27/09/2020 | Le Bureau Export Berlin

Autriche | La filière live craint le « coup de grâce » suite à une décision de l’UE

Un groupe d’intérêt rassemblant le secteur de l’événementiel et du tourisme autrichien, soutenu par le gouvernement fédéral local, s’est vu rejeté sa demande de soutien financier auprès de l’Union Européenne. Le litige entre l’Autriche et la Commission Européenne porte spécifiquement sur le versement de la subvention de frais fixes dite « Phase II » . En jeu, un vice de procédure en lien avec une demande faite par l’Autriche dans le cadre d’une « catastrophe naturelle », la mauvaise base juridique selon l’UE.

La filière live et tourisme autrichienne tire le signal d’alarme après que la Commission Européenne ait refusé de lui octroyer une subvention portant sur les frais fixes. Les acteurs autrichiens du secteur attirent en outre l’attention sur la situation dramatique du live dans un communiqué de presse commun. Il craignent un coup de grâce porté à une filière déjà fragilisée mais qui avait jusqu’ici tenu le coup.

Christoph Klingler, DG de CTS Eventim Autriche, déclare que la filière se dirige vers une catastrophe annoncée si Bruxelles maintient une décision portant sur un détail administratif. Klaus Leutgeb, DG de Leutgeb Entertainment, met en garde l’UE sur le poids de sa décision politique et bureaucratique, qui pourrait avoir des effets dévastateurs durables sur le marché du live autrichien. En ce sens, Matthias Rotermund de Live Nation GSA  invite l’UE à considérer les possible faillites massives, la ruine des moyens de subsistance à court termes de la filière, ainsi que les licenciements d’employés et de prestataires que pourrait engendrer le maintien d’un tel refus. Georg Hoanzl du distributeur/promoteur Hoanzl Music explique finalement que sans subvention, les investissements initiaux pour l’organisation d’événements ne seront plus tenables avec les nombreuses annulations dont souffre la filière.