26/10/2020 | Le Bureau Export Paris

France | Face à la pandémie, 55 millions d’euros attribués au CNM pour renforcer ses dispositifs d’aides

Lors de sa conférence de presse du 22 octobre 2020, le gouvernement français a annoncé de nouvelles mesures pour sauvegarder la culture. 55 millions d’euros supplémentaires pour 2020 ont été accordés au Centre National de la Musique pour renforcer ses dispositifs de soutien et les étendre à l’ensemble du spectacle musical et de variétés.

Le Premier ministre Jean Castex et la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin ont annoncé jeudi 22 octobre 85 millions d’euros de soutien au spectacle vivant, dont 55 millions seront confiés au Centre national de la musique.

Cette dotation a pour objet le renforcement des dispositifs de soutien au spectacle vivant musical et de variétés mis en place par le CNM et leur ouverture à tout le secteur du spectacle musicale : privé et subventionné, musiques actuelles et musique classique. 

Les dispositifs exceptionnels du CNM seront ainsi simplifiés et recentrés sur :

  • le Fonds de compensation des pertes de billetterie : jusqu’à présent doté de 40 m€, ce programme d’aide a pour objet d’encourager la reprise d’activité des spectacles de musique et de variétés en jauge réduite ;
  • le Fonds de sauvegarde : jusqu’à présent doté de 16 m€, il a pour objet de soutenir les acteurs du spectacle vivant dont l’activité et le développement ont été considérablement freinés ou bloqués par la crise sanitaire

Le Fonds de soutien aux structures privées de la musique classique et contemporaine (qui n’entrent pas dans le champ de la taxe sur les spectacles de musiques actuelles et de variétés) mis en place en octobre et doté de 2M€ sera quant à lui intégré au Fonds de sauvegarde, afin de simplifier l’action et la lisibilité des dispositifs du CNM.

Enfin, la dotation complémentaire annoncée par le Premier ministre et la ministre de la Culture  permettra de relever de 3 M€ supplémentaires, la provision constituée, en partenariat avec la SACEM et la SACD, pour sécuriser la rémunération des auteurs et compositeurs, dans le cadre du fonds de compensation billetterie. Cette provision s’élèvera donc à 5 M€ au total.