22/06/2020 | Le Bureau Export Paris

Europe | Les organisations culturelles et créatives européennes demandent à l’Union européenne d’investir dans la culture

Le réseau des bureaux exports européens EMEE, dont fait partie Le Bureau Export, s’est joint à 94 organisations des secteurs culturels et créatifs européens en signant la lettre ouverte « Investing in Europe’s next generation by investing in culture » afin d’alerter les dirigeants de l’Union européenne sur les besoins de mesures de soutien solides et systémiques pour aider le secteur culturel à sortir de la crise.

Si l’économie européenne et les acteurs culturels reprennent progressivement leurs activités, ils ne fonctionneront pas à pleine capacité dans l’avenir proche en raison de la mise en œuvre de règles de sécurité strictes et ils sont confrontés à des décisions économiques difficiles. Les organisations signataires de la lettre soulignent que l’ensemble de la chaîne de valeur est touchée, des créateurs individuels aux grandes sociétés de production et de médias en passant par les artistes.

Alors que la Commission Européenne estime que les pertes de certaines branches du secteur culturel pourraient représenter jusqu’à 80 % de leur chiffre d’affaires au cours du deuxième trimestre 2020, les mesures de soutien à l’ensemble de l’industrie culturelle (qui représente 509 milliards d’euros de valeur ajoutée au PIB et plus de 12 millions d’emplois à temps plein) n’ont pas été considérées à la hauteur des pertes. En effet, le plan de relance annoncé par la commission le 27 mai ne reflète pas la réalité du secteur culturel et créatif, malgré les messages encourageants de la Commission et la position ferme adoptée par le Parlement européen.

Face à cette carence de l’Union européenne 94 organismes ont signé une lettre ouverte demandant aux États membres et au Parlement européen :

  • De faire pression pour une augmentation substantielle du budget de Créative Europe, le seul programme de l’UE spécifiquement consacré au secteur culturel et créatif mais au sein duquel le budget consacré à la culture est l’un des seuls à diminuer par rapport à la proposition de la Commission pour 2018. Les organisme soutiennent pleinement la proposition du Parlement européen pour un budget de 2,8 milliards d’euros.
  • De garantir que l’ensemble du secteur puisse bénéficier de manière appropriée des différents instruments du plan de relance et de donner des indications claires sur la façon dont ce peut être le cas.
  • Des investissements dans la culture pour montrer à la #NextGeneration de l’UE que nous nous soucions vraiment de leur avenir !

La lettre ouverte est disponible ici.