24/07/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | Coronavirus : Tour du monde des mesures prises par les Etats (semaines 29 et 30)

Le Bureau Export met à jour la cartographie des mesures prises par les gouvernements dans le monde en termes de confinement, fermeture des lieux et des frontières et interdiction des rassemblements. 

Europe

L’Union Européenne a mis en place une plateforme interactive permettant de suivre la réouverture des frontières en Europe et dont les informations sont fréquemment mises à jour et proposées en 24 langues. La plateforme est disponible ici.  

L’association européenne Pearle* qui représente à travers ses membres plus de 10 000 théâtres, salles de concert, compagnies de production théâtrale, orchestres, opéras, compagnies de ballet et de danse, festivals, promoteurs et autres organisations professionnelles des arts du spectacle en Europe, a créé une carte de l’Europe présentant les phases de réouverture des lieux d’événements culturels liveLa carte est disponible ici

La situation se dégradant dans certaines régions, des reconfinements locaux ont été mis en place dans plusieurs pays d’Europe pour prévenir d’une augmentation du nombre de cas. La question de l’ouverture des frontières évolue elle aussi et reste parfois en suspens.

Allemagne

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires. Pour les voyageurs arrivant d’un pays classé comme une zone à risque selon le site Web de l’Institut Robert Koch, une quarantaine obligatoire de 14 jours s’applique dans presque tous les États fédéraux.
  • Confinement : Le confinement du pays qui a commencé le 17 mars s’est achevé le 20 avril dernier. Le Sénat de Berlin a levé certaines restrictions avec une prise d’effet le samedi 27 juin. L’interdiction de se réunir pour des personnes provenant de deux foyers différents ne sera plus en vigueur. Le respect d’1,5 mètres des distances dans les établissements recevant du public et le port du masque restent obligatoires. Cette dernière obligation fait d’ailleurs l’objet d’un durcissement des mesures de sanctions, avec des amendes pouvant aller de 50€ à 500€ en cas de récidive. D’importants foyers de contamination ont été repérés dans plusieurs zones du pays, entraînant parfois un reconfinement local de la population. Les mesures de sécurité ont ainsi davantage tendance à se durcir qu’à s’assouplir. A cet égard, une ferme de 500 personnes a été placée en quarantaine en Bavière dimanche après que 174 ouvriers agricoles aient été testés positifs au virus.
  • Interdiction des rassemblements : L’interdiction des « grandes manifestations/événements de taille importante » a été repoussée à fin octobre lors d’une réunion du 17 juin entre le gouvernement fédéral et les représentants des Länder. Ces derniers gardent toutefois une marge de manœuvre quant à la rigueur d’interprétation de la notion de grand événement et d’application de cette interdiction. L’état de Berlin, à titre d’exemple, a décidé l’interdiction des événements de plus de 1000 personnes jusqu’au 31 août. Cet aspect est vivement critiqué par le BDKV (équivalent allemand du Prodiss) qui plaide pour une harmonisation des règlements sur la tenue d’événements au niveau fédéral (cf. article dédié). Les manifestations de plus de 5000 personnes sont interdites jusqu’au 31 octobre.
  • Fermeture des lieux publics : Les mesures prises dans les différents Länder sont très différentes. De façon générale les lieux culturels ont rouvert dans le pays avec une limite de capacité autour de 100 personnes et jusque 500 personnes dans les lieux extérieurs, la limite de 100 participants aux manifestations a été abolie mais les distances de sécurité doivent continuer à être respectées. Les pubs et bars ont rouvert leurs portes le 2 juin avec des mesures strictes de sécurité, les clubs restent fermés. Les événements en plein air dans l’État de Berlin pourront accueillir 1 000 personnes à la fin du mois.

Suisse

  • Frontières : Ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires. Toutefois, depuis le 6 juillet, les voyageurs entrant en Suisse en provenance de certains pays ou régions devront être mis en quarantaine pendant 10 jours. L’Office fédéral de la santé publique tient une liste des pays concernés, mise à jour régulièrement (disponible en allemand, Français et en italien).
    Les voyageurs soumis à la quarantaine seront avisés pendant le vol, à bord des autocars et aux postes frontaliers. Ils devront s’inscrire auprès des autorités cantonales à leur arrivée.
  • Confinement de la population : Les sorties sont autorisées sous réserve de respecter les règles de distanciation physique.
  • Interdiction de rassemblement : Le Conseil Fédéral a décidé le 27 mai des assouplissements substantiels des mesures de restrictions, l’autorisation des rassemblements dans l’espace public sera désormais de 30 personnes. Interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes jusqu’au 31 août. La Suisse s’est délestée d’une majeure partie des restrictions imposées au secteur événementiel, et permet désormais les rassemblements jusqu’à 1 000 personnes. Dans le pays, les clubs ont déjà pu rouvrir le 6 juin avec des conditions de sécurité drastiques qui ont fait l’objet de fortes critiques de la part des professionnels de l’événementiel. Les clubs peuvent désormais augmenter leur capacité d’accueil. Les groupes doivent cependant être séparés en sections de 300 personnes maximum. Seule l’interdiction des événements de grande ampleur, annoncée dès fin février, reste en place jusqu’à la fin du mois d’août. La question des horaires d’ouverture autorisées reste en suspens. Dans une situation déjà précaire, les clubs suisses font face à une polémique depuis la détection d’un cluster potentiel dans un établissement à Zurich. Les 300 personnes qui ont visité le Flamingo Club la semaine du 29 juin doivent observer une quatorzaine pour éviter un nouveau foyer de contamination.

Suède

  • Frontières : Les Suédois, interdits de passer leurs vacances dans plusieurs Etats de l’Union européenne y compris chez leurs voisins nordiques, auront finalement le droit de passer leurs congés dans dix pays, a annoncé mercredi la ministre des Affaires étrangères Ann Linde.
    La frontière suédoise est néanmoins ouverte pour les pays de l’espace Shengen. 
  • Confinement de la population : Stratégie de non-confinement pour atteindre l’immunité collective. Le gouvernement a émis des recommandations à sa population pour qu’elle respecte des mesures de distanciation sociale, mais divers lieux comme les commerces, les restaurants et les écoles primaires n’ont jamais fermé. Pour répondre à l’augmentation du nombre de cas, le gouvernement a mis en place un système permettant aux patients contaminés par le coronavirus pourront joindre et tracer eux-mêmes les personnes avec qui ils ont été en contact. Le pays poursuit ainsi sa logique de « responsabilisation de sa population »
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Il n’y a pas eu d’interruption : les événements peuvent accueillir jusqu’à 50 personnes.

Finlande

  • Frontières : Les contrôles ont été levés à la frontière terrestre entre la Finlande et la Norvège, ainsi que pour le trafic aérien et les services réguliers de ferrys entre la Finlande et la Norvège, le Danemark, l’Islande, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Les contrôles aux frontières intérieures seront maintenus entre la Finlande et les pays de l’espace Schengen.
  • Confinement de la population : Le confinement a été mis en place le 16 mars et le pays se déconfine progressivement depuis le 11 mai.
  • Interdiction des rassemblements et fermeture des lieux publics : Depuis le 1er juin, des événements publics intérieurs et extérieurs pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes ont été autorisés à condition que les organisateurs se conforment aux directives gouvernementales sur la manière de prévenir la propagation du virus. Les événements de plus de 500 personnes restent interdits jusqu’au 31 juillet.

Espagne

  • Frontières : Alors que les frontières ont rouverts au début du mois de juillet, plusieurs pays envisagent de fermées leurs frontières avec le pays suite à la hausse inquiétante du nombre de cas.
  • Confinement de la population : Le confinement national a été mis en place à partir du 15 mars. Le déconfinement est progressif et varie en fonction des régions et a commencé à partir du 11 mai. Néanmoins, certains foyers de contaminations « atteignent des niveaux bien au-delà que ce qui est souhaitable », a déclaré l’épidémiologiste en chef du ministère de la Santé, Fernando Simon et les autorités sanitaires espagnoles sont « très préoccupées » par la reprise de l’épidémie. En Galice ou dans la zone del Segria, autour de la ville de Lerida (Catalogne), regroupant près de 200 000 personnes le reconfinement a été décrété au début du mois. Les autorités sanitaires sont « très préoccupées » par la reprise de l’épidémie dans cette zone., deux nouveaux foyers de contaminations ont vu le jour, notamment dans des bars. La capacité d’accueil des lieux clos comme les bars et les restaurants est également réduite de moitié. Les habitants sont appelés à « rester chez eux » en raison d’une multiplication par 3 du nombre de cas en une semaine dans la ville. les cinémas de Barcelone ont été contraints de fermer tandis que la police a été obligée de fermer une grande partie des plages après que les baigneurs ont continué à profiter du soleil en ne respectant pas la distanciation sociale et sans porter de masque malgré les supplications du gouvernement catalan pour qu’ils restent chez eux.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Malgré la hausse du nombre de cas, les événements restent autorisés dans une certaine mesure. Tous les événements en plein air doivent être assis, avec des règles de distanciation sociale appliquées : ils sont autorisés pour un maximum de 800 personnes, tous les participants gardant la distance nécessaire. Depuis le 25 mai, les salles de concert ont rouvert au tiers de leur capacité habituelle, avec une capacité maximale de 50 personnes. Depuis le 8 juin, dernière étape du déconfinement, les boîtes de nuit et bars ont pu rouvrir au tiers de leur capacité habituelle. Les événements en salle ont une capacité maximale de 80 personnes, fonctionnant toujours à 33% de la taille normale. Une reprise des concerts d’artistes étrangers peut être envisagée à compter de septembre.

UK

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires, et ce jusqu’au 15 juillet. Depuis le 10 Juillet, il n’y a plus de restrictions imposés pour des voyageurs qui viennent (ou reviennent) de 50 pays, dont la France et une grande partie de l’Union Européenne. La quarantaine reste toutefois en place pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis.
  • Confinement de la population : La population n’est plus confinée mais il est recommandé de suivre les règles de distanciation physique (distance toujours 2m ou « 1m plus » s’il y a d’autres protections (masques etc) en place. Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. La ville de Leicester, a été reconfinée le 29 juin avec fermeture des magasins non essentiels. Le reconfinement va être partiellement allégé le 24 juillet, a annoncé le gouvernement, jeudi. Le port du masque devient obligatoire dans tous les magasins en Angleterre à compter du 24 juillet. C’était déjà le cas en Ecosse.
  • Interdiction de rassemblement et Fermeture des lieux publics : Les gens peuvent se voir en public suivant certains règles sur le nombre de personnes et de résidences. A partir du 4 juillet, 6h, certains lieux publics ont pu rouvrir, suivant des règles « Covid-secure » – pubs et restaurants, hôtels, campings, gîtes, églises, salons de beauté, parcs d’attractions. Les théâtres, musées, galeries et salles de concerts peuvent rouvrir mais les performances live sont interdites, tout comme les festivals.  Oliver Dowden, secrétaire d’État au numérique, à la culture, aux médias et aux sports a annoncé que les représentations en salle dans les théâtres et autres lieux en Angleterre pourront avoir lieu à partir du 1er août, et les événements commerciaux et les conférences peuvent reprendre à partir du 1er octobre. Les règles de distanciation sociale devront être respectées. La mesure ne s’applique qu’à l’Angleterre car le reste du Royaume-Uni a des administrations nationales qui contrôlent la réouverture des événements publics.

Irlande

  • Frontières : Les autorités sanitaires irlandaises exigent actuellement que toute personne entrant en Irlande, à l’exception de l’Irlande du Nord, s’auto-isole pendant 14 jours à son arrivée, y compris les résidents irlandais. Les arrivées doivent remplir un formulaire de localisation des passagers, bien que des exemptions soient en place pour les prestataires de services essentiels de la chaîne d’approvisionnement tels que les transporteurs, les pilotes et le personnel maritime.
  • Confinement de la population : L’Irlande est entrée en confinement le 27/03/2020 et a commencé son déconfinement, qui comporte cinq phases, le 18/05/2020. Le pays est entré en phase 3 de son déconfinement lundi 29 juin.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Les musées, galeries, théâtres, cinémas, salles de concerts et autres événements culturels devraient rouvrir dans la limite d’une capacité fixée à 50 personnes en intérieur et à 200 personnes en extérieur ce lundi 29 juin. « Si la présence du virus reste faible, [cette capacité] passera à 100 personnes en intérieur et à 500 personnes en extérieur au cours de la phase 4 » a précisé le gouvernement. Les salles de concerts pourraient rouvrir le 10 août 2020.

Italie

  • Frontières : Réouverture des frontières depuis le 3 juin pour les pays de l’espace Shengen.
  • Confinement de la population : Le pays est entré en confinement le 9 mars et en est sorti le 4 mai. Le dimanche 5 juillet, près de 200 cas de Covid-19 ont été recensés en 24 heures dimanche 5 juillet entraînant la mise en place de nouvelles restrictions de la part du gouvernement. Désormais tout citoyen « proche de quelqu’un qui est positif » est placé en quatorzaine obligatoire et une quatorzaine est également instaurée pour chaque Italien revenant d’un pays étranger non-européen. En cas de non-respect de ces réglementations des amendes allant jusqu’à 5 000 euros ou des peines de prisons ont été mises en place. Une nouvelle loi stipulant que toutes les personnes positives au Covid-19 présentant des symptômes peuvent être « hospitalisées d’office » a été décrétée par le Premier Ministre Roberto Speranza. Au début du mois de juillet, un foyer de Covid-19 s’était déclaré, au nord de Naples, dans un complexe d’immeubles occupés illégalement par des ouvriers agricoles étrangers. Quelques 700 personnes ont reçu l’ordre de rester confinées pendant une quinzaine de jours. Les autorités hésitent à prolonger l’état d’urgence en vigueur jusqu’à la fin du mois de juillet. « Raisonnablement, les conditions existent pour prolonger l’état d’urgence dû au coronavirus après la date du 31 juillet », a récemment déclaré le chef du gouvernement Giuseppe Conte lors d’une visite à Venise.
  • Reprise ou non des événements et concerts : jusqu’à 200 personnes assises en intérieur & 1 000 personnes assises en extérieur (public + professionnels). Les discothèques, à l’air libre ou en lieux clos, peuvent rouvrir à partir du 14 juillet. Les modalités de visite des musées sont également précisées.

Danemark

  • Frontières : Les frontières sont fermées pour les ressortissants non-danois qui ne résident pas au Danemark ou qui n’ont pas de raison valable d’y entrer. Si votre but d’entrée est le tourisme, vous pouvez entrer dans le pays si vous avez réservé des vacances pour au moins six nuits. Cette exigence ne peut pas inclure un séjour dans les îles Féroé ou au Groenland. Les frontières sont ouvertes aux citoyens en provenance des États membres de l’UE, à l’exception du Portugal et du Luxembourg. En ce qui concerne la Suède, les frontières sont ouvertes aux citoyens suédois résidant dans les comtés de Västerbotten, Kronoberg, Blekinge et Skåne. Les frontières sont également ouvertes pour les pays associés à Schengen et au Royaume-Uni.
    Une liste mise à jour des pays autorisés à entrer au Danemark est disponible sur le site de la police danoise.
  • Confinement de la population : Le pays est entré en confinement le 11 mars et en est sorti le 15 avril.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Les événements majeurs dont les festivals sont interdits jusqu’au 31 août mais plus de 70 concerts sont prévus en « drive-in » dans le pays.

Pays-Bas

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires. Les touristes des pays de l’UE ou de Schengen peuvent entrer aux Pays-Bas. Toutefois, les voyageurs en provenance de Suède et du Royaume-Uni et deux régions du Portugal (Portugal Norte et Vale do Tejo, y compris les voyageurs de Lisbonne et Porto) sont fortement invités à entrer en quarantaine pendant 14 jours. Les touristes doivent réserver leur hébergement de vacances avant de se rendre aux Pays-Bas. Vous pouvez être arrêté à la frontière si vous n’avez pas de réservation valide. Les conseils et les règles néerlandais pour lutter contre la propagation de COVIDE-19 doivent être suivis.
  • Confinement de la population : Le pays est entré a pratiqué un confinement partiel qualifié de « confinement intelligent » avec une stratégie « d’immunité collective ».
  • Reprise ou non des événements et concerts : Le gouvernement néerlandais a maintenant supprimé les limites de capacité maximale des événements assis en salle et en plein air, permettant théoriquement aux spectacles de toute taille d’avoir lieu. Toutefois, tous les invités doivent continuer à respecter la règle de l’éloignement d’un mètre et demi, réserver leurs places à l’avance et se soumettre à un contrôle de santé avant le spectacle. Pour les événements où les organisateurs ne peuvent pas mettre en place de système de réservation ou de contrôle de santé, une capacité de 100 places s’applique pour les spectacles en salle et de 250 pour les spectacles en plein air. Tous les événements seront à nouveau autorisés au 1er janvier 2021.

Norvège

  • Frontières : Les frontières norvégiennes sont désormais ouvertes aux voyageurs se déplaçant pour leurs loisirs, depuis et à destination de la plupart des pays nordiques. Le 15 juillet, la Norvège a levé ses restrictions d’entrée (qui ont été introduites le 16/3/20)pour les voyageurs en provenance des pays Schengen et de l’EEE, à condition que le pays d’origine réponde aux critères épidémiologiques définis par l’Institut norvégien de santé publique (NIPH). Si vous arrivez d’un pays ou d’une région sans transmission suffisamment faible, vous devez passer en quarantaine pendant 10 jours à partir du jour de votre arrivée en Norvège.
  • Confinement de la population : Débuté le 11 mars. Le pays se déconfine progressivement depuis le 20 avril.
  • Interdiction des rassemblements : Le 15 juin, le gouvernement a multiplié par 4 le nombre de personnes autorisées à assister à des spectacles en direct dans le pays, donnant le feu vert à des événements réunissant jusqu’à 200 personnes. Selon la nouvelle phase de réglementation, il y aura également une exemption de la règle de la distance d’un mètre pour les artistes interprètes ou exécutants, les danseurs, les musiciens, les chanteurs et autres « professionnels de la culture ». A partir du 1er septembre les lieux de plus de 500 personnes pourront rouvrir.

Autriche

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires.
  • Confinement de la population : Mis en place le 15 mars le confinement a pris fin le 14/04/2020.
  • Reprise ou non des événements et concerts : À partir du 1er septembre 2020, certains événements pourront à nouveau accueillir jusqu’à 10 000 personnes. Cette levée des restrictions concerne les stades où les règles de distance et de suivi ainsi que les exigences en matière de places assises peuvent être respectées. Werner Kogler, vice-chancelier et ministre fédéral des arts, de la culture, du service public et des sports, a également annoncé qu’à partir de septembre, la limite pour les événements en salle sera de 5 000 personnes – toujours sous condition du strict respect des règles d’hygiène.

Pologne

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires.
  • Confinement de la population : levé
  • Reprise ou non des événements et concerts : Les événements en plein air sont autorisés jusqu’à 150 personnes. Depuis le 17 juillet, les réglementations concernant les manifestations artistiques et de divertissement organisées en plein air changeront – plus de 150 personnes pourront participer, à condition de respecter les principes de la distanciation. Les cinémas, théâtres, salles de concert, clubs de musique, salles de sport et de divertissement, amphithéâtres et salles de concert vont également pouvoir rouvrir sous conditions de respect des règles suivantes:
    • fournir jusqu’à 50% du nombre de sièges dans la salle – les rangées doivent être occupées en alternance, avec un espace libre entre les participants ;
    • la nécessité pour les participants à l’événement de se couvrir la bouche et le nez;

    En ce qui concerne les événements culturels en plein air – depuis le 17 juillet :

    • fournir au moins 5 m² par personne;
    • une obligation de maintenir une distance de 2 mètres entre les participants;
    • délimiter les lieux pour le public avec des marques horizontales en tenant compte de la distance;
    • la nécessité pour les participants de se couvrir la bouche et le nez, à moins qu’une distance d’au moins 2 m des autres personnes ne soit maintenue;
    • séparation claire et marquage de la zone pour le public (pour empêcher le public de se mélanger avec les passants, par exemple les marcheurs).

République Tchèque

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires.
  • Confinement de la population / Reprise ou non des événements et concerts : La région autour d’Ostrava, qui a connu une recrudescence des infections, a vu les mesures sanitaires se durcir, compromettant notamment la tenue du festival Czech Music Crossroad 2020. L’événement qui devait initialement se tenir les 13 et 14 juillet avait déjà été repoussé à début septembre dans un premier temps.

Grèce

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires. Depuis le 27 juin 2020, tous les voyageurs (quelque soit leur mode de transport) sont obligés de remplir un questionnaire:  « Passenger Locator Form (PLF) » au moins 48h avant leur enregistrement/arrivée. Un dépistage au Covid-19 aléatoire peut être demandé à l’arrivée de voyageurs, quelle que soit leur nationalité et leur mode de transport (terre, mer, air). Si le test est positif au virus, une quatorzaine sera exigée dans un hôtel désigné par les autorités sanitaires.
  • Confinement de la population : Relativement peu touché par le virus, le pays a débuté son déconfinement le 4 mai.
  • Reprise ou non des événements et concerts : A partir du 01 juillet, les événements en extérieur accueillant « un public assis », avec « une capacité limitée à 75 % » sont autorisés selon un décret publié le 26 juin. A l’utilisation de masques, de gel hydroalcoolique et la désinfection régulière de l’ensemble des équipements, s’ajoutent des recommandations telles que le respect d’un siège de distance entre chaque groupe de spectateurs, pouvant compter jusqu’à quatre personnes. Une distance de trois mètres sera également observée entre le premier rang et les artistes sur scène, qui seront eux-mêmes séparés d’un mètre et demi. Le gouvernement n’a pas encore indiqué de date de reprise pour les événements accueillant un public debout.

Croatie

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les ressortissants de l’espace Schengen sous réserve que ces territoires présentent des risques épidémiques similaires.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Le Festival BSH Island, qui accueille jusqu’à 4 000 festivaliers, aura lieu au Noa Beach Club sur l’île de Pag du 7 au 12 juillet.

Asie

Inde

  • Frontières : fermées depuis le 3 mars
  • Confinement : Les premières mesures ont été prises en janvier. A partir de mi-mars les mesures de distanciation sociale et de quarantaine ont commencé à être appliquées en fonction des états. En avril le port du masque devient obligatoire. Des politiques de tests / recherche sont aussi appliquées. Le 19 juin, la ville de Chennai, quatrième ville du pays, a procédé au reconfinement de la population tandis que cette mesure, qui concerne une quinzaine de millions de personnes, est pour l’instant en place jusqu’à la fin du mois. Les commerces essentiels de la région ne pourront ouvrir que jusqu’à 14h00 et les habitants seront limités à un rayon de 2 kilomètres pour leurs déplacements.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pour le moment la reprise n’est pas envisagée car les cas sont toujours en augmentation. Pour les artistes étrangers, cette reprise ne semble pas pouvoir intervenir avant 2021.

Singapour

  • Frontières : Les frontières restent fermées mais des « couloirs » sont ouverts (green lines) avec certains pays (notamment la Chine) pour les voyages essentiels. Des discussions sont en court pour étendre ces mesures à d’autres territoires, pour le moment seulement pour des voyages essentiels, dont la Malaisie, la Corée du Sud, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Pour tout nouvel entrant à Singapour 14 jours de quarantaine sont imposés dans un hôtel dédié pour ceux qui ne disposent pas de visa long terme (pour les visas long terme, la quarantaine peut se faire chez soi mais est très surveillé) ; en sus il faut effectuer un test covid-10 à l’issue de ces 14 jours qui doit être négatif (frais à la charge de l’individu ou de l’entreprise).
  • Confinement de la population : Le confinement à Singapour s’est intitulé Circuit Breaker et a débuté le 7 avril, provoquant la fermeture de tous les commerces considérés comme non essentiels la fermeture des frontières et SHN (Stay Home Notice) obligatoire pour tout nouvel entrant sur le territoire, des mesures de distanciation sociale : port du masque obligatoire partout, gel hydro-alcoolique, mise en place de l’application TraceTogether, Safe Entry obligatoire pour accéder aux commerces et aux parcs. Le déconfinement a débuté le premier juin et se déroule en 3 phases:
  1. très proche du Circuit Breaker, seuls quelques commerces ont pu rouvrir.
  2. à compter du 19 juin : tous les commerces ont rouvert, mais les lieux de divertissement et les espaces culturels restent fermés (bars, salles de concerts, cinémas, musées, théâtre). Limitation des rassemblements à 5 personnes.
  3. la date d’entrée en vigueur sera annoncée prochainement : ouverture généralisée mais avec les mesures de distanciation sociale toujours en vigueur. Limitation pour les rassemblements de masse (pas de précision sur les mesures à mettre en place pour les établissements, ni sur les jauges autorisées).
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pas de reprise à ce jour. Les concerts pourront sans doute reprendre à partir du mois d’octobre ou novembre 2020 mais pour les artistes européens / US, la reprise est davantage envisagée pour courant 2021.

Corée du Sud

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes mais les nouveaux entrants doivent effectuer 14 jours de quarantaine à leur charge à leur arrivée.
  • Confinement de la population : Il n’y a pas eu de confinement mais une politique de tests massifs et un déploiement important de traçage des contacts avec le virus. Des mesures de quarantaine volontaire ont été mises en place et une application de vérification des quarantaines a été déployée (amendes 2 500 dollars en cas de violation). Le KCDC (Korean for Disease Control and Prevention) estime que la Corée du Sud est à ce jour toujours dans la deuxième vague. Il estime même que la 1ère vague ne s’est jamais véritablement stoppée.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Les concerts avec des programmations nationales peuvent avoir lieu. Les 14 jours de quarantaine imposés à l’entrée sur les territoires empêchent pour le moment d’envisager des concerts d’artistes internationaux. Mais une reprise des concerts d’artistes étrangers peut être envisagée en septembre/octobre si la situation est sous contrôle et stabilisée.

Japon

  • Frontières : Les frontières ne sont pas fermées à 100% mais des mesures fortement restrictives sont en oeuvre, surtout en provenance d’Europe. Politique de refus des visas. Les mesures se sont durcies ces dernières semaines. Globalement, les frontières sont fermées pour 44 pays européens, 12 pays asiatiques, 4 pays du Moyen-Orient, 5 pays africains, 6 pays d’Amérique latine, ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
  • Confinement de la population: Il n’y a pas eu de confinement de la population mais les autorités encouragent à rester chez soi au maximum et à respecter les règles de distanciation sociale. Le pays est entré dans la deuxième vague d’épidémie au mois de mars et a déclaré l’état d’urgence sanitaire le 7 avril. Une politique de tests au niveau national ainsi qu’un traçage des clusters ont été mis en place et le travail à la maison encouragé.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Les concerts rassemblant moins de 1 000 personnes ont été autorisés. La reprise des concerts d’artistes étrangers pourrait reprendre en septembre si la situation est sous contrôle et stabilisée.

Chine / Taiwan

  • Frontières : Les frontières restent fermées et 14 jours de quarantaine sont imposés à toutes les personnes entrant sur le territoire avec une séparation des hommes et des femmes. Le port du masque est obligatoire dans tous les transports en commun et il n’y a quasiment plus de vols en provenance ou à destination des territoires.
  • Confinement de la population : Les mesures préventives pour lutter contre l’épidémie ont été mises en place très tôt : début janvier. Avant les premiers cas identifiés, mesures en place face à la situation à Wuhan ; Politique de test et de traçage très en amont ; dépistage du virus. Fermeture à tous les pays le 30 mars. Suspension des rassemblements le 25 mars. Les cinéma ont rouverts à Pékin le 24 juillet
  • Reprise ou non des événements et concerts : L’interdiction des rassemblements de 100 personnes en intérieur est toujours en place et il est recommandé de maintenir une distance d’1,5m à l’intérieur, 1m à l’extérieur. Mesures qui pourraient être assouplies en fonction des chiffres de contamination. La possibilité de reprise des concerts est orientée en priorité sur la venue des artistes régionaux (Japon, Corée) pour la fin de l’année. Peu de chances de voir une reprise des tournées européennes avant 2021.

Chine / Hong Kong

  • Frontières : Les frontières sont fermées jusqu’au 18 septembre avec une quarantaine  imposée de 14 jours imposée à toutes les personnes entrant sur le territoire.
  • Confinement de la population : Les mesures préventives pour lutter contre l’épidémie ont été mises en place très tôt : début janvier. Avant les premiers cas identifiés, mesures en place face à la situation à Wuhan. Politique de test et de traçage très en amont ; dépistage du virus. Depuis quelques jours augmentation des cas. Il n’y avait plus de cas depuis quelques semaines, mais la situation a basculé ces derniers jours.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Au vu des nouveaux cas détectés, la reprise n’est pas prévue et cette deuxième vague laisse penser à une reprise en 2021 pour les concerts d’artistes étrangers.

Asie du Sud Est

  • Frontières : Pas d’ouverture des frontières prévue pour le moment. Les green channel commencent à être discutés mais seulement pour les voyages d’affaires dits essentiels.
  • Confinement de la population : Chaque pays en ASEAN a opté pour une stratégie différente. Plusieurs réflexions sur l’influence de la Chine dans la mise en œuvre des plans d’urgence sanitaire (cf. diplomatie du masque) ont vu le jour. Le Vietnam a réagi très tôt à la situation sanitaire et a imposé un confinement strict. Les bons chiffres du Vietnam ont permis une réouverture anticipée des activités comparées aux autres pays de la zone. C’est aussi un pays avec lequel les discussions sont en cours pour rouvrir les green channels de circulation en Asie. L’Indonésie a annoncé que les frontières ne rouvriraient pas avant le mois de septembre.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Dans certains territoires les petits événements ont parfois pu reprendre (Thaïlande, Vietnam). Les grands rassemblements sont toujours proscrits dans la région. Les estimations des producteurs et des programmateurs varient pour un retour des artistes étrangers. Certains festivals en fin d’année à vocation internationale (Wonderfruit en Thaïlande) restent confiants. D’autres institutions (Esplanade à Singapour) préfèrent annuler la venue des artistes étrangers en 2020. Les scénarios de reprises en fonction des interlocuteurs s’étalent depuis la mi-janvier quand certains n’envisagent pas de reprise avant l’automne 2021. Les tournées d’artistes européens et internationaux en général n’étaient possibles et rentables en Asie du Sud-Est que dans la mesure où plusieurs dates étaient programmées. Dès lors la réouverture d’un seul territoire aux concerts d’artistes étrangers n’est pas suffisante pour envisager la reprise des tournées en Asie du Sud-Est.

Nouvelle-Zélande

  • Frontières : Les frontières sont ouvertes pour les travailleurs « essentiels ». Tous les arrivants sur le territoire sont testés et doivent se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours.
  • Confinement de la population : Non
  • Reprise ou non des événements et concerts : Au moins 6 000 spectateurs ont assisté à une représentation du groupe de reggae LAB à la Spark Arena de Nouvelle-Zélande, le samedi 4 juillet. Il s’agit du premier grand spectacle en direct à avoir lieu depuis la fermeture de Covid-19. Depuis le 8 juin, aucune restriction n’est imposée aux événements de masse en Nouvelle-Zélande. Le mois dernier, 43 000 fans de rugby ont assisté à un match au stade Eden Park d’Auckland.

Australie

  • Frontières: Les déplacements sont fortement limités
  • Confinement de la population : Les mesures de confinement dépendent des Etats. Cinq millions de personnes sont à nouveau confinées chez elle depuis jeudi et pour six semaines à Melbourne, la deuxième plus grande ville d’Australie. L’État de Victoria, où se trouve Melbourne, a fermé, mercredi, toutes ses frontières afin de préserver le reste de l’Australie qui, jusqu’à présent, a réussi à maîtriser l’épidémie de Covid-19.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pas pour l’instant.

Amérique du Nord

Canada

  • Frontières : Fermées depuis le 18 mars et jusqu’à nouvel ordre, pour les étrangers et résident permanent et qui présentent des symptômes compatibles avec COVID-19. Il est recommandé de ne pas voyager à l’extérieur du pays. Voyageurs qui entrent au Canada : en cas de symptômes, entrée autorisée par voies terrestres ou maritimes + isolement obligatoire de 14 jours/ Pas de symptômes, auto-isolement de 14 jours obligatoire. Restriction sur tous les voyages discrétionnaires à la frontière canado-américaine depuis le 21 mars et au moins jusqu’au 21 juin 2020. Les travailleurs peuvent traverser la frontière pour des motifs discrétionnaires seulement s’ils ne présentent aucun symptômes du virus. Depuis le 8 juin, les ressortissants étrangers qui sont des membres de la famille immédiate de citoyens canadiens et des résidents permanents, qui n’ont pas le COVID-19 ou ne présentent aucun signe ou symptôme de COVID-19, et qui n’ont aucune raison de croire qu’ils ont le COVID-19, sont autorisés à entrer sur le territoire pour être avec un membre de leur famille immédiate pendant une période d’au moins 15 jours. Certaines provinces et territoires peuvent avoir des exigences différentes qui pourraient affecter l’entrée.
  • Confinement de la population et Interdiction de rassemblements : Les mesures varient en fonction de la province : les gouvernements locaux, en collaboration avec les autorités locales de santé publique, peuvent lever ou modifier les mesures de santé publique à différents moments. De façon générale, le confinement a débuté à partir du 17 mars au 27 avril 2020.
  • Reprise ou non des événements et concerts  : Les rassemblements et événements de plus de 250 participants ne devraient pas avoir lieu tant que la population n’aura pas acquis une immunité importante et que les mesures de santé publique ne seront pas levées. Depuis le 15 juin : autorisation des rassemblements intérieurs de moins de 50 personnes, à une distance d’au moins de deux mètres entre elles.

USA

  • Frontières : Pour le moment, pas de date de réouverture des frontières prévues avec l’UE : le NY Times dit avoir eu accès au brouillon de la première liste de l’Union Européenne qui doit être dévoilé avant le 1er juillet. Et les Etats-Unis n’y figurent pas, comme la Russie ou le Brésil.
  • Confinement de la population et Interdiction de rassemblement : Les mesures de confinement, mises en place à partir du 16 mars varient en fonction des états. Le déconfinement progressif se fait également en fonction des Etats.

Amérique Latine

La situation est préoccupante pour l’Amérique du Sud. Malgré des confinements mis en place assez tôt pour la plupart, le virus circule de plus en plus activement dans le continent. Il n’y a pas encore de dates précises pour la réouverture des salles de concert, mais cela ne devrait pas se faire avant 2021 (peut-être avant pour Mexique et Brésil, qui ont les mesures de confinement les plus souples). Les frontières restent fermées pour la majorité des pays, il est impossible pour un français non-résident de se rendre dans un pays (sauf Mexique). Les politiques changent très rapidement de décisions (et souvent à la dernière minute), il est difficile de donner des perspectives pour le futur concernant la venue d’artistes français/retour des festivals.

Brésil

Le Brésil a dépassé le million de cas, l’état de São Paulo, capitale économique du Brésil et aussi peuplé que l’Espagne étant le premier foyer de coronavirus, devant celui de Rio de Janeiro.

  • Frontières : Il est possible de quitter le Brésil mais pas d’y entrer. Depuis le 23 mars 2020, le Brésil interdit l’entrée sur son territoire, par voie aérienne, des ressortissants étrangers en provenance des pays de l’Union européenne, dont la France.
  • Confinement de la population et Interdiction de rassemblement : Il n’y a pas eu  de mesure de confinement national. Le président brésilien a rejeté toutes les mesures de distanciation sociales, les jugeant nuisibles à l’emploi et plus dangereuses que le virus lui-même. Il a également fait la promotion de deux médicaments antipaludiques comme traitement, la chloroquine et l’hydroxychloroquine, malgré le peu d’éléments prouvant leur efficacité. Quelques villes comme Rio ou São Paolo avaient mis en place un système de quarantaine. Depuis le 23 mars 2020, le Brésil interdit l’entrée sur son territoire, par voie aérienne, des ressortissants étrangers en provenance des pays de l’Union européenne, dont la France. Les interdictions de rassemblements sont maintenues à Rio et São Paulo mais les mesures ont été assouplies avec la réouverture des commerces dits non-essentiels. A Rio, le championnat de football a repris jeudi.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pas de reprises prévues pour le moment. Les concerts d’artistes étrangers ne pourront sans doute pas reprendre avant 2021.

Pérou

  • Frontières : Fermées.
  • Confinement de la population : Le Pérou a levé sa quarantaine dans 18 de ses 25 régions après que les infections à coronavirus ont commencé à ralentir, bien que ses frontières restent fermées. Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence avec la fermeture des frontières et les mesures d’isolement social, cela dès le 16 mars. De nombreux experts ont salué la réactivité et les mesures prises très tôt par le gouvernement péruvien pour endiguer la propagation du Covid-19 et pour ensuite relancer l’économie du pays. Environ 80% des péruviens continuent de soutenir la gestion de la crise par le président Martín Vizcarra (Ipsos Apoyo). Durant cette période, toute personne se trouvant sur le territoire doit respecter une mesure dite d’isolement social (aislamiento social) obligatoire et doit rester confinée à domicile ou à l’hôtel. Seules les personnes employées dans les secteurs autorisés peuvent se rendre sur leur lieu de travail. Il n’est possible de se déplacer que pour se rendre dans un centre de soin, à la pharmacie ou pour acheter les denrées nécessaires.
    Reprise ou non des événements et concerts : Pas de reprises prévue pour le moment. Les concerts d’artistes étrangers ne pourront sans doute pas reprendre avant 2021.

Colombie

  • Frontières : Fermées. Reprise très probable des vols internationaux en septembre 2020.
  • Confinement de la population : Confinement national rapide et de type renforcé : seuls les magasins de première nécessité étaient ouverts depuis le 24 mars et depuis le 20 mars pour Bogota. Sous pression de l’impact économique, entre le 1er juin et jusqu’au 30 juin, le pays est passé dans une phase de « confinement intelligent » avec la réouverture de quelques commerces. Il reste impossible de se déplacer dans le pays (pas de bus/avion nationaux ou internationaux). Le pays reste donc encore confiné aujourd’hui, ce qui en fait le 2ème pays avec le plus long confinement du continent. A partir du 13 juillet le confinement de la population est à nouveau en place avec des « quarantaines strictes » par zones consistant à instaurer une circulation alternée de la population de la capitale par périodes de quatorze jours jusqu’au 23 août: 2,5 millions de personnes resteront chez elles à tour de rôle. Face à l’aggravation de l’épidémie, la maire de Bogota, Claudia Lopez, a renforcé jeudi les mesures de confinement imposées dans la capitale colombienne, où les hôpitaux sont au bord de la saturation avec un taux d’occupation des lits qui atteint plus de 91%.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pas de reprises prévues avant potentiellement 2021. Les concerts d’artistes étrangers ne pourront sans doute pas reprendre avant 2021

Mexique

  • Frontières : A ce jour, il n’y a pas de restriction à l’entrée du Mexique par voie aérienne pour les personnes ne présentant pas de symptôme. Néanmoins, plusieurs compagnies aériennes ont réduit leurs liaisons entre le Mexique et l’Europe. Tous les voyageurs entrant au Mexique doivent se soumettre à un contrôle de température et sont dans l’obligation de renseigner un formulaire sur leur d’état de santé. Les autorités sanitaires mexicaines peuvent également vérifier l’état de santé des voyageurs et imposer des mesures de quarantaine.
  • Confinement de la population : Le Mexique a mis en place un confinement souple, de façon volontaire au début et qui a commencé le 23 mars qui dépend majoritairement de l’état sanitaire de la ville/région. Le gouvernement fédéral mexicain a mis en place depuis le 1er juin un plan de déconfinement progressif, par région, à partir d’un code de quatre couleurs (rouge, orange, jaune, vert) en fonction de l’intensité de la transmission du virus. Le pays est dans la phase 3 de la crise sanitaire (interdiction des rassemblements, la majorité des commerces sont fermés ou ouverts avec des restrictions).
  • Reprise ou non des événements et concerts : Pour le moment des concerts sont organisés en livestream avec possibilité d’acheter un billet. Les salles devraient rouvrir mi-septembre pour une ouverture totale très probablement en novembreTechniquement les artistes français peuvent se rendre au Mexique mais une reprise des concerts des étrangers ne semble pas envisageable avant 2021.
  • Fermeture des lieux publics et rassemblements : les petits commerces ont rouvert leurs portes mais les marchés et centres commerciaux restent fermés, le taux d’occupation hospitalière (74 %) n’étant pas descendue en deçà de la barre des 65 % prévus pour passer en code orange.

Argentine

  • Frontières : Les frontières ne sont pas totalement fermées, mais seuls de rares vols sont permis (servant aux rapatriements et aux urgences), de même que les voyages par voie terrestre ou maritime. Tout arrivant sur le territoire est mis en quarantaine durant 15 jours, à son domicile ou dans des lieux surveillés prévus à cet effet. Les vols commerciaux devraient probablement reprendre en septembre.
  • Confinement de la population : Le confinement renforcé a été décrété très rapidement, dès le 19 mars, interdisant toute activité non-essentielle. Initialement prévu pour deux semaines, il a depuis été régulièrement prolongé et devrait bientôt dépasser les 100 jours (parmi les records mondiaux en la matière). L’effort pour ralentir la « vague » a porté ses fruits, le nombre de décès restant très en dessous des chiffres des autres pays de la région. Ce n’est que depuis la mi-juin que les chiffres indiquent le début du passage de ce qui semble être la crête, avec une multiplication rapide des porteurs et des décès, pratiquement tous concentrés dans l’aire métropolitaine de Buenos Aires. En conséquence, l’essentiel du territoire (85%) est aujourd’hui hors des mesures les plus drastiques, car seules les grandes villes et la province de Buenos Aires demeurent sous un régime de confinement strict. Cependant ces zones regroupent plus de la moitié de la population du pays. Ce long confinement semble se révéler efficace pour ralentir les conséquences de l’épidémie, mais s’avère cependant très nocif, et parfois même fatal, pour de larges pans de l’économie nationales. Le secteur des arts et spectacles est de ceux gravement touchés.
  • Reprise ou non des événements et concerts : Aucun concert public n’est pour l’instant autorisé, et depuis le 20 juin seules les salles de répétition et studios d’enregistrement sont autorisées à travailler, ainsi que des concerts dans de salles de spectacles vides pour du streaming ou des enregistrements, avec un protocole sanitaire strict et cher à mettre en œuvre. Ce protocole a été validé auprès des autorités nationales par l’Association des Managers Musicaux, et ne concerne pour l’heure que les recording artists.

Chili

  • Frontières : Les frontières du pays sont fermées depuis le 18 mars. En revanche, aucune mesure de quarantaine n’a été annoncée. Le président décide finalement, le 26 mars, d’imposer au moins une semaine de confinement pour la région de Santiago. Le gouvernement chilien a longtemps été réticent à prendre des mesures, refusant systématiquement les mesures de confinement que réclament les organisations de professionnels de la santé et l’opposition politique. Les Chiliens et étrangers avec un statut de résident au Chili peuvent entrer au Chili mais devront, quelle que soit leur provenance, se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours. Les étrangers de passage peuvent sortir du pays mais uniquement par voie aérienne. L’accès au territoire chilien est interdit par la loi 102, publiée le 17 mars 2020, pour tous les autres étrangers à partir du 18 mars 2020. Cette interdiction a été prolongée à plusieurs reprises et est pour le moment en vigueur. Les Français résidents au Chili autorisés à entrer dans le pays doivent dès leur arrivée se soumettre obligatoirement à un auto-isolement à domicile (ou à l’hôtel) pendant 14 jours quel que soit leur provenance.
  • Confinement de la population : Il n’existe pas à ce jour de mesure de confinement national pour l’ensemble de la population mais une mesure de confinement obligatoire visant les personnes âgées de plus de 75 ans est actuellement en vigueur sur l’ensemble du territoire. Le confinement à échelle locale est également en place dans la majeur partie du pays. Sont concernées les régions suivantes:
    • Région de Tarapacá : communes d’Iquique et d’Alto Hospicio, zone urbaine de Pozo Almonte
    • Région d’Antofagasta : communes de Calama, Antofagasta, Mejillones et Tocopilla
    • Région métropolitaine de Santiago : communes de Providencia, Vitacura, Las Condes, Ñuñoa, Santiago centre, El Bosque, Quinta Normal, Independencia, Estación Central, Pedro Aguirre Cerda, Cerrillos, Quilicura, Recoleta, Cerro Navia, Conchalí, La Cisterna, La Florida, La Granja, Lo Espejo, Lo Prado, Macul, Renca, Peñalolén, San Joaquín, San Miguel, San Ramón, La Pintana, Puente Alto, Quilicura, San Bernardo, Maipú, Padre Hurtado, La Reina, Lampa, Colina, Huechuraba, Pudahuel, Buin, Peñaflor, El Monte, Talagante et Calera de Tango, et zones urbaines de Melipilla, Curacaví, Til Til, San José de Maipo
    • Région de Valparaíso : communes de San Antonio, Valparaíso, Viña del Mar, San Felipe, Los Andes et Quillota
    • Région de O’Higgins : communes de Rancagua, Machalí et Graneros
    • Région du Maule : zone urbaine de Curicó

    L’armée est déployée, risque de 5 ans de prison pour non-respect du confinement. Un couvre-feu national, s’appliquant également sur l’Île de Pâques, a été instauré de 22h00 à 5h00 du matin.

  • Reprise ou non des événements et concerts : Pas de reprise prévue pour le moment
  • Réouverture des lieux publics : Réouverture des espaces publics avec une capacité limitée à 30%.