fédéral a décidé le 13 mai 2020 de prolonger la durée de validité de l’ordonnance Covid dans le secteur de la culture jusqu’au 20 septembre 2020, les demandes peuvent donc continuer à être déposées jusqu’à cette date. Le champ d’application de l’ordonnance n’est pas modifié. En revanche, l’analyse des demandes déposées a révélé que les instruments mis en place ne correspondent pas tous aux besoins effectifs du secteur culturel. Pour cette raison, le Conseil fédéral a décidé de proposer au Parlement une nouvelle répartition des ressources disponibles :

  • sur les 100 millions de francs attribués jusqu’ici au crédit des aides d’urgence aux entreprises culturelles, 35 millions de francs seront transférés au crédit destiné à l’indemnisation des pertes financières des entreprises culturelles et des acteurs culturels ;
  • de même, sur les 25 millions de francs inscrits jusqu’ici au crédit des aides d’urgence aux acteurs culturels, 15 millions de francs seront transférés au crédit destiné à l’indemnisation des pertes financières des entreprises culturelles et des acteurs culturels.

Les fonds nécessaires doivent être libérés par la Délégation des finances des Chambres fédérales (DélFin). La mise en œuvre des aides d’urgence aux entreprises culturelles ainsi que des indemnisations des pertes financières est du ressort des cantons, celle des mesures d’urgence aux acteurs culturels est confiée à Suisseculture Sociale. Le DFI travaille actuellement avec les cantons et l’association Suisseculture Sociale à l’élaboration des instruments et des directives concernant les procédures de demande et de paiement. L’objectif est de mettre en œuvre ces mesures le plus rapidement possible.

Avril 2020

Le Conseil fédéral a proposé un programme global d’urgence d’environ 40 milliards de francs suisses dont 280 millions applicables au secteur culturel, sous réserve de validation par le Parlement. Des aides spécifiques telles qu’une allocation pour perte de gain pour les indépendants, une indemnité pour chômage partiel, un prêt transitoire aux entreprises en déficit de liquidité seront également versées. Des mesures complémentaires sont possibles pour le secteur culturel si les autres n’ont pas suffisamment d’effet : aides d’urgence aux entreprises culturelles sans but lucratif, indemnisation des pertes financières (notamment pour le secteur événementiel) et aides financières pour les associations culturelles d’amateurs.

Organismes de gestion collective

Juin 2020

La Société suisse de gestion des droits des auteurs d’œuvres musicales (SUISA, équivalent suisse de la Sacem) fait état de collectes en progression de 9,6 % en 2019 par rapport à l’année précédente, pour atteindre un montant de 176,3 millions de francs suisses (environ 164,7 millions d’euros). Cette marge de manœuvre supplémentaire dans la réponse à la crise sanitaire ne cache pas des perspectives plus sombres quant aux collectes de l’année 2020. 135 millions de francs suisses (125 millions d’euros) seront versés aux créateurs au total. SUISA offre à ses membres un soutien financier pour combler la perte des droits d’auteur :

  • obtention d’avances : les membres de SUISA, tant les auteurs que les éditeurs, ont toujours eu la possibilité d’obtenir une avance. Le montant de l’avance est calculé sur la base du revenu moyen au cours des dernières années et uniquement si le membre a reçu plus de 500 francs suisses de rémunération au titre des droits d’auteur. Normalement, une avance obtenue est déduite du prochain décompte que le membre reçoit. Cela signifie donc des revenus en moins dans le cadre de la répartition. Comme mesure prise immédiatement contre la situation exceptionnelle créée par la pandémie du coronavirus, le Conseil de SUISA a décidé que cette compensation des avances sera suspendue au moins jusqu’en juin 2021. Dans tous les cas, les avances reçues devront donc être remboursées au plus tôt à partir de juin 2021 ;
  • octroi d’aides aux membres : si le versement d’une avance ne suffit pas et qu’un membre de SUISA se retrouve dans une situation financière insurmontable en raison de la perte de revenus provenant habituellement des droits d’auteur, il peut adresser une demande d’aide d’urgence à SUISA. En tant que société de gestion des droits d’auteur, SUISA apporte un soutien si des redevances de droits d’auteur viennent à manquer. Néanmoins, les fonds pour les paiements de soutien sont limités. Les membres SUISA qui ne bénéficient pas encore d’une aide financière par le biais du fonds d’urgence ou par une autre mesure cantonale peuvent demander une aide à SUISA. Les difficultés financières doivent être prouvées par le demandeur. Les demandes doivent être faites. Les documents soumis seront examinés dans un délai de sept jours. La décision prise sera communiquée par courrier électronique. En cas d’acceptation de la demande, le paiement sera effectué immédiatement par virement bancaire. Les aides d’urgence ne devront pas être remboursées. Cette mesure a été votée et entérinée lors de l’assemblée générale de SUISA le 26 juin et devrait consister en une enveloppe d’1,5 million de francs suisses (1,41 million d’euros) pour les auteurs et éditeurs en Suisse et au Liechtenstein. Par ailleurs, les auteurs membres de SUISA devant faire face à une situation financière difficile peuvent également bénéficier d’une aide de la part de la fondation de prévoyance sociale. Le fonds d’aide ne permet pas de compenser les cachets non perçus, mais de couvrir une partie de l’absence de revenus liés aux droits d’auteur.

Compte tenu de la crise sanitaire, les délégués de l’OGC des droits voisins Swissperform ont approuvé « une contribution substantielle » pour un fonds d’aide d’urgence de la Fondation suisse des artistes interprètes SIS. Le montant et les conditions d’accès à ce fonds n’ont pas encore été communiqués.

Autres acteurs de la filière

Mars 2020

Les radios nationales apportent un soutien massif en diffusant de la musique suisse, certaines émissions ne diffusant même que des artistes locaux.

Autriche 

Mesures gouvernementales

Octobre 2020

Le Conseil national autrichien a voté à l’unanimité une enveloppe de soutien de 300 millions d’euros aux organisateurs événementiels afin qu’ils puissent assurer ou être dédommagés pour la programmation qu’ils avaient prévue. En cas d’annulations partielles ou totales, les coûts devraient être également couverts par ce fonds d’aide. Cela vaudrait également pour des promoteurs événementiels issus de l’UE et produisant des événements en Autriche.

Juin 2020

Des annonces du 12 juin font état de mesures de baisse de la TVA pour alléger la charge sur les secteurs de la gastronomie, du tourisme, des médias et de la culture. La TVA sur ces secteurs passe de 20 % à 5 % pour la durée déterminée par le gouvernement du 1er juillet au 31 décembre. Du côté de la filière musicale, cet allègement concerne essentiellement les places de concert. Ces secteurs sont également concernés par un moratoire sur les crédits souscrits pour assurer le paiement de frais de personnel.

Mai 2020

Le plan à destination des artistes a été mis à jour le 28 mai : les artistes doivent recevoir une somme forfaitaire de 1 000 € par mois pendant six mois. Les premiers versements sont prévus pour juillet, sans que ne soit précisé si ceux-ci courront sur six mois supplémentaires ou seront rétroactifs jusqu’à la mi-mars. 

Le Härtefallefonds a vu son plafond être augmenté (de 9 000 € à 15 000 € en tout), de même que sa période de validité qui passe de 3 à 6 mois. Son champ est étendu aux personnes travaillant sous contrat intérimaire et précaire, jusque-là très marginalement concernées par les mesures d’aide du gouvernement.

Avril 2020

Les pouvoirs publics ont mis en place le fonds Covid-19 alloué à la caisse d’assurance sociale des artistes s’élevant à 5 millions d’euros pour des allocations individuelles et pouvant aller jusque 6 000 euros sur trois mois. Ce fonds est destiné à aider les personnes non éligibles au Härtefallefonds du WKÖ (ministère de l’Économie) constitué de 2 milliards d’euros pour les TPE (jusqu’à 9 personnes).

Mars 2020

Au niveau gouvernemental, un plan de soutien à l’économie d’un montant de 15 milliards d’euros a été mis en place : indemnisation des mesures de chômage partiel dans toutes les entreprises, aide spécifique aux indépendants et freelances. Le plan d’aide global pourra atteindre 38 milliards en prenant en compte les effets à long terme de la crise sanitaire. 4 milliards d’euros sont destinés à un fonds d’aide d’urgence ; 9 milliards d’euros sont fléchés vers les garanties et les engagements afin d’éviter la crise de liquidités ; 15 milliards d’euros iront aux secteurs particulièrement touchés et il y aura 10 milliards d’euros de reports d’impôts et de réductions d’impôts. 

Organismes de gestion collective

Avril 2020

La LSG a mis en place un fonds d’urgence destinée aux bénéficiaires de droits voisins. L’argent provient au départ des sommes issues de la taxe sur la copie privée. Un total de 100 000 euros a été réuni sur la période d’avril.

Mars 2020

AKM, Austromechana et OESTIG (OGC autrichiens) ont mis en place un fonds d’un montant d’1 million d’euros. Ce fonds est exclusivement réservé aux auteurs de musique qui connaissent des difficultés financières en raison de pertes importantes de droits d’auteur ou de redevances.

Autres acteurs de la filière

Mars 2020

IFPI Austria et VTMÖ, les organismes de représentation des producteurs phonographiques, ont créé un fonds d’urgence d’1 million d’euros.

Le syndicat des indépendants VTMÖ a lancé une campagne demandant à toutes les stations de radio et de télévision de diffuser deux fois plus de musique autrichienne que d’habitude. Du côté des radios privées, seule la station Radio 88.6 a répondu à l’appel avec un nouveau programme chaque jour de 18 à 20 heures avec 100 % de musique autrichienne. La radio publique nationale a annoncé 2 heures supplémentaires de musique de jeunes artistes prometteurs du dimanche au jeudi de 22 heures à minuit sur sa station la plus populaire OE3. La part de musique autrichienne dans la diffusion d’OE3 passerait donc de 15 % à 24 % ces jours-là.

Spotify a développé un partenariat avec le MICA pour faire bénéficier les « organisations en situation de nécessité » autrichiennes de son fonds international Covid-19 Music Relief Project

Pologne

Mesures gouvernementales

Octobre 2020

Le ministre de la Culture, du Patrimoine national et des Sports a accordé le 30 octobre une aide sociale aux auteurs et artistes en situation difficile.

Avril 2020

Lancement du programme Kultura w sieci (culture en ligne) : fonds de 20 millions de zlotys (4 390 700 euros) pour aider les artistes et les organisations à développer de l’activité en ligne pendant la crise sanitaire. Un quart du fonds est destiné aux artistes. Les versements s’effectuent sous forme de bourses.

Au niveau local, certaines communes s’organisent de façon autonome, par exemple la ville
de Szczecin qui a créé un programme d’aide basé sur 3 piliers :

  • bourses de création de la ville de Szczecin – les artistes pourront soumettre des
    demandes individuelles de bourses pour la réalisation de leurs créations. Grâce à ce
    projet, plusieurs projets seront créés cette année pour un montant total de 200 000
    PLN (44 150 €) ;
  • un autre plan de subventions pour la création en ligne sera bientôt lancé et mis à la
    disposition d’au moins une douzaine d’artistes et d’artistes indépendants. 50 000 PLN (11 037 €) seront alloués pour soutenir les projets qui peuvent être réalisés en ligne ;
  • priorité aux artistes locaux – la ville a déclaré que pendant ces événements, ce sont principalement des artistes de Szczecin qui se produiront.

Mars 2020

Le gouvernement a mis en place un groupement de mesures dont l’élargissement de la portée de l’assurance sociale aux artistes et travailleurs du secteur culturel, des subventions pour pertes de revenus, un soutien pour les pertes de salaire jusqu’à 40 % du salaire minimum polonais, un soutien aux autoentrepreneurs à hauteur de 80 % du salaire minimum.

Un programme dédié à la culture pourrait atteindre un montant de 4 milliards de zlotys (878 140 000 euros).

La suspension des collectes de droits est permise par des amendements législatifs en date du 31 mars qui concernent les mesures mises en place par le gouvernement polonais face à la crise sanitaire.

Organismes de gestion collective

Avril 2020

La STOART (société de gestion des droits voisins) suspend la collecte des droits.

La ZPAV (antenne polonaise de l’IFPI) suspend la collecte des droits. 

Mars 2020

La ZAiKS (équivalent de la Sacem) a simplifié les procédures de demande de soutien. Ses membres ont la possibilité de demander des subventions et des paiements forfaitaires anticipés. Une assistance ponctuelle de 2 000 PLN est disponible pour chaque adhérent. Un système de prêt allant jusqu’à 9 500 PLN est également mis en place. Enfin, une bourse de 5 000 PLN destinée à la création de morceaux est proposée.

La SAWP, qui réunit les artistes-interprètes, a également proposé des paiements anticipés aux acteurs du secteur de la création.

Autres acteurs de la filière

Avril 2020

Le Musée de la chanson polonaise à Opole a lancé un appel aux radios, télévisions et sites internet publics et privés à participer à la campagne #grajmypopolsku, qui vise à soutenir les artistes polonais en les diffusant en priorité. Radio dla Ciebie et Polish Radio ont été les premières à rejoindre la campagne. Radio Opole et Radio Gdańsk ont également suivi l’appel. Radio Gdańsk consacre chaque jour trois heures exclusivement à la musique d’artistes nationaux. Les sociétés de gestion collective polonaises soutiennent également cette initiative. La dernière station de radio à avoir rejoint cette campagne est Radio ZET qui diffuse uniquement de la musique polonaise chaque jour entre 18 et 19 heures.

République tchèque

Mesures gouvernementales

Novembre 2020

La période de demandes de subventions issues du programme Covid-Culture est étendue jusqu’au 22 décembre. Dans le cadre du même programme, les indépendants et acteurs de la culture peuvent demander une prime de 500 couronnes par jour de compensation de l’interdiction de leur activité.

Octobre 2020

Dans le programme Covid-Culture, 750 millions de couronnes seront allouées sous la forme de subventions pour les dépenses engagées en vain pour des événements ou projets culturels individuels qui ont eu lieu dans la période décisive du 1er octobre 2019 au 20 novembre 2020 et pour les dépenses dans le cadre d’activités continues réalisées dans le domaine de la culture à partir de la période du 1er mars 2020 au 20 novembre 2020. Les organisateurs peuvent recevoir l’équivalent de la moitié des dépenses éligibles pour des événements culturels reportés ou annulés. Cette proportion monte jusqu’à 80 % des dépenses éligibles pour des activités continues. Un employé peut obtenir un maximum de 10 millions de couronnes, un travailleur indépendant 60 000 couronnes.

Juillet 2020

Un programme de soutien financier en direction des ICC a été décidé le 20 juillet, avec un budget de 900 millions de couronnes tchèques (environ 34,2 millions d’euros) pour l’ensemble du secteur culturel tchèque. La subvention devrait être allouée par structure pour un maximum de 50 % des dépenses éligibles liées aux coûts de production d’événements culturels prévus qui ont été annulés ou déplacés à d’autres dates, ou ont eu lieu de manière réduite. Le montant maximal de la subvention par entité culturelle commerciale devrait s’élever à un maximum de 5 millions de couronnes. Les candidatures pour les établissements culturels vont être ouvertes via une plateforme sur le site du ministère de l’Industrie et du Commerce tchèque.

Avril 2020

Le programme Culture Rescue du ministère de la Culture subventionne les festivals, qu’ils aient lieu ou non. Les coûts de production sont remboursés sur présentation de justificatifs de dépenses pour des événement annulés.

Mars 2020

Un fonds gouvernemental de 300 millions de couronnes (10 877 400 euros) a été alloué à la culture. La négociation de ce montant est encore en cours. Le gouvernement a approuvé la demande du ministre de la Culture Lubomír Zaorálek allouant 1,07 milliard de couronnes (environ 40 000 000 euros) supplémentaires notamment pour soutenir le secteur du spectacle vivant.

Organismes de gestion collective

Novembre 2020

L’OSA reprend les subventions à partir d’une enveloppe de 5,2 millions de couronnes. Les aides par adhérent varient entre 3 000 et 30 000 couronnes.

Avril 2020

La société de droits d’auteur OSA a distribué une aide extraordinaire à des compositeurs
spécifiques et a permis le report des paiements des cotisations.

La société de gestion des droits voisins INTERGRAM ne semble pas en mesure d’allouer des avances forfaitaires pour le moment. Les bénéficiaires font pression pour que la distribution soit avancée par rapport à la période habituelle. Le montant disponible dans l’hypothèse de la mise en place d’un fonds de crise devrait être très limité (environ 80 000 euros au total, uniquement disponible pour les interprètes et pas pour les producteurs).

Autres acteurs de la filière

Avril 2020

Des professionnels tchèques ont lancé le 10 avril United Live Radio. Il s’agit d’une
radio indépendante sans but lucratif avec la vocation de communiquer autour des acteurs
tchèques de la musique et de diffuser des lives. Le festival Metronome est entouré dans cette initiative de plusieurs acteurs de la filière : les festivals de musique électronique Beats for Love, Benátská noc et BluesAlive, le festival de metal Brutal Assault, JazzFestBrno, les événements drum ‘n’ bass Festival Svojšice et Let It Roll, les événements Folk Holidays, Open Air MusicFest Prestige, Prague Spring Festival, Respect Festival, Strings of Autumn Festival, Štěrkovna Open Music, United Islands of Prague et l’événement sportif Slovácké léto. United Live Radio est aussi portée par les salles de concerts Forum Karlín, Joe’s Garage, les promoteurs Fource Entertainment, Live Nation, Obscure Promotion et l’agence 10:15 Entertainment.

Pays-Bas

Mesures gouvernementales

Mars 2021

Le fonds d’assurance annulation pour les événements réunira 385 millions d’euros. Les bénéficiaires verront leurs frais remboursés à 80 % par le gouvernement. Les 20 % restants pourront être couverts par des prêts gouvernementaux.

Janvier 2021

Le gouvernement hollandais a annoncé un fonds de garantie de 300 millions d’euros pour faire face à l’annulation des festivals, représentations et compétitions sportives organisés après le 1er juillet.

Octobre 2020

En octobre, le gouvernement a lancé le programme Stage Start, soutien supplémentaire de 6,5 millions d’euros aux petites et moyennes salles par le fonds pour les arts du spectacle (Fonds Podiumkunsten, FPK). Cela leur donnera la possibilité de rémunérer leurs collaborateurs et de combler 100 % des déficits pour une représentation ou un concert jusqu’à un maximum de 1 500 euros par jour. Enfin a été annoncé que le FPK devrait recevoir 15 millions d’euros supplémentaires du gouvernement à répartir entre les ensembles musicaux et les compagnies de théâtre n’ayant pas reçu de soutien en raison d’un manque de fonds.

Mars 2020

Le gouvernement a mis en place des aides au paiement des salaires pour les entreprises ayant perdu au moins 20 % de chiffre d’affaires, des subventions à hauteur du salaire minimum légal pour les indépendants (pour une durée de trois mois), la facilitation et la déduction des taux d’intérêts pour les emprunts bancaires, des allègements fiscaux, une aide au remboursement des dettes pour les PME de 1,5 milliard d’euros.
Un plan de compensation spécifique concernant notamment le secteur événementiel est à l’étude. 

Ces mesures d’aide à l’économie ont été étendues avec des mesures globales qui pourraient se chiffrer à 4 milliards d‘euros supplémentaires sur l’ensemble de l’économie au titre d’allègements fiscaux. 300 millions d’euros supplémentaires ont été alloués au soutien des opérateurs du secteur culturel pour des subventions supplémentaires aux organismes et festivals subventionnés par le ministère de la Culture ; des investissements dans des équipements culturels régionaux (musées, cinémas, scènes) ; le rehaussement des possibilités de crédit pour, d’une part, les monuments ouverts au public et, d’autre part, les équipements culturels privés.

Organismes de gestion collective

Avril 2020

La BUMA a pris les dispositions suivantes :

  • avance des versements des forfaits de droits d’auteur : les revenus des droits d’auteur en provenance du spectacle vivant de 2019 seront versés en avril et mai 2020 au lieu de septembre 2020. Grâce à cette mesure, environ 12 000 000 € seront versés aux ayants droit 4 à 5 mois plus tôt. De plus, les revenus de droits d’auteur de la radio et de la télévision de 2019 seront versés en juin 2020 au lieu de septembre 2020. Avec cette mesure, environ 38 000 000 € seront versés aux ayants droit 3 mois plus tôt ;
  • passage d’une distribution annuelle à une distribution trimestrielle pour les droits d’auteur de 2020 : pour les droits concernant le spectacle vivant cette disposition devrait permettre de verser entre 7 et 10 millions d’euros aux ayants droit entre 6 et 15 mois avant la date initialement prévue. Pour les droits relatifs à la diffusion audiovisuelle, le montant concerné serait de 27 millions d’euros versés avec 3 à 12 mois d’avance ;
  • mise en place d’un fonds d’urgence : BUMA/STEMRA mettra à disposition 2 750 000 euros pour un fonds d’urgence. Ce fonds est destiné à aider les ayants droit qui rencontrent encore des difficultés malgré les initiatives gouvernementales et les mesures spécifiques annoncées pour le secteur de la création. La procédure et les critères d’attribution n’ont pas encore été communiqués. Ce plan a été doublé par le ministère de la Culture le 27 mai, la BUMA/STEMRA a annoncé faire de ces fonds supplémentaires un dispositif d’investissement dans la création et la production musicales. Les détails de ce plan et les conditions d’éligibilité sont en cours de discussion.

Autres acteurs de la filière

Novembre 2020

Le 2 novembre, 58 salles de concert ont reçu un soutien financier du Kickstart Culture Fund (initiative de BankGiro Loterij, loterie nationale, et d’un certain nombre de fonds privés) pour aider les organisateurs à s’adapter à la logistique des restrictions liées au covid. Le fonds nouvellement créé, qui a recueilli plus de 16 millions d’euros, a accordé des subventions allant de 5 000 à 100 000 euros à 418 institutions culturelles aux Pays-Bas, dont des théâtres, des salles de concert, des producteurs et des musées. Parmi les 58 établissements de musique qui ont reçu des subventions, on trouve les établissements d’Amsterdam Paradiso et Milky Way qui ont chacun reçu la subvention de 100 000 euros. Milky Way prévoit d’utiliser la subvention pour augmenter les mesures d’hygiène et la signalisation, engager plus de personnel, introduire des systèmes de paiement sans contact, adapter les coulisses et ajouter des sièges dans les salles.
Paradiso prévoit d’embaucher du personnel supplémentaire et de lancer des « comptes Paradiso » pour assurer le suivi des données relatives aux visiteurs. 

Mai 2020

La société des artistes/producteurs SENA a mis en place un fonds spécial de 200 000 euros auprès duquel les artistes peuvent demander un prêt pour des séances en studio. En outre, SENA a annoncé le 1er mai la création d’un fonds d’un million d’euros qui sera réparti entre les artistes et les labels. Les détails de la répartition de ce fonds sont encore en cours de discussion, mais il devrait être réparti sous conditions de revenus.

Les DSP Spotify et Apple Music ont inclus les Pays-Bas dans leurs programmes d’aides internationaux à la filière musicale. Spotify a notamment annoncé mettre 100 000 euros à disposition des professionnels néerlandais. Les organismes de représentation demandent au gouvernement de compléter ce fonds.

Espagne

Mesures gouvernementales

Octobre 2020

Le 8 octobre 2020, le gouvernement a injecté 800 000 euros dans un fonds de relance destiné à la culture.

Avril 2020

Des mesures ont également été prises par les gouvernements autonomes des régions. Parmi les mesures prises, la Catalogne a lancé un plan de sauvetage du secteur culturel de 31 millions d’euros tandis que les Îles Baléares ont quant à elles des aides spécifiques pour le secteur culturel dont l’une est destinée « à la musique, aux interprètes et aux compositeurs des îles Baléares pendant la période du 1er juillet 2019 au 20 avril 2020, pour un montant de 170 000 euros ». Dans la région de Castille-et-León les aides sont construites sur deux phases dont la deuxième phase concerne le secteur de la musique avec des mesures de reprogrammation de l’activité et d’adaptation des lignes de subventions existantes.

Retrouvez l’ensemble des dispositions prises par les gouvernements autonomes des régions espagnoles ici.

Organismes de gestion collective

Avril 2020

La SGAE, société de de gestion collective espagnole, a ajouté 7 millions d’euros à son programme existant de 8 millions d’euros d’aide financière et sociale pour ses membres qui en ont besoin. Elle accordera des subventions allant jusqu’à 3 000 euros aux auteurs et compositeurs de chansons en difficulté immédiate, tandis qu’une ligne d’avances automatiques et même un service de livraison de repas à domicile pour les membres plus âgés seront mis en place. Cette aide de 15 millions d’euros au total devrait être amenée à augmenter dans les prochaines semaines, grâce au soutien des différentes administrations publiques.

Suède

Organisme de gestion collective

Avril 2021

Le gouvernement propose un fonds d’annulation de 3 milliards de couronnes suédoises (292 millions d’euros) destiné à couvrir 70 % des coûts des événements réduits ou annulés entre juillet et décembre 2021. En complément de ce fonds, le gouvernement a également annoncé 1,3 milliard de couronnes suédoises (127 millions d’euros) de soutien au secteur culturel pour l’année 2021.

Mars 2020

La société de gestion collective suédoise, la STIM, a alloué 50 millions de couronnes suédoises à un dispositif d’avance aux auteurs et aux éditeurs de chansons pour les aider à se remettre sur pied. Cette avance sera versée fin mai 2020 et ira de 5 000 à 200 000 SEK en fonction de la moyenne des paiements reçus par les membres au cours des exercices 2018 et 2019.

La SAMI qui regroupe les artistes et les musiciens a échelonné ses paiements de façon à s’adapter aux difficultés de ses adhérents.

Danemark

Mesures gouvernementales

Mars 2021

Le gouvernement prévoit 500 millions de couronnes danoises (environ 67,23 millions d’euros) destinées à la compensation des frais d’annulation des festivals en cas de restrictions sanitaires.

Août 2020

Le gouvernement du Danemark a annoncé la mise à disposition de 450 millions de couronnes danoises supplémentaires (environ 60, 44 millions d’euros) pour le secteur de la culture. Sur cette somme, 300 millions de couronnes danoises (40,29 millions d’euros) seraient destinées à la musique. Le fonds est prolongé jusqu’à la date du 31 janvier 2021 inclus. En plus de cette aide, 50 millions de couronnes danoises (6,72 millions d’euros) serviront à la mise en place d’une cellule de réflexion sur la relance des marchés sportifs et culturels.

Avril 2020

Le ministère de la Culture a développé un fonds d’urgence à destination de la culture. Une demande de compensation de 80 % des coûts de production des spectacles est possible. Le paiement de subventions culturelles de manière anticipée a été accepté.

Mars 2020

368,1 millions de couronnes danoises ont été accordées aux médias par le gouvernement. Cette somme devrait contribuer à la mise en valeur dans l’espace médiatique de productions culturelles danoises.

Organismes de gestion collective

Mai 2020

La Koda a négocié avec la Chambre du commerce danoise une indemnisation des auteurs-compositeurs, destinée à compenser les pertes estimées de droits d’auteur durant la crise.

Mars 2020

La Koda a facilité la mise en place de concerts en livestream payants et gratuits.

Norvège

Mesures gouvernementales

Février 2021

Le ministre de la Culture a annoncé un fonds de garantie annulation de 350 millions de couronnes norvégiennes (environ 34,18 millions d’euros) dont la vocation est de donner de la visibilité et une marge de manœuvre aux festivals.

Estonie

Mesures gouvernementales

Mars 2021

Le gouvernement estonien a confirmé lancer un programme d’aide financière de 42 millions d’euros destiné au secteur événementiel. Ce programme comprend 6 millions d’euros de provisions pour les organisateurs d’événements culturels et sportifs internationaux de grande envergure, afin de les soutenir suite à des annulations, reports ou restrictions. 21 millions d’euros seront disponibles pour les organisateurs d’événements culturels (notamment les promoteurs). 6,7 millions d’euros seront consacrés au soutien des créateurs indépendants. Le reste de la somme sera plus spécifiquement destiné au milieu du cinéma et des sports.

À noter l’initiative d’Impala pour répertorier les aides à l’industrie musicale en Europe ici.

Le GESAC a également répertorié les décisions de soutien prises par les OGC des pays européens. La liste peut être consultée ici.

Amérique du Nord

États-Unis

Mesures gouvernementales

Avril 2021

Après un lancement difficile, la Small Business Administration a confirmé la réouverture de ses guichets. Les salles de concerts indépendantes vont donc pouvoir bénéficier du programme Save Our Stages.

Mars 2021

Le plan de dépenses massif American Rescue Package a été approuvé par le Sénat. Il prévoit un budget d’1,9 billion de dollars. Les clubs de musique et lieux accueillant des événements se voient dotés d’1,25 milliard de dollars de subventions par le projet de loi.

Décembre 2020

Le Congrès a adopté la proposition de loi Save Our Stages qui prévoit une aide de 15 milliards de dollars aux salles de concerts indépendantes. La somme s’intègre à un plan de relance plus large de 900 milliards de dollars. À l’heure actuelle, le texte prévoit comme bénéficiaires potentiels les structures ayant perdu 25 % ou plus de leur chiffre d’affaires annuel. Chaque bourse est limitée à 10 millions de dollars.

Septembre 2020 

Le conseil municipal de Nashville a approuvé un financement à 2 millions de dollars par le CARES Act d’un plan de soutien à ses salles indépendantes. C’est la troisième fois que la ville fait appel à ce fonds pour venir en aide aux différents lieux de musique. Toute salle indépendante dont le revenu annuel est inférieur à 5 millions de dollars a le droit de prétendre à cette assistance. Les propriétaires peuvent ainsi recevoir jusqu’à 100 000 dollars pour couvrir des dépenses sur deux mois telles que le loyer, les charges et les paiements aux assurances. La bourse ne couvre pas les dépenses liées au salaire des employés.

Juin 2020

La ville de Boston a développé une aide, le Boston Artist Relief Fund, qui distribue des bourses de 500 et 1 000 dollars aux artistes locaux dont l’activité et les revenus sont touchés par le coronavirus.

Avril 2020

La ville de Detroit a annoncé le Artist Crisis Emergency Fund, qui devrait dépasser les 100 000 $ et permettre d’octroyer des bourses de 500 $ aux artistes éligibles.

Mars 2020

Après des discussions au Sénat et à la Chambre des représentants, l’administration Trump a signé le CARES Act, un plan de sauvetage de l’économie de 2 200 milliards de dollars. 

Organismes de gestion collective

Avril 2020

Les organismes de collecte et gestion de droits ASCAP, BMI et SESAC ont rejoint le fonds de soutien lancé par la Recording Academy et MusiCares qui a réuni plus de 10 millions de dollars depuis mars.

Mars 2020

L’ASCAP (American Society of Composers, Authors and Publishers) a lancé Music Unites US, une nouvelle ressource qui doit permettre de répondre aux besoins des créateurs de musique pendant la pandémie. La plateforme informe les utilisateurs sur la façon de recevoir des redevances ASCAP via le dépôt direct, l’enregistrement des œuvres en ligne, les programmes d’aides financières disponibles et l’accès aux services gratuits des fournisseurs de bien-être ASCAP comme Aaptiv, BetterHelp et Shine.

Le gestionnaire de licences SoundExchange a mis en place un système d’aides allant de 1 200 à 2 400 dollars selon la situation financière de l’adhérent. Les autoentrepreneurs et petites entreprises ont également accès à des prêts facilités. Des avances de 10 000 dollars sont également possibles.

Autres acteurs de la filière

Mars 2021

Crew Nation, l’organisme caritatif de Live Nation destiné au soutien des personnels de concerts à travers le monde, a annoncé avoir réuni 18 millions de dollars. La somme aura aidé près de 15 000 employés de plus de 40 pays.

Février 2021

Le J. P. Getty Trust et la California Community Foundation ont mis en place un fonds de 38,5 millions de dollars (31,95 millions d’euros) en faveur des petites et moyennes organisations artistiques à but non lucratif. Les structures éligibles sont celles dont le budget de fonctionnement annuel n’excède pas 10 millions de dollars (8,2 millions d’euros).

Juin 2020

Le National Endowment for the Arts a versé 25 000 dollars à la Musicians Foundation. Elle utilisera cet argent afin de soutenir les musiciens touchés par la crise.

Avril 2020

La Country Music Association et sa fondation ont annoncé une promesse de don d’1 million de dollars au fonds de la Recording Academy et MusiCares.

Sony Music/ATV Publishing a fait un don aux syndicats d’auteurs Nashville Songwriters Association International (NSAI) et Songwriters of North America (SONA). Les deux organisations se partageront ainsi la somme de 500 000 dollars.

Mars 2020

La Recording Academy et MusiCares ont créé un fonds de soutien aux acteurs de la musique les plus en difficulté. Les deux structures ont contribué à hauteur d’1 million de dollars.

Patreon, la plateforme de création, lance une bourse en faveur des artistes et créateurs défavorisés avec un premier don de 10 000 dollars.

Le fonds d’aide aux artistes Sweet Relief agrège les aides aux professionnels de la musique et multiplie les appels aux dons.

L’entreprise de fabrication de casques écouteurs Status Audio versera 10 % des revenus issus de ses ventes des prochaines semaines au profit de Musicians Foundation. L’association a mis en place un fonds de soutien aux musiciens.

Equal Sound propose l’initiative Corona Relief Fund, une aide de compensation en réaction aux annulations de concerts.

Songtradr met gratuitement à disposition des artistes ses services de distribution digitale. Les artistes toucheront ainsi 100 % de leurs royalties jusqu’au 30 septembre.

Virtual Festival offre des possibilités de livestream rémunéré par dons aux artistes américains.

Canada

Mesures gouvernementales

Avril 2021

Le gouvernement canadien va consacrer 50 millions de dollars canadiens de son budget afin d’aider le secteur du live touché par la pandémie en 2021 et 2022

Mars 2021

La ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy a annoncé 18 M$ supplémentaires pour soutenir la diffusion des spectacles québécois. La somme s’ajoutera aux 50 millions annoncés en octobre destinés au plan de relance économique de la culture.

Octobre 2020

La province de Québec subventionne la culture à hauteur de 50 millions de dollars canadiens.

Juillet 2020

Le 8 juillet, le gouvernement canadien a annoncé que les organisations qui opèrent dans l’industrie de la musique live à but lucratif pouvaient avoir accès à un fonds de soutien Covid-19 de 20 millions de dollars canadiens (soit 13 millions d’euros). Il s’agit de la deuxième phase des distributions d’un fonds de soutien d’urgence de 500 millions de dollars canadiens (326 millions d’euros) pour les organismes culturels, patrimoniaux et sportifs qui ont été touchés par la pandémie de Covid-19. Parmi les entreprises éligibles : les salles à but lucratif, les festivals, les promoteurs, les agents de réservation et les gestionnaires, ainsi que les organisations à but non lucratif qui n’étaient pas éligibles pour les distributions de la phase un. La contribution minimale sera de 5 000 $ (3 260 €).

Avril 2020

En partenariat avec des acteurs de la filière, le ministère de la Culture a développé MusicTogether, une initiative qui développe des subventions en faveur de l’industrie musicale et des solutions de e-commerce en Ontario.

Organismes de gestion collective

Février 2021

Le Barometer Global Music Royalty Fund, formé par l’organisme de gestion de droits Kilometre Music Group et le gestionnaire de capitaux Barometer Capital Management, réunit 200 millions de dollars américains afin de les réinvestir dans les catalogues des créateurs canadiens.

Avril 2020

Le 2 avril, la SOCAN (équivalent de la Sacem) annonçait allouer 2 millions de dollars à des « avances de redevances d’urgence ». Ces aides visent « principalement les auteurs-compositeurs et les compositeurs de musique à l’image, dont les revenus ont été compromis par l’impact de cette crise sur l’industrie de la musique, et tout particulièrement ceux qui ont vu leurs spectacles annulés ou leurs productions télé et cinéma suspendues ». Le calcul de ces avances est réalisé selon l’historique de revenus de chacun des membres ainsi qu’en fonction de l’urgence de ses besoins. La SOCAN a également révélé que d’autres programmes d’aides étaient en cours d’élaboration.

Autres acteurs de la filière

Juin 2020

L’ADISQ (Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo) a salué le plan de relance économique du milieu culturel pris par le gouvernement québécois : au total, ce plan s’élève à 400 millions de dollars et le secteur de la musique pourra compter sur une enveloppe dédiée de 33,5 millions de dollars.

Mars 2020

L’organisme solidaire Unison Benevolent Fund a rejoint le programme d’assistance à la communauté musicale de Spotify, auquel il a contribué à hauteur de 250 000 dollars canadiens. Les branches canadiennes des trois majors ont également participé au financement d’Unison.

La fondation Factor, qui subventionne les artistes et producteurs canadiens, a assuré que tous les financements déjà approuvés seraient versés dans leur intégralité.

Amérique latine

Argentine

Mesures gouvernementales

Mars 2020

À l’Institut national de la musique (INAMU), le délai de soumission des comptes et des compensations sociales pour les candidatures effectuées en 2019 a été prolongé de 30 jours. Les centres culturels recevront 30 millions de pesos, qui s’ajouteront aux 47 millions de pesos déjà annoncés pour les centres culturels formalisés dans les centres urbains, qui disposent de salles de 50 à 300 spectateurs, soit un total équivalent à 1,1 million d’euros.

Équateur

Mars 2020

Le gouvernement paye des artistes équatoriens pour qu’ils jouent de chez eux pour 200 dollars. Un fonds d’urgence de 15 millions de dollars destiné à aider les salles de spectacles indépendantes a été créé.

Colombie

Mesures gouvernementales

Juin 2020

Le gouvernement a réduit la TVA pour jusqu’à juin 2021. Elle passe de 19 % à 4 %.

Mars 2020

Le gouvernement a signé le décret 475 du 25 mars 2020 pour aider le secteur culturel. Ce décret met en place une sécurité sociale pour les dirigeants et créateurs. Il modifie temporairement la loi de 2011 afin d’augmenter les fonds des bénéfices pour les représentations publiques des arts de la scène. Il prolonge les délais de paiement des taxes parafiscales et du quota pour le Fonds de développement du cinéma ainsi que les dates pour les programmes nationaux de stimulation et de concertation.

Néanmoins, ces mesures sont critiquées pour ne pas du tout être adaptées/suffisantes face à la crise et délaissent toute une partie de l’industrie culturelle : bibliothèques, musées, etc.

Mexique

Mesures gouvernementales

Mars 2020

Le ministère de la Culture a lancé un concours de projets artistiques. Le but est de valoriser les réalisations culturelles à domicile. Une somme de 20 000 dollars mexicains est en jeu.

Autres acteurs de la filière

Avril 2020

Face à la baisse d’activité dans l’industrie musicale et l’incertitude créée par le virus, l’Association mexicaine des producteurs de phonogrammes et vidéogrammes (AMPROFON), la Feria internationale de la musique pour professionnels (FIMPRO), le département de la Culture de l’université de Guadalajara, Relatable (revue digitale) et Casete (distributeur) ont décidé de lancer l’initiative indépendante Música México Covid-19 (MMC-19). L’objectif principal est d’aider les professionnels de l’industrie musicale mexicaine à travers la récolte d’informations et de ressources pour leur offrir de nouvelles opportunités. Plus d’informations ici.

Asie et Océanie

Australie

Mesures gouvernementales

Mars 2021

Le gouvernement fédéral a annoncé 135 M$ destinés à soutenir l’industrie musicale. Sur cette somme, 125 millions s’ajouteront au fonds RISE qui soutient le spectacle vivant et 10 millions seront reversés au fonds caritatif Support Act.

Janvier 2021

Le gouvernement de Victoria a annoncé un fonds de 8 millions de dollars australiens destiné à l’industrie du live. La somme sera répartie entre deux programmes :

  • le Victorian Music Industry Program, destiné à 130 structures, artistes et salles (soit environ 5 000 emplois) ;
  • le Victorian Live Music Venues Program, destiné plus spécifiquement aux salles.

Avril 2020

Le gouvernement australien a aussi promis un financement d’urgence de 27 millions de dollars australiens pour les arts et plus particulièrement trois domaines spécifiques considérés comme « vulnérables ». Sur cette somme, 10 millions de dollars seront versés directement à Support Act, une organisation qui vient en aide aux artistes-interprètes, musiciens, équipes et autres personnes travaillant dans l’industrie. 10 millions de dollars seront destinés aux artistes et organisations régionales pour aider à développer de nouvelles œuvres et explorer de nouveaux modèles de prestations. Le reste de la somme bénéficiera aux programmes d’arts autochtones.

Mars 2020

Les différents gouvernements ont réuni 1,5 million de dollars australiens qui constitueront une première réponse financière à la crise artistique. Ils seront répartis dans plusieurs bourses : un soutien à l’innovation de 5 000 à 10 000 dollars australiens par demandeur, un soutien équivalent à la création et un encouragement de 100 000 dollars australiens à la collaboration entre les organismes artistiques.

Organismes de gestion collective

Mars 2020

L’APRA AMCOS, organisme de gestion collective australien, versera les redevances sur les performances live du début d’année 2020 au début du mois de mai plutôt qu’en novembre afin d’aider ses membres en difficulté.

Le gestionnaire de licences PPCA propose des avances aux artistes-interprètes allant de 250 à 10 000 dollars australiens.

Autres acteurs de la filière

Novembre 2020

Grâce à son opération annuelle de charité organisée sous le hashtag #Ausmusictshirtday, Support Act a réuni 325 000 dollars australiens à destination des artistes australiens en difficulté.

Juin 2020

Un plan de 345 millions de dollars australiens a été mis en place par Live Performance Australia (LPA) pour relancer et reconstruire l’industrie du live. Ce plan prévoit notamment 90 millions de dollars AU pour un Business Reactivation Fund comprenant des investissement capitaux destinés à relancer les entreprises et les productions d’arts du spectacle pour les aider à redémarrer, ainsi qu’un soutien au revenu pour les entreprises et les particuliers afin de conserver les emplois. Ce programme comprend aussi des incitations importantes pour encourager les Australiens à revenir aux spectacles vivants à mesure que les restrictions s’assouplissent.

Mai 2020

Le groupe multimédia ABC lance un appel à candidatures pour une bourse de 6 000 dollars australiens à destination des musiciens classiques et jazz. Quinze bourses de 7 000 dollars australiens sont également disponibles pour les artistes émergeants. Au total, ABC aurait accumulé 5 millions de dollars australiens répartis dans des aides au développement;

Avril 2020

L’organisation à but non lucratif Support Act débute une série d’appels aux dons à destination des artistes.

Japon

Mesures gouvernementales

Février 2021

Le cabinet du Premier ministre a annoncé un fonds d’1,14 billion de yens (environ 9,14 millions d’euros) afin de gonfler les subventions pour les entreprises les plus touchées par la pandémie. La majorité de la somme sera gérée par les municipalités.

Autres acteurs de la filière

Avril 2020

Afin d’alléger la pression sur les organisateurs d’événements et les autres acteurs du secteur, la Conférence des promoteurs de concerts et de spectacles en direct du Japon (ACPC), la Fédération japonaise des producteurs de musique (FMPJ) et l’Association japonaise du commerce de la musique (JAME) ont récemment lancé un programme de subvention pour l’industrie du spectacle, J-LOD Live, afin de soutenir les coûts de production et de distribution numérique internationale.

Taïwan

Mesures gouvernementales

Mars 2020

Le ministère de la Culture (MOC) de Taïwan a débloqué un budget de 1,5 milliard de NT (45,3  millions d’euros) pour soutenir les acteurs de la filière culturelle impactés par la Covid-19. Le plan d’action possède deux volets : le premier, à court terme, (montant de 1,1 milliard de NT, soit 33,2 millions d’euros) et le second, à moyen terme, (montant de 400 millions de NT, soit 12 millions d’euros).

Singapour

Mesures gouvernementales

Novembre 2020

La subvention gouvernementale des coûts de location des salles et des coûts de production internes de spectacles couvre désormais 80% des dépenses.

Octobre 2020

Dans le cadre de l’ACRP (Arts and Culture Resilience Package), un programme de soutien à la culture, le Ministère de la Culture, de la Communauté et de la Jeunesse a mis en place une bourse pour la prise en charge des coûts opérationnels de 50 000 à 75 000 dollars de Singapour selon la taille de la structure demandeuse. Le gouvernement estime que ce soutien devrait bénéficier à 300 entreprises.

Août 2020

Le gouvernement a annoncé un prolongement de 7 mois du JSS, son programme de soutien pour l’emploi. Le soutien sur la période de septembre 2020 à mars 2021 est ajusté de 50% à 30% des dépenses sur la masse salariale.

Juillet 2020

Les PME installés sur des propriétés du Ministère de la Culture, de la Communauté et de la Jeunesse peuvent bénéficier de quatre mois d’exonération de loyer, dans le cadre de l’aide au logement ou de la location de structures professionnelles.

Avril 2020

L’Arts Fund a annoncé 1,5 millions de dollars de Singapour à disposition des artistes et structures pour l’année fiscale 2020.

Le National Arts Council a développé la DPG (Digital Presentation Grant), une aide à la digitalisation de l’activité pour les artistes. Les bourses peuvent atteindre 20 000 dollars de Singapour par demandeur.

Le CDSA a étendu ses formations à de nouvelles performances artistiques.

Mars 2020

Le National Arts Council a mis en place le CDSA (Capability Development Scheme for the Arts), un programme de formations dédié au développement des arts, adressé aux artistes et organisateurs de spectacles touchés par la crise.

Le Ministère de la Culture, de la Communauté et de la jeunesse fournit une aide correspondant à 30% des coûts de location des sites de spectacle et des coûts de production inhérents.

Autres acteurs de la filière

Des initiatives solidaires se sont multipliées (United We Stream, etc.). Cela s’applique à tous les pays asiatiques.

Janvier 2021

La Music Society of Singapour (SGMUSO) a lancé un appel aux dons en faveur des musiciens avec l’intention de récolter 150 000 SGD dans un premier temps puis 1 million de dollars singapouriens d’ici la fin de l’année 2021.

Octobre 2020

La JASS (Jazz Association de Singapour), dirigée par le musicien Jérémy Monteiro, a mis un place un Crisis Fund disponible du 8 octobre au 5 novembre permettant aux musiciens locaux, victimes des effets de la crise de la Covid-19, de bénéficier d’une aide financière à court terme (les musiciens peuvent obtenir jusqu’à 1 800 SGD).

Septembre 2020

Un fonds de soutien mis en place par Facebook pour 30 000 entreprises devrait profiter à de nombreuses entreprises de la zone Asie du Sud-Est.

Corée du Sud

Quelques aides et un plan de soutien ont été mis en place par la Korean Artist Welfare Foundation et l’Art Council Korea mais leur niveau reste faible.

Mesures gouvernementales

Janvier 2021

Le gouvernement sud-coréen a alloué l’équivalent de 232 millions d’euros au secteur de la culture touché par la pandémie.

Malaisie

Mesures gouvernementales

Avril 2020

La Cendana (Cultural Economy Development Agency) propose des bourses de 1 500 ringgits malaisiens  (environ 307 euros) aux acteurs de la culture. Les structures dans le besoin pourront demander jusqu’à 3 500 RM (environ 716 euros). L’agence proposera également une aide alimentaire pour les acteurs de la culture dont le revenu est inférieur à 4 000 ringgits malaisiens (environ 819 euros).

Inde

Organismes de gestion collective

Mars 2020

IPRS s’est engagé à payer plus de 3 000 auteurs et compositeurs afin qu’ils puissent subvenir à leurs besoins essentiels. Le montant n’a pas été communiqué.

Afrique

Côte d’Ivoire

Mesures gouvernementales

Avril 2020

Face à la fermeture des lieux de spectacles, des restaurants et des bars, le ministère de la Culture et de la Francophonie a mis en place un plan d’urgence destiné à déterminer les mesures de l’accompagnement financier auprès des opérateurs culturels non étatiques ainsi que des auxiliaires de la création d’œuvres littéraires et artistiques. Dans ce cadre, la ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, Raymonde Goudou Coffie, a déclaré que le Bureau ivoirien des droits d’auteur (Burida) effectuerait un « don » s’élevant à 500 millions de francs CFA, soit 762 000 €, à ses artistes sociétaires, au titre du paiement anticipé des droits d’auteur et des droits voisins.

Afrique du Sud

Organismes de gestion collective

Mars 2021

La CAPASSO met en place un plan d’urgence destiné à aider mille de ses membres. Le fonds permettra d’attribuer des bourses de 2 000 rands, soit environ 115,74 euros.

Avril 2020

La SAMRO (équivalent de la SACEM) a accéléré la distribution des redevances à ses membres. 63 millions de rands (3,35 millions de dollars) ont ainsi été versés pour les redevances TV et 141 millions de rands (7,5 millions de dollars) de redevances dans la catégorie radio, ce qui en fait la distribution la plus élevée de ces cinq dernières années.

Mark Rosin, le P-DG de l’organisation, a indiqué que la SAMRO aiderait autant que possible ses membres à accéder au fonds mis à disposition par le ministère des Arts et de la Culture pour indemniser les artistes-interprètes lorsque des spectacles ont été annulés. Il a aussi déclaré qu’il tenterait de convaincre les diffuseurs d’accroître leur utilisation de la musique locale et qu’il cherchera à obtenir le soutien du gouvernement à cet égard.

Autres acteurs de la filière

Mai 2020

L’Association des compositeurs, auteurs et éditeurs sud-africains, la CAPASSO, a versé 29 millions de rands (environs 1,6 million de dollars) à ses 4 000 membres.

Sénégal

Mesures gouvernementales

Février 2021

Le 17 février, l’État sénégalais lance la redistribution d’un fonds de 2,5 milliards de francs CFA (environ 3,8 millions d’euros) destiné au soutien des professionnels du spectacle vivant. 85 % de la somme sera consacrée aux secteurs de la musique, du théâtre, de la danse et du conte.

Juin 2020

Le président de la République sénégalaise a alloué, dans le cadre du fonds de riposte Force Covid-19, un montant de 3 milliards de francs CFA au secteur des arts et de la culture. La gestion de cette ressource sera organisée par un comité de pilotage composé de représentants du ministère de la Culture et de la Communication et sera ouvert aux représentants des différents sous-secteurs, choisis par les acteurs. Ce comité de pilotage définira les orientations et mécanismes de gestion du fonds, sa répartition par sous-secteur et supervisera et contrôlera son utilisation par les différents bénéficiaires, en veillant à la transparence et à l’équité. Des sous-comités sectoriels auront pour mission de définir la liste des bénéficiaires dans le respect de critères d’éligibilité arrêtés par les acteurs. Ces sous-comités concernent les secteurs du cinéma, du livre et de l’édition, du patrimoine culturel et des arts.

Une liste des politiques publiques en soutien aux ICC dans le monde a aussi été dressée par KEA ici.