16/11/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | Coronavirus : Tour du monde des mesures prises par les États (novembre 2020)

Le Bureau Export met à jour la cartographie des mesures prises par les gouvernements dans le monde dans la lutte contre la propagation de la Covid-19 (confinement/déconfinement, mesures de distanciation sociale, fermeture des lieux et des frontières, etc.).

Europe

Les différents pays européens durcissent progressivement à nouveau les mesures de distanciation sociale afin de réduire l’augmentation du nombre de cas sur leur territoire. Les mesures sont souvent adaptées à l’échelle locale.

L’Union européenne a mis en place une plateforme interactive permettant de suivre la réouverture des frontières en Europe et dont les informations sont fréquemment mises à jour et proposées en 24 langues. La plateforme est disponible ici.  

Allemagne

  • ≃  23 553 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Toute personne ayant passé du temps dans une zone à risque jusqu’à 14 jours avant son entrée en Allemagne, doit fournir sur demande des bureaux de santé ou des autorités compétentes la preuve d’avoir été testé négatif au coronavirus dans les 48 heures avant l’arrivée sur le territoire ou se faire tester dans les 72 heures à la suite de l’arrivée. 14 jours de stricte quarantaine sont prévus si aucun test n’est apporté aux services de santé. Il est en outre nécessaire de se déclarer auprès des services de santé dans n’importe quel cas. La mise en œuvre de ces mesures relève de la compétence des 16 Länder allemands. L’Institut Robert Koch fournit une liste des zones à risque à l’échelle internationale, qui est mise à jour régulièrement.
  • Confinement : Un “confinement léger”,  applicable dès le 2 novembre, a été décidé par la chancelière et les Länder lors de son discours du mercredi 28 octobre 2020. La priorité est de rendre les infectés traçables, car 75 % des contacts des personnes testées positives ne sont actuellement pas connus. Le but est également de tester les personnes âgées et de les protéger sans pour autant couper leur lien social. 
  • Concerts et événements : Les manifestations qui servent à des fins de divertissement et de loisir sont toutes interdites dans le pays entier en novembre. Les théâtres, opéras et salles de concerts ferment du 2 novembre jusqu’à la fin du mois.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Dix personnes maximum sont autorisées à rester ensemble en public. Les écoles et jardins restent ouverts, sauf si une quarantaine est ordonnée pour une classe, un groupe ou l’ensemble de l’établissement en raison d’une infection. Les magasins restent ouverts. Un seul client est alors autorisé tous les 10 m².

Autriche

  • 3 394 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les informations suivantes datent du 30 octobre, soit un jour avant le reconfinement autrichien. L’entrée en provenance d’un État membre de l’UE ou d’un pays associé à Schengen avec une situation Covid-19 stable est possible sans restrictions. Toutefois, il est préalable que les voyageurs de ces pays ne se rendent qu’en Autriche au cours des 10 derniers jours.
  • Confinement de la population : Le chancelier et le ministre de la Santé ont annoncé un confinement national samedi 31 octobre. Le gouvernement a mis en place un couvre-feu entre 20 heures et  6 heures du matin.
  • Concerts et événements : L’ensemble des événements est annulé, y compris les mariages et les fêtes d’anniversaire.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Les restaurants, hôtels, institutions culturelles et sportives sont fermés pour tenter d’endiguer la deuxième vague. Les écoles et crèches restent ouvertes, ainsi que les magasins et les coiffeurs.

UK

  • ≃  23 000 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Le gouvernement encourage à éviter les voyages à buts professionnels comme de loisirs. Les trafics dépendent des compagnies aériennes autorisées sur le territoire. De nouvelles restrictions pourraient être communiquées dans les prochains jours.
  • Confinement : Le pays rentrera en reconfinement entre le 5 novembre et le 2 décembre. Les locaux ne pourront sortir de chez eux que pour des raisons essentielles : courses, rendez-vous médicaux, assistance aux personnes vulnérables et exercice. Les lieux d’enseignement resteront ouverts. Les bars et les restaurants fermeront mais pourront maintenir leurs services de livraison. Le confinement n’affecte pas l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord, dont les mesures de restrictions sont laissées au jugement des autorités locales. 

Pays-Bas

  • ≃  8 102 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les voyageurs arrivant aux Pays-Bas en provenance de certains pays et régions des États membres de l’Union européenne et de l’espace Schengen doivent s’isoler pendant 10 jours, même s’ils ne présentent aucun symptôme ou ont un test à la Covid-19 négatif. Une fois aux Pays-Bas, il est possible d’obtenir une quarantaine à domicile ou dans un logement temporaire. Le gouvernement fournit une liste des pays concernés.
  • Confinement de la population : Depuis le 14 octobre, un reconfinement partiel est décrété.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Depuis le 20 octobre, les bars et restaurants ferment leurs portes à 22 h. Il n’est autorisé qu’un maximum de trois visiteurs par foyer et de quatre personnes se déplaçant en groupe à l’extérieur. Le port des masques est conseillé dans les supermarchés des grandes villes. Une interdiction de la consommation d’alcool dans les lieux publics est mise en place entre 20 heures et 7 heures du matin. Enfin, les clubs et les boîtes de nuit devront rester fermés jusqu’à ce qu’un vaccin soit mis sur le marché.
  • Concerts et événements : Le Premier ministre a annoncé le mardi 13 octobre de nouvelles restrictions, qui comprennent une jauge de 30 spectateurs pour les salles de spectacles et une interdiction généralisée des manifestations en plein air. Depuis le 20 octobre, les événements sportifs se déroulent sans public. 

Suisse

  • 8 616 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les pays membres de l’Union européenne ou de l’espace Shengen sont autorisés sans restrictions, à moins qu’un pays ou une région ne soit défini comme une zone à risque Covid. L’Office fédéral de la santé publique tient une liste des pays concernés, qui est régulièrement mise à jour. Pour les voyageurs à risque, une période d’isolement de 10 jours est nécessaire
  • Confinement : Il n’y a pas de confinement mais les restaurants et les bars doivent respecter un couvre-feu de 23 heures à 6 heures du matin.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Depuis le 28 octobre les masques doivent être portés à l’extérieur dans toutes les agglomérations urbaines où « la concentration de personnes ne permet pas de respecter les distances nécessaires ». Des masques seraient également exigés dans tous les espaces intérieurs accessibles au public, tels que les marchés, les zones d’attente des bus ou des trains. Dans les restaurants, les personnes peuvent retirer leur masque lorsqu’elles s’assoient pour manger. Les masques sont obligatoires sur le lieu de travail (y compris dans les bureaux) sauf s’il est impossible de les porter pour des raisons de sécurité. Les écoles sont fermées. Les sports de contact sont interdits.
  • Concerts et événements : Les événements publics sont limités à 50 personnes. Cette limite est de 10 personnes pour les événements privés. Les clubs et discothèques sont fermés. Les répétitions et les concerts avec plus de 15 personnes sont interdits en vertu des nouvelles règles. Pour ceux qui comptent moins de 15 personnes, le port d’un masque est obligatoire. Les concerts avec chant (comme les chorales) sont totalement interdits.

République Tchèque

  • 12 980 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Le 21 octobre 2020, le gouvernement de la République tchèque a décidé d’interdire la libre circulation de toutes les personnes sur le territoire de la République tchèque.
  • Confinement de la population : Mi-octobre, le gouvernement tchèque a annoncé un confinement partiel de trois semaines, entraînant la fermeture d’écoles, de résidences universitaires, de bars et de clubs jusqu’au 3 novembre. Le gouvernement va demander à la Chambre des députés de donner son accord à une prolongation de l’état d’urgence pour 30 jours supplémentaires, c’est-à-dire jusqu’au 3 décembre. 
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Depuis le 14 octobre, il n’est plus possible de se réunir à plus de 6 personnes en un même lieu, à l’intérieur ou à l’extérieur, sauf exceptions précisément définies. Il n’y a plus de possibilité de se rendre dans les restaurants, bars. Seule la vente à emporter est permise mais seulement jusqu’à 20 heures. La seule exception concerne les restaurants d’hôtel pour les clients de l’hôtel et les réceptions de mariage et d’enterrement. Les écoles sont fermées jusqu’au 2 novembre minimum. Le port du masque est obligatoire dans les magasins, les transports publics, les arrêts de tramways et quais de gare. Les rassemblements sont limités  à six personnes, en intérieur comme en extérieur.  

Espagne

  • ≃  25 000 nouveaux cas/jour (en hausse, plus de 50 000 nouveaux cas le 26 octobre)
  • Frontières : Dans 17 régions, les frontières sont fermées jusqu’à mi-novembre, sauf pour déplacement professionnel ou nécessité médicale. Tout passager voulant rejoindre le pays devra remplir un formulaire nominatif associé à son portable.
  • Confinement : L’état d’urgence sanitaire a été décrété le 25 octobre par le gouvernement. Un couvre-feu est mis en place sur la majorité du territoire. 17 régions dont l’Andalousie, la Catalogne et Madrid se sont isolées pour éviter la propagation du virus.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale :  Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics pour les plus de 6 ans. Une distance d’1,5 mètre est préconisée entre les personnes. Les plages restent ouvertes selon des conditions fixées par les municipalités.
  • Concerts et événements : Un concert a été organisé dans le cadre d’une expérience médicale visant à établir la résistance à la propagation du virus. L’événement s’est déroulé le 6 octobre au Apolo Hall et a réuni plus de 1 000 participants volontaires.

Italie

  • ≃  29 000 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Toute personne se rendant en Italie à partir d’un lieu étranger est tenue de fournir une déclaration au transporteur ou, sur demande, aux agents des forces de l’ordre. La police italienne a mis à disposition une liste de règles spécifiques aux voyageurs de chaque pays.
  • Confinement : L’Italie a annoncé le 2 novembre un couvre-feu nocturne national.
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Les centres commerciaux peuvent être fermés le week-end sur décision gouvernementale. Les cinémas, théâtres, salles de sport et piscines sont également fermés. Les bars et restaurant ne peuvent plus servir après 18 heures. Les écoles et crèches restent ouvertes, mais la majorité des universités ferment. Ces mesures pourraient s’étendre jusqu’au 24 novembre.

Grèce

  • ≃  1 600 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : L’entrée dans le pays est autorisé sans restrictions aux États membres de l’Union européenne et de l’espace Schengen. Les voyageurs à risques doivent fournir un test PCR négatif 3 jours avant l’entrée en Grèce. Une liste des pays où ce test est nécessaire est disponible ici https://travel.gov.gr. Un certificat d’identification doit être rempli par les passagers.
  • Confinement : Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé un confinement partiel d’un mois à partir du 3 novembre. Un couvre-feu nocturne sera appliqué.
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Les écoles, les hôtels, les salons de coiffure et les commerces restent ouverts. Les bars et restaurants ferment mais peuvent maintenir leur service de livraison. Les lieux de loisirs et les salles de sport ferment également.

Pologne

  • 18 800  nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les connexions aériennes directes fonctionnent. Cependant, du 30 octobre au 1er décembre 2020, les déplacements non essentiels ne sont plus autorisés par la France qui a rétabli pour cette période le confinement. Les déplacements sont limités aux seuls motifs impérieux et professionnels autorisés par le gouvernement français.
  • Confinement :  Le 15 octobre, le Premier ministre polonais a demandé à la population de se confiner le plus possible chez soi, encourageant le travail à domicile.
  • Événements et concerts : Le gouvernement polonais transforme le stade national de Varsovie en un hôpital temporaire. La structure d’une capacité de 58 500 places peut aujourd’hui accueillir 500 patients. Les malades seront également hébergés dans les nombreuses salles de conférence et salles polyvalentes du stade.

Afrique

Nigeria

  • ≃ 900 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux internationaux ont repris à destination d’Abuja et de Lagos depuis le 5 septembre 2020. Une déclaration de santé de préembarquement en ligne et un test PCR de moins de 5 jours avant le départ vers le Nigéria sont nécessaires. Un second test PCR, qu’il faut réserver et payer en ligne avant le départ vers le Nigéria, est obligatoire et à réaliser le 7e jour à compter de celui d’arrivée au Nigéria. À l’arrivée, les voyageurs sont isolés jusqu’à obtention du résultat du test réalisé 7 jours après l’arrivée.
  • Confinement : Couvre-feu à l’échelle nationale entre minuit et 4 heures du matin.
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Utilisation obligatoire des masques dans tous les lieux public. Les rassemblements de plus de 50 personnes en dehors des lieux de travail sont interdits. Autorisation de la quasi-totalité des activités économiques (à l’exception des bars et des discothèques) dans le respect de conditions sanitaires strictes (limitation à 50 % de la capacité d’accueil pour les parcs, salles de sport et cinémas, service en extérieur pour les restaurants).

Kenya

  •  ≃ 6 400 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux opèrent à destination et en provenance du Kenya. Tous les voyageurs doivent présenter un test Covid-19 négatif effectué dans les 4 jours avant le vol. Pas de quarantaine en l’absence de symptômes à l’arrivée.
  • Confinement : Depuis le 29 septembre, un couvre-feu est en vigueur à l’échelle nationale entre 23 heures et 4 heures (heure locale).
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : L’utilisation des masques dans les lieux publics est obligatoire. Depuis le 28 septembre 2020, les rassemblements de plus de 15 personnes demeurent interdits. Les bars et restaurants sont autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, sous réserve du respect d’une distanciation sociale de 1,5 mètre.

Afrique du Sud

  •  ≃11 200 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Depuis le 1er octobre, les autorités sud-africaines ont décidé de continuer à restreindre les voyages avec les pays qui connaissent les niveaux de pandémie les plus élevés, parmi lesquels la France. Cette liste sera actualisée toutes les deux semaines. Un test PCR datant de trois jours avant le départ et quatorze jours d’isolement à l’arrivée sont nécessaires. Les personnes ayant leur résidence habituelle en France ne peuvent pas se rendre en Afrique du Sud, en revanche, les Français détenteurs d’un visa sud-africain valide peuvent se rendre en Afrique du Sud. Les Français résidant dans un pays classé comme à risque bas ou modéré par les autorités sud-africaines, et souhaitant se rendre en Afrique du Sud, doivent prouver qu’ils ont passé au moins dix jours dans ce pays avant leur départ pour l’Afrique du Sud.
  • Confinement : Couvre-feu à l’échelle nationale entre minuit et 4 heures du matin et l’utilisation obligatoire des masques dans tous les lieux publics.
  • Evénements et concerts : Autorisation des rassemblements dans la limite de 50 % de la capacité normale du lieu et avec un maximum de 250 personnes pour les rassemblements en intérieur, et 500 personnes en extérieur, dans le respect des protocoles sanitaires. Réouverture des salles de spectacles et des salles de sport dans une limite d’accueil de 50 % de leur capacité totale.

Ghana

  •  ≃ 360 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux opèrent à destination et en provenance du Ghana depuis le 1er septembre 2020. Une déclaration de santé de préembarquement en ligne et un test PCR de moins de 3 jours sont requis avant le départ vers le Ghana. Un second test PCR est obligatoire à l’arrivée à l’aéroport ($150).
  • Confinement : Depuis le 29 septembre, un couvre-feu est en vigueur à l’échelle nationale entre 23 heures et 4 heures (heure locale).
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : L’utilisation des masques dans les lieux publics est obligatoire. Depuis le 28 septembre 2020, les rassemblements de plus de 15 personnes demeurent interdits. Les bars et restaurants sont autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, sous réserve du respect d’une distanciation sociale de 1,5 mètre. Les grands événements sportifs, les rassemblements politiques et les festivals sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Les boîtes de nuit, bars, plages et cinémas doivent également rester fermés jusqu’à nouvel ordre.

Côte d’Ivoire 

  •  ≃ 290 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux opèrent à destination et en provenance de la Côte d’Ivoire. Une déclaration de déplacement aérien en ligne (2 000 FCFA) et un test PCR de moins de 7 jours sont nécessaires avant le départ vers la Côte d’Ivoire. Au départ de la Côte d’Ivoire, il faut remplir une déclaration de déplacement aérien en ligne et prépayer un test PCR pour toutes les destinations, y compris la France (50 000 FCFA).
  • Evénements et concerts : Depuis le 31 juillet 2020, les bars, boîtes de nuit, cinémas et lieux de spectacles ont réouvert dans le strict respect des mesures barrières, notamment le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique.

Sénégal

  •  ≃ 70 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux opèrent à destination et en provenance du Sénégal, mais les autorités sénégalaises n’autorisent l’entrée sur leur territoire qu’aux personnes de nationalité sénégalaise ainsi qu’aux seuls ressortissants étrangers titulaires d’une carte de séjour d’étranger. Un laissez-passer peut être demandé pour des visites pour raisons professionnelles. Un test PCR de moins de 5 jours avant le départ vers le Sénégal et un formulaire de localisation doivent être renseignés en ligne et présentés à l’arrivée.
  • Confinement : Plusieurs mesures d’allègement des restrictions ont été prises le 23 septembre dont celle de de la réouverture des espaces culturels pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes. Le port du masque demeure obligatoire.

 Cameroun

  •  ≃ 220 nouveaux cas/semaine 
  • Frontières : Les vols commerciaux opèrent à destination et en provenance du Cameroun.
    Un test PCR de moins de 3 jours avant la demande de visa et également un test PCR de moins de 3 jours sont demandés avant d’emprunter un vol vers le Cameroun.
  • Confinement : Les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits. Les restrictions sur les bars, restaurants et lieux de divertissement ont été levées.

Amérique du Nord

États-Unis

  • ≃ 130 553 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : La politique d’accueil de ressortissants non américains dans le pays n’a pas changé. Les citoyens américains ainsi que les résidents titulaires de la green card ont le droit d’entrer dans le pays. En revanche, l’interdiction d’entrée sur le territoire reste appliquée à tous les ressortissants de l’Union européenne et à d’autres pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud.
  • Confinement de la population : Si la plupart des États continuent de vivre sans mesures de confinement spéciales, d’autres États continuent de respecter certains protocoles. En outre, devant la recrudescence de cas en Californie, le gouverneur de l’État a décrété de nouvelles mesures sanitaires, dont la fermeture d’écoles dans les villes en zone violette (widespread). Certains États ou des villes comme Washington imposent le respect de la distanciation sociale et le port du masque dans les lieux publics. Suite à l’élection de Joe Biden, qui prendra son poste au 20 janvier 2021, un nouveau conseil scientifique a été mis en place par le président élu, qui devrait annoncer dans les semaines à venir des mesures sanitaires plus restrictives alors qu’un nombre record de cas positifs est enregistré chaque jour.
  • Concerts et événements : La plupart des États continuent d’interdire les concerts et rassemblements trop importants. La vaste majorité des salles est fermée et beaucoup pensent ne pas passer l’année s’il n’y a pas des mesures urgentes de soutien de la part de l’État fédéral.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Cela dépend des États. Dans leur vaste majorité les États du nord de la côte est maintiennent des restrictions plus ou moins sévères, ainsi que la Californie. Les États du Sud et du Middle-West ont souvent des politiques plus laxistes.

Canada

  • ≃  4 622 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Pas de changement dans la politique sanitaire du pays, avec les entrées aux frontières dictées par le Quarantine Act (détails disponibles ici).
  • Confinement de la population : Au total le pays compte plus de 236 000 cas et plus de 10 000 morts, marquant un contraste saisissant avec son voisin du sud (9,2 millions de cas et plus de 220 000 morts). Pour autant, le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué fin octobre que le pays allait devoir faire face à une période « difficile ». Le Québec est de loin la province la plus touchée, suivie par l’Ontario. Dans ces deux États des mesures ont été prises pour limiter les déplacements et restent en place, en particulier au Québec où les autorités ont annoncé la reconduction des mesures de confinement jusqu’au 23 novembre. Au Canada, les mesures de confinement dépendent des autorités locales et elles pourraient prendre des mesures plus restrictives si la situation devait empirer.
  • Concerts et événements : Toujours pas de levée des interdictions de concerts et festivals, et les événements de fin d’année n’auront pas lieu.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Les décisions dépendent essentiellement des municipalités et des États.

Amérique latine

Colombie

  • ≃  8 170 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les frontières aériennes restent ouvertes, les frontières maritimes, fluviales et terrestres sont fermées jusqu’au 30 novembre. Il n’y pas de vols commerciaux directs entre Bogota et Paris, mais des vols organisés par Air France certains jours par mois. Il est possible de rentrer dans le pays via des vols liaisons depuis le Mexique ou d’autres pays de la zone.
  • Confinement de la population : L’état d’urgence sanitaire est reconduit jusqu’au 30 novembre.
  • Concerts et événements : Certaines salles de théâtre ont pu rouvrir avec une capacité très limitée, mais toujours pas les salles de concerts. Les salles de théâtre accueillent quelques groupes de musique.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Les écoles et universités sont toujours fermées. Une augmentation des cas est prévue pour les mois de novembre et décembre.

Mexique

  • ≃  5 940 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : À ce jour, l’espace aérien mexicain est ouvert et les compagnies aériennes opèrent normalement. Il n’y a pas de restriction à l’entrée au Mexique par voie aérienne pour les personnes ne présentant pas de symptôme. Néanmoins, plusieurs compagnies aériennes ont réduit leurs liaisons entre le Mexique et l’Europe. Tous les voyageurs entrant au Mexique doivent se soumettre à un contrôle de température et sont dans l’obligation de renseigner un formulaire sur leur état de santé. Les autorités sanitaires mexicaines peuvent également vérifier l’état de santé des voyageurs et imposer des mesures de quarantaine.
  • Confinement de la population : L’état d’urgence sanitaire est reconduit jusqu’au 30 novembre. Le gouvernement fédéral mexicain a mis en place depuis le 1er juin un plan de déconfinement progressif, par région, à partir d’un code de quatre couleurs (rouge, orange, jaune, vert) en fonction de l’intensité de la transmission du virus.

Brésil

  • ≃ 29 790 nouveaux cas/jour (en hausse)
  • Frontières : Les vols commerciaux continuent d’opérer depuis le Brésil, surtout depuis les villes de São Paulo et Rio de Janeiro desquelles la majorité des vols pour l’Europe part.
    Par un décret en date du 29 juillet 2020, le Brésil a levé les restrictions qui pesaient sur l’entrée des ressortissants étrangers par voie aérienne. Toutefois, tout voyageur qui souhaite entrer au Brésil pour un séjour de courte durée, soit un maximum de 90 jours, devra présenter à la compagnie aérienne une attestation d’assurance maladie, rédigée en portugais, espagnol ou anglais, valide dans le pays, pour toute la durée du séjour, sans quoi il ne sera pas autorisé à pénétrer sur le territoire.
  • Confinement de la population : Le Brésil n’a pas appliqué de confinement généralisé mais certaines zones ont pris des mesures contre le virus. Les grandes villes sortent progressivement de quarantaine comme Rio. Certains restaurants et cafés ont pu rouvrir à 50 % de leur capacité.
  • Concerts et événements : Annulation du Carnaval de Rio.

Chili

  • ≃ 1 000 nouveaux cas/jour (stable). Le gouvernement chilien est accusé d’avoir manipulé les chiffres en avril dernier en diminuant le nombre de cas.
  • Frontières : Par décret n° 455 du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, publié le 10 octobre 2020, la liste de catégories de personnes autorisées à entrer sur le territoire chilien a été élargie. Désormais, le droit d’entrée ne se limite plus aux seuls ressortissants chiliens et aux résidents permanents au Chili. Les personnes autorisées à entrer doivent respecter les conditions suivantes : test PCR négatif de moins de 72 heures et les moyens de transports collectifs (avion, bus…) sont interdits pour rejoindre le lieu de résidence habituelle au Chili à l’arrivée sur le territoire.
  • Confinement de la population : Des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements ont été adoptées (plan Paso a Paso) : Santiago de Chile passe en phase de préparation. La quarantaine est levée pour la population générale, sauf pour les groupes à risque, et les activités sociales et récréatives sont autorisées tous les jours de la semaine avec un maximum de 50 personnes. Un couvre-feu national a été instauré de 23 heures à 5 heures du matin dans les autres régions.

Pérou

  • ≃  2 430 nouveaux cas/jour (en baisse)
  • Frontières : À ce stade, seuls existent entre Lima et Paris les vols « spéciaux » autorisés par le gouvernement péruvien, comme cela a été le cas depuis le début de l’état d’urgence.
  • Confinement de la population : Pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), le gouvernement péruvien a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 30 novembre inclus. Depuis le 5 octobre, le confinement ne reste obligatoire que pour les populations vulnérables (les personnes âgées de plus de 65 ans, les enfants de moins de 12 ans, les populations « à risque » ayant des problèmes de santé). Un couvre-feu (confinement social obligatoire) reste en vigueur du lundi au samedi, de 23 heures à 4 heures du matin. Le dimanche n’est plus un jour de confinement sur l’ensemble du territoire. Ce jour, il sera possible de sortir de son domicile mais pas de se déplacer dans son véhicule.
  • Concerts et événements : Resteront suspendus jusqu’à nouvel ordre les défilés, fêtes patronales, activités civiles et religieuses ainsi que tout type de réunion (familiale et sociale) et événement social, politique ou culturel qui implique la concentration et réunion de personnes.

Argentine

  • ≃ 13 920 nouveaux cas/jour (stable)
  • Frontières : Depuis le 15 mars, l’entrée sur le territoire argentin est interdite à toute personne non-résidente en Argentine ou n’ayant pas la nationalité argentine.
  • Confinement de la population : Malgré le plus long confinement au monde, l’Argentine n’arrive pas à ralentir l’épidémie, encore très virulente dans le pays. L’isolement préventif a été reconduit jusqu’au 8 novembre, ce qui portera à 233 le nombre de jours de quarantaine dans le pays.
  • Concerts et événements : Tout événement impliquant un rassemblement de personnes est interdit.

Équateur

  • ≃ 1 720 nouveaux cas/jour (stable)
  • Frontières : Les vols commerciaux internationaux sont de nouveau autorisés depuis le 1er juin et ont repris depuis le mois juillet, dont les vols avec la France.
  • Confinement de la population : L’obligation de confinement introduite sur l’ensemble du territoire depuis le 16 mars est progressivement levée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire au niveau des collectivités locales avec 3 couleurs (rouge, jaune, verte) selon la situation épidémiologique. Un couvre-feu reste en place, ses horaires varient en fonction du code couleur.

Costa Rica

  • ≃ 1 230 nouveaux cas/jour (stable)
  • Frontières : Le Costa Rica se prépare à réaccueillir des touristes à partir du 1er novembre.
    Il y aura une obligation de montrer un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures précédant le voyage et une assurance médicale internationale ou nationale.

Panama

  • ≃ 830 nouveaux cas/jour (stable)
  • Frontières : Le Panama rouvre ses frontières aux touristes depuis le 12 octobre. Il est obligatoire de présenter le résultat négatif d’un test PCR/antigène réalisé dans les 48 heures avant l’embarquement pour le Panama.
  • Confinement de la population : Depuis le 24 octobre, un couvre-feu national est établi du lundi au dimanche de 23 heures à 5 heures du matin.

Asie

La situation varie sensiblement d’un pays à l’autre en Asie. Alors que l’Inde fait partie des pays les plus touchés par la pandémie au monde, la Chine a repris une vie « normale » avec des mesures de distanciation sociale qui se sont largement assouplies et des concerts qui reprennent. Globalement, l’Asie reste inaccessible, avec des frontières fermées ou des conditions de voyage très dissuasives. Une grande partie des pays asiatiques ont rapidement mis en place des protocoles sanitaires, et la mémoire des épidémies passées (SARS-1) a permis d’appliquer plus facilement les gestes barrières dans des populations culturellement habituées au port du masque et à des politiques de santé publique strictes. En ASEAN, on constate toujours une grande disparité des situations. Quelques pays comme le Vietnam, la Thaïlande et Singapour ont assoupli les mesures de lutte contre la Covid-19. La reprise des concerts ne s’adresse qu’aux artistes locaux, les voyages étant toujours fortement limités dans la région. Les jauges sont limitées et les producteurs et promoteurs misent sur les pays où la situation est sous contrôle pour une reprise de l’activité au printemps 2021 pour les meilleurs cas. On constate une politique agressive de Tencent sur le marché du live qui prend la place laissée par les géants internationaux du secteur, type Live Nation ou AEG.

Japon

  •   500 nouveaux cas/jour (en baisse). Le nombre de cas reste stable entre 500 et 600 par jour.
  • Frontières : Le gouvernement japonais a mis en œuvre une interdiction totale d’entrer au Japon pour toute personne non japonaise ayant séjourné dans 156 pays, dont la France, dans les 14 jours précédant son arrivée. Le 28 août le gouvernement a autorisé les personnes résidentes au Japon à revenir au pays à partir du 1er septembre. Toute arrivée est suivie d’une quarantaine de 14 jours. Les voyages essentiels pour raison professionnelle ont repris avec plusieurs pays de la région. De nombreux travel corridors ou green lines ont été mis en place avec les pays d’Asie. Le Japon pourrait assouplir les restrictions à l’entrée du territoire à partir d’octobre pour tous les pays. Toujours valable (plusieurs accords entre les pays asiatiques pour la reprise des voyages business avec des conditions strictes : fournir un programme des rendez-vous, ne pas utiliser les transports en commun, etc.).
  • Confinement de la population : Il n’y a pas de confinement en cours mais des mesures de distanciation sociale s’appliquent. Toujours valable.
  • Concerts et événements : Les concerts sont limités à 5 000 personnes mais beaucoup se voient être annulés par crainte des organisateurs d’être responsables de la diffusion du virus. Les autorités ont assoupli cette mesure.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Le travail à la maison reste recommandé mais le Japon est globalement en phase d’assouplissement des règles de distanciation sociale (possibilité de manger au cinéma par exemple). Mesures de social distancing toujours en place mais assouplies.

 Corée du Sud

  •   100 nouveaux cas/jour (en baisse, relativement stable) 
  • Frontières : Les frontières sont ouvertes mais les nouveaux entrants doivent effectuer 14 jours de quarantaine à leur charge à leur arrivée. Toujours en vigueur.
  • Confinement de la population : La Corée du Sud n’est pas en confinement.
  • Reprise des concerts : Plusieurs concerts ont eu lieu en drive-in comme le 17 juillet 2020 au Palais royal de Séoul. La Korea Management Federation (KMF) a annoncé le 10 août qu’elle avait reçu l’autorisation d’organiser plusieurs concerts dans la capitale, les 12 et 13 septembre. Le concert prévu en octobre du groupe star de K-pop BTS a dû être annulé à cause de la reprise des cas de Covid-19. Les concerts ont bien repris avec les artistes locaux.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : La Corée du Sud applique une politique de distanciation sociale et de distribution massive de tests pouvant être tracés, notamment dans les régions les plus touchées. Il y a une inquiétude quant à la résurgence des cas avec le début des congés (Chuseok) et un assouplissement des mesures de distanciation sociale. La situation semble sous contrôle à l’heure actuelle.

Chine continentale

  •   10 nouveaux cas/jour (chiffre des autorités chinoises, d’autres sources parlent d’une vingtaine de cas) 
  • Frontières : S’il y a des vols avec la Chine depuis la France (vol Air France hebdomadaire Paris-Shanghai par exemple), l’entrée sur le territoire est extrêmement difficile voire impossible pour les ressortissants français sauf pour les visas/titres de séjour en cours de validité (demande de retour à demander au consulat). Un test Covid-19 avant le départ et une quarantaine de 14 jours sont obligatoires (lieu désigné par les autorités locales). De plus en plus de green corridors s’ouvrent avec les pays de la région.
  • Confinement de la population : Aucune ville ou région n’est en confinement en Chine.
  • Reprise des concerts : Depuis fin mars, la Chine autorise la tenue des événements live (allant de soirées dans des clubs à de véritables concerts). Shanghai a été l’une des premières villes chinoises à renouer avec la vie nocturne. En effet, la gestion de la crise sanitaire a permis de contenir la propagation du virus et de reprendre très rapidement les activités culturelles et de divertissement. Les événements en intérieur et en extérieur ont été autorisés presque partout dans le pays depuis plusieurs mois. La jauge autorisée pour les salles est passée de 30 % à 50 % à la fin de l’été. On peut noter que les mesures de distanciation sociale (port du masque, etc.) pendant les événements ont été fortement allégées. Les concerts locaux ont repris. Quelques artistes internationaux parviennent à se produire en Chine avec des dérogations particulièrement strictes.

  Hong Kong

  • – de 10 nouveaux cas/jour en légère baisse
  • Frontières : Les frontières sont fermées jusqu’au 18 septembre avec une quarantaine  imposée de 14 jours à toutes les personnes entrant sur le territoire. La frontière avec la Chine continentale pourrait rouvrir prochainement sans période de quarantaine. Une green lane devrait être mise en place sous peu avec Singapour pour les voyages de tourisme sous réserve de tests négatifs au départ et à l’arrivée sans quarantaine.
  • Confinement de la population : Pas de confinement actuellement.
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Le pic des cas à la fin du mois d’août a conduit les autorités à remettre en place les mesures drastiques de lutte contre le virus (interdiction des rassemblement de plus 2 personnes). Après le pic du mois d’août, les cinémas et les restaurants ont entamé une réouverture progressive. La situation semble être aujourd’hui sous contrôle (quelques cas par jour), mais la reprise des événements et de la vie culturelle n’est pas encore à l’ordre du jour et les événements majeurs sont annulés jusqu’à la fin de l’année 2020. Reprise des événements à partir de la semaine prochaine. Concerts prévus du Hong Kong Philharmonic Orchestra les 9 et 10 octobre prochain avec les mesures de distanciation sociale en place (masque). Les mesures de distanciation sociale s’assouplissent. Les cas sont surtout des cas importés.
  • Fermeture des lieux publics et distanciation sociale : Les mesures préventives pour lutter contre l’épidémie ont été mises en place très tôt : début janvier. Avant les premiers cas identifiés, des mesures ont été en place face à la situation à Wuhan. Une politique de test et de traçage a été mise en place très en amont, ainsi que des mesures de dépistage du virus. Une distanciation sociale est appliquée. À la fin du mois d’août, les autorités ont enregistré un pic de 100 nouveaux cas pour une journée. La moyenne reste à 15 nouveaux cas quotidiens, et le pays est en phase d’assouplissement des mesures de distanciation sociale. La capacité des lieux comme les restaurants, bars, boîtes de nuit, musées est réduite à 50 % de la jauge.

Taïwan

Taïwan est le pays asiatique régulièrement pris en exemple pour avoir su gérer au mieux la crise sanitaire dans la région.

  • 1 nouveau cas par jour. Plus de cas transmis localement.
  • Frontières : Les frontières aériennes et terrestres de Taïwan sont fermées. Des mesures d’assouplissement ont été mises en place pour les ressortissants du pays. Toute personne arrivant à Taïwan doit présenter un test PCR négatif de moins de 3 jours, remplir un formulaire de santé et se placer en autoquarantaine pendant 14 jours.
  • Confinement :  Les mesures de distanciation sociale s’appliquent sans confinement.
  • Reprise des concerts : Les événements peuvent avoir lieu dans tous types de configuration à condition de respecter les mesures en place (masque, prise de température, application de tracking). Le 8 août dernier, la star de mando-pop Jay Chou a donné un concert à Taipei Arena devant 10 000 personnes masquées. Les concerts locaux ont repris normalement.

Inde

  •   75 000 cas en moyenne (plus de 100 000 morts le week-end du 24 octobre). En baisse.
  • Frontières : L’Inde est l’un des pays les plus touchés par l’épidémie. Le pays a mis en place des bulles de trafic aérien pour limiter les contaminations tout en maintenant l’économie. Une déclaration de santé (http://www.newdelhiairport.in) doit être fournie 72 heures avant l’embarquement. Les vols sont principalement réservés aux personnes munies d’un visa obtenu pour motifs professionnels. Les lignes sont maintenues vers Paris, Francfort, le Royaume-Uni et les États-Unis.
  • Confinement et mesures de lutte contre la Covid-19 : Les mesures de prévention s’allègent depuis mai, en raison de la pression financière exercée sur les populations les plus pauvres. Le port du masque et la distanciation sociale de 2 mètres sont toujours de mise. Il est également interdit de cracher par terre et fortement conseillé d’installer l’application de traçage Aarogya Setu. L’État d’Uttarakhand devrait rouvrir ses cinémas et théâtres à 50 % de leur capacité à partir du 15 octobre. À l’échelle nationale, les écoles devraient aussi rouvrir de manière progressive vers le 15 octobre. Une tolérance s’applique envers la célébration de certaines cérémonies religieuses. Au cours du mois d’octobre, durant les cérémonies de Puja, quelques concerts pourront avoir lieu.

 Asie du Sud-Est

  • Le nombre de nouveaux cas varie d’un pays à l’autre. Aux Philippines on décompte en moyenne 2 500 cas par jour et 4 500 en Indonésie, contre moins de 20 à Singapour.
  • Confinement de la population et fermeture des frontières : En Asie du Sud-Est, il y a une véritable disparité de gestion de la crise de la Covid-19 en fonction des territoires. Les Philippines et l’Indonésie sont les deux pays les plus touchés avec des milliers de cas par jour et des politiques de confinement et de reconfinement par zones qui sont dans l’ensemble peu efficaces pour contenir l’épidémie. Si ces deux pays ont fermé leurs frontières et même limité les vols domestiques (en Indonésie par exemple), les conséquences économiques sont désastreuses pour la population. Ailleurs dans la zone, on retrouve l’impact de la fermeture des frontières pour des économies largement dépendantes du tourisme comme c’est le cas en Thaïlande par exemple. En revanche, la précédente épidémie de SARS 1 a préparé les pays comme le Vietnam, Singapour, la Malaisie et la Thaïlande à mettre en place les protocoles de distanciation sociale efficaces pour contenir l’augmentation du nombre de cas. Grâce à la réaction rapide des autorités, en dehors des Philippines et de l’Indonésie, les pays d’Asie du Sud-Est ont plutôt bien maîtrisé la pandémie au sein de leurs frontières qui restent fermées pour la plupart des territoires sauf pour les voyages d’affaires considérés comme essentiels. On peut noter une recrudescence de cas en Malaisie depuis le 11 septembre. Pour autant, la nécessité économique pousse la Malaisie à négocier avec Singapour une réouverture des frontières (35 000 travailleurs malaisiens pourraient se retrouver sans emploi si les frontières avec Singapour restent fermées).
  • Reprise des concerts : La fermeture des frontières en Asie du Sud-Est a renforcé le développement d’une scène régionale qui avait commencé à se constituer avant l’épidémie. Si les concerts restent limités dans de nombreux territoires, les artistes locaux ont largement tiré bénéfice des annulations des tournées internationales. En Thaïlande, les concerts peuvent avoir lieu de manière limitée. Les concerts reprennent très progressivement à Singapour avec des programmes pilotes organisés par National Art Council et le ministère de la Culture.