16/10/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | De David Guetta à Tahiti 80, l’Asie se tourne vers la France

La crise de l’industrie musicale et les restrictions de déplacements liées à la pandémie de covid-19 invitent les différents acteurs du secteur à se réinventer. De nouvelles manières de collaborer émergent. C’est ce qu’explorent plusieurs projets entre la France et l’Asie. 

Si les mesures de distanciation physique ont ralenti l’activité de nombreux professionnels de la musique, elles les ont également redirigé vers des solutions en ligne. Ainsi, des collaborations se dessinent à distance, explorant de nouveaux marchés. La France et la Corée du Sud fournissent deux exemples de ce changement de dynamique : l’album Zero Fear of Water du groupe de pop rock The Bowls, produit par Pedro Resand du groupe français Tahiti 80, et Lovesick Girls de Blackpink, coproduit par David Guetta. À Taïwan, les Français de Deep Forest ont également remixé des chants traditionnels pour le label Wind Music.

« Zero Fear of Water » : un single multiculturel de The Bowls aidés de Pedro Resand

« Zero Fear of Water » est le premier single que les sud-coréens de The Bowls réalisent avec un français. Cette association d’artstes indépendants est l’occasion pour chaque partie de bénéficier d’une résonance auprès d’audiences nouvelles. C’est le résultat d’une vision artistique multiculturelle. La construction du morceau, sorti en août, s’est faite par succession de messages entre lesquels une nouvelle maquette était chaque fois réenregistrée. Pedro Resand, qui produira le troisième album du groupe à venir l’année prochaine, a notamment ajouté des motifs de clavier, allégé la basse et développé les guitares sur le titre. La limite de ce système réside dans les soucis de connexions, abrégeant parfois certaines réunions de mise au point.

« Lovesick Girls » – la French touch de David Guetta au service de la K-pop de Blackpink

Au niveau des majors, les rapprochements entre l’Asie et la France représentent une autre opportunité : allier l’électro française au phénomène K-Pop. Depuis le 1er octobre, le clip de « Lovesick Girls » cumule 160,6 millions de vues. Les noms de David Guetta et de Blackpink, ne sont pas étrangers à ce succès. Le titre porte le premier album studio du quatuor sud-coréen à la popularité mondiale.

Deep Forest et Wind Music

A Taïwan le label Wind Music a fait appel aux services du groupe français Deep Forest édité par Sony pour un prochain album. Ici encore, c’est la touche électro française qui est mise en avant dans la promotion. Wind Music a publié une courte masterclass d’Eric Mouquet, l’un des deux membres du groupe, sur sa chaîne YouTube à 71 900 abonnés. L’album compilera des chants traditionnels asiatiques remixés.