02/10/2020 | Le Bureau Export Paris

Europe | L’étude « A European Music Strategy » repartagée à l’occasion d’International Music Day

Menée par Le Bureau Export, en partenariat avec KEA, Music Austria, Factory 92, et en association avec EMEE, l’étude pan-européenne « A European Music Export Strategy » a été publiée par la Commission Européenne en janvier 2020 et repartagée le 1er octobre, à la date symbolique de la journée internationale de la musique. L’étude s’inscrit dans le cadre de l’action préparatoire « Music Moves Europe – Boosting European music diversity and talent ».

Le rapport a été conduit sur une période d’un an, en collaboration étroite avec les bureaux exports européens, regroupés au sein du réseau EMEE.

Le secteur de la musique européen fait face à des challenges divers

Si le rapport souligne que le secteur de la musique européen est dynamique et est actuellement en croissance, il n’en demeure pas moins exposés à des challenges divers et montre des signes de sous-performance relative sur les plans du streaming transfrontalier et des parts d’écoutes radio.

D’autre part, l’étude alerte sur la nature fragmentée des politiques d’export de la musique, caractérisées par des niveaux de développement différents et des priorités multiples.

La stratégie opérationnelle s’appuie sur des outils bien définis et en lien avec une stratégie de développement précise. Cette stratégie a été soumise à débat aux acteurs de l’industrie musicale lors de la Conférence européenne sur l’export de la musique, qui s’est tenue en octobre 2019 à l’Ancienne Belgique de Bruxelles. Ces outils sont décrits dans le schéma ci-dessous.

Figure 1 : Schéma de l’articulation des outils d’export de la musique au sein de la stratégie européenne d’export de la musique.

 

Une stratégie claire, tournée vers l’avenir, et des recommandations politiques

L’étude présente un panorama pays par pays des activités d’export de la musique, ainsi que des rapports de marché internationaux axés autour de 4 territoires-clés : le Canada, les SA, l’Afrique du Sud et la Chine.

Le résultat est une étude de référence qui formule une stratégie claire, tournée vers l’avenir et des recommandations de politiques à l’échelle nationale et européenne, mais aussi à l’échelle des partie-prenantes de toutes les organisations dédiées à la musique.
Le vœu de cette étude est de permettre au secteur dans son ensemble de renforcer sa diversité et sa compétitivité, tant au sein du territoire européen qu’au-delà.

Lire l’étude dans son intégralité [en anglais]