24/08/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | Universal Music Group fait preuve de résilience face à la crise

Universal Music Group a ​plutôt bien traversé la crise liée à la pandémie, avec un chiffre d’affaires pour les six premiers mois de l’année en hausse de 3,5% à 3,459 milliards d’euros à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2019 (+ 6,2% en réel).

Au premier semestre 2020, l’EBITA de la filiale de Vivendi s’est élevé à 567 millions d’euros, en hausse de 16,6% à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2019 (+ 18,0% en réel). Les bons résultats sont liés à la croissance du chiffre d’affaires et à la maîtrise des coûts, selon Vivendi.

Les revenus de la musique enregistrée ont progressé de 3,7% grâce à la croissance des revenus d’abonnement et de streaming, qui ont augmenté de 12,4% durant le semestre, et à la réception d’une créance de redevance numérique non spécifiée.

« Cette augmentation a été réalisée malgré l’impact de la pandémie COVID-19, qui a principalement affecté le deuxième trimestre de 2020. Les ventes physiques ont baissé de 22,4% par rapport au premier semestre de 2019, tandis que les téléchargements ont diminué de 23,1% » indique Vivendi dans un communiqué.

Les revenus d’Universal Music Group Publishing progressent de 21,2% à taux de change et périmètre constants par rapport au premier semestre 2019. La filiale d’édition musicale a vu ses revenus bénéficier de la hausse des revenus provenant du streaming, en particulier celle des abonnements. UMPG a aussi bénéficié de la perception d’une créance de redevance numérique, distincte de celle mentionnée pour la musique enregistrée.

Au sein du groupe Vivendi, UMG et Groupe Canal+ ont fait preuve de résilience, grâce à un modèle économique avec des revenus qui reposent essentiellement sur les abonnements. En revanche, Havas Group et Vivendi Village ont subi directement la crise liée au coronavirus.

Vivendi note que les mesures de confinement imposées en Europe et en Afrique au premier semestre 2020 ont « très fortement impacté Vivendi Village » sans pour autant donner de chiffre sur cette filiale. « Après un excellent démarrage en début d’année, les activités de spectacle vivant, de salles et de billetterie se sont retrouvées quasiment à l’arrêt au second trimestre 2020. Des mesures de réduction des coûts ont été mises en place » souligne Vivendi.

Pour le groupe Vivendi, le chiffre d’affaires s’est élevé à 7,576 milliards d’euros au premier semestre 2020, en progression de 3,0% (-2,0% à taux de change et périmètre constants) par rapport au premier semestre 2019. La hausse est principalement liée à la croissance des chiffres d’affaires d’UMG et Groupe Canal +. Au deuxième trimestre 2020, le chiffre d’affaires s’est élevé à 3,706 milliards d’euros, en repli de 4,8% par rapport au deuxième trimestre 2019.