audience
12/10/2020 | Le Bureau Export Paris

USA | Le secteur américain de la musique live victime du conflit entre Trump et les Démocrates

Le secteur de la musique Live est une victime collatérale de la décision du Président Trump de cesser les négociations avec la majorité Démocrate de la Chambre des Représentants sur un second plan de relance économique. Le Président a indiqué sur Twitter que ces négociations entre la Chambre et le Sénat sur le Heroes Act, qui prévoit un programme financier de plus de 2,4 trillions de dollars, reprendraient une fois passées les élections du 3 novembre.

Dans le cadre de la loi Save Our Stages (Sauvez nos scènes), le plan incluait une enveloppe de plus de 10 milliards de dollars d’aide pour les salles de musique indépendantes, les agences et les sociétés fermées depuis le début de la pandémie.

La loi Save Our Stages a déjà été adoptée à la Chambre et bénéficie d’un fort soutien bipartisan avec plus de 160 membres du Congrès qui ont parrainé ce texte. Ce sont les négociations avec le Sénat, à majoritairement Républicain, qui bloquent depuis des semaines. « À moins que Trump ne change rapidement d’avis, il est peu probable qu’un plan de secours soit adopté avant les élections » notait le magazine Billboard.

Save Our Stages aurait permis d’allouer jusqu’à 18 millions de dollars à tout lieu indépendant contraint de fermer à cause de la COVID-19. Face à une absence totale de revenus depuis mars, un nombre important de salles pourrait fermer définitivement d’ici à la fin de l’année, selon un récent sondage de Pollstar.

« Nous tirons la sonnette d’alarme depuis avril : si nos membres n’obtiennent pas une aide d’urgence, ils devrons fermer définitivement, et c’est déjà le cas pour nombre d’entre eux » déclare à Billboard Audrey Fix Schaefer, directrice de la communications de la National Independent Venue Association (NIVA), association créée cet été.

Depuis des mois, NIVA a fait du lobby à Washington pour alerter les élus et le gouvernement que sans l’aide fédérale, plus de 90% de ses 2 500 membres pourraient faire faillite. Cette semaine, la salle U Street Music Hall à Washington DC, a annoncé fermer ses portes définitivement après 10 ans de fonctionnement.

« Nous avons besoin d’aide » dit Audrey Fix Schaefer. « Nous exhortons le Congrès et la Maison Blanche à poursuivre les négociations et à parvenir rapidement à un accord, faute de quoi il y aura un effondrement massif de ce secteur. »

« Nous continuons de défendre les besoins de nos membres et de la communauté indépendante de la musique live et espérons que notre gouvernement ne nous abandonnera pas » indique un représentant de la National Independent Talent Organization, l’autre organisation nationale représentant le secteur de la musique Live.