24/08/2020 | Le Bureau Export Berlin

Allemagne | Un « Neustart Musik » pour le live salué par la filière

Dans un communiqué commun en date du 19 août 2020, six organisations professionnelles allemandes réagissent au nouveau geste de la ministre de la culture à l’égard de la filière live. L’annonce du 19 août permet d’espérer que les organisateurs de concerts et de festivals pourront désormais eux aussi bénéficier d’une aide substantielle de 80 millions d’euros, issue de l’enveloppe de 150 millions d’euros destinée au soutien de la musique toute entière dans le cadre du programme Neustart Kultur. Le BDKV (équivalent Prodiss) menait des discussions en ce sens avec le ministère depuis le début du mois de juillet.

Après entre autres une augmentation de dix millions d’euros du financement du programme Initiative Musik, les associations considèrent qu’il s’agit d’un nouveau signe important qui va dans le sens de la préservation de la diversité de l’offre musicale allemande, sérieusement menacée par les restrictions en vigueur depuis mars. Le président du BDKV, Jens Michow, déclare que ce programme ne pourra en aucun cas combler l’intégralité les manques à gagner de 2020, mais qu’il garantira au moins une certaine assise économique pour les tentatives de reprise. Pour rappel déjà en avril, les mêmes organisations avaient demandé un programme d’aide d’environ 582 millions d’euros pour la filière musicale allemande (10% des pertes totales estimées), dont environ 410 millions d’euros devraient être destinés au secteur live qui a été le plus touché par la crise.

Plus en détails, le programme prévoit le soutien des organisateurs de concerts allant de 75 000 euros et jusqu’à 800 000 euros pour des événements ayant lieu entre octobre 2020 et août 2021. Les organisateurs de festivals quant à eux pourraient recevoir jusqu’à 250 000 euros, les sommes maximales allouées étant calculées sur la base du nombre moyen d’événements et de visiteurs entre 2017 et 2019.

La ministre allemande la culture, Monika Grütters, motive la décision et explique que le nombre de concerts et de festivals estivaux annulés est préoccupant et que l’existence économique de nombreuses PME est directement menacée depuis le début de la crise sanitaire.

Le président du BDKV se dit toutefois déçu que les agents d’artistes en tant qu’intermédiaires ne puissent pas bénéficier du programme de soutien. Selon les critères imposés par les pouvoirs publics, seules les dépenses d’investissements peuvent être soutenues financièrement par le programme existant. Il déclare avoir pris contact avec le ministère de l’économie pour négocier un soutien aux intermédiaires.

Les signataires du CP sont :
BDKV (équivalent PRODISS)
BVMI  (équivalent SNEP)
DMV (équivalent CSDEM)
LIVEKOMM (équivalent FEDELIMA)
SOMM – Society Of Music Merchants e. V.
VUT (équivalent UPFI)