TME
20/07/2020 | Le Bureau Export Paris

USA | Mood Media se place sous la protection de la loi sur les faillites

Mood Media, la société basée à Austin, Texas spécialisée dans la distribution de musique pour les commerces et la grande distribution, vient d’invoquer le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites pour pouvoir rééchelonner sa dette estimée à 680 millions de dollars.

Une audience est prévue le 31 juillet auprès de la Cour de faillite du district sud du Texas pour confirmer le plan de restructuration et l’acceptation par la Cour du statut lié au chapitre 11. Lorsqu’une entreprise se place sous la protection du chapitre 11, elle peut continuer à fonctionner au quotidien sous le controle du tribunal. Mood Media indique vouloir faire passer sa dette de 680m$ à 404m$.

Pour expliquer les raisons de sa situation financière, Mood Media parle de « dévastation généralisée » dans le commerce mondial du fait de la pandémie du coronavirus. La société prévoit une baisse de ses recettes nettes en 2020 de 33% par rapport à 2019.

Mood Media a déclaré aux investisseurs que la société continuerait de fournir ses services normaux tout au long du « processus supervisé par le tribunal avec un accent principal sur la santé et la sécurité des ses employés, ses filiales indépendantes et ses clients. »

« Mood Media a l’intention de poursuivre ses activités en se reposant sur sa structure et ses ressources pour continuer à servir ses clients alors qu’ils font face à la pandémie mondiale de COVID-19 et, à plus long terme, une fois la pandémie passée » , a déclaré la société dans un communiqué.

Mood Music avait racheté en 2011 Muzak, société « synonyme de musique pour les ascenseurs » et avait aussi dépensé en s’endettant pour acheter au fil des ans Trusonic, Somerset, DMX, BIS Group, Technomedia et South Central A/V.

Ce n’est pas la première fois que Mood Media se place sous la protection de la loi sur les faillites. En 2017, la société avait invoqué l’article 15 de la loi pour atténuer le poids d’une dette de 650 millions de dollars.

Les principaux investisseurs dans Mood Media sont Apollo Global Management et le fonds de gestion KKR. La société emploie plus de 2000 personnes dans le monde.