18/05/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | Tencent, UMG, Spotify… Les résultats du premier trimestre 2020 des grandes entreprises de la musique

Les grandes entreprises de la musiques ont fait part de leurs résultats financiers et leur performances pour le premier trimestre 2020 clos le 31 mars dernier. 

Universal Music Group : résultats en hausse

La société a annoncé le 20 avril que son chiffre d’affaires avait augmenté de 12,7% en année glissante pour atteindre les 1,769 milliards d’euros au premier trimestre. 

Plus particulièrement, les revenus de la musique enregistrée ont connu une augmentation de 13,1 % par rapport à 2019 et ont atteint les 1,432 milliards d’euros. Les revenus de l’édition musicale ont également augmenté pour atteindre 271 millions d’euros (+17,7% par rapport au premier trimestre 2019). Cette croissance s’explique en partie par la hausse des revenus du streaming puisque ceux-ci ont augmenté de 16,5% par rapport au dernier trimestre de 2019 pour atteindre les 908 millions d’euros, soit l’équivalent d’un chiffre d’affaires de 17,3 millions d’euros par jour.

D’un autre côté, les revenus des ventes physiques et ceux des téléchargements ont respectivement  diminué de 1,4 % et de 26,1 % représentant 196 millions d’euros et 137 millions d’euros.

Vivendi, la maison mère d’Universal a expliqué, dans un communiqué, que son chiffre d’affaires au premier trimestre 2020 avait été peu affecté par la crise du Covid-19 et qu’il était pour le moment « impossible de déterminer avec certitude combien de temps cela durera et comment cela affectera les revenus et les résultats annuels de Vivendi. » Ainsi, la diminution de 4,9% par rapport au premier trimestre 2019 des revenus de merchandising et autres activités en raison de la baisse de l’activité liée aux tournées est compensée par la croissances des revenus D2C (direct-to-consumer).

 

Spotify : un nombre d’abonnés en nette augmentation

Malgré les craintes liées au Covid-19 quant à une potentielle diminution du nombre de souscriptions, les revenus de Spotify s’élèvent à 1,85 milliards d’euros au premier trimestre 2020, en hausse de 22 % en glissement annuel. Le nombre d’utilisateurs actifs mensuel (MAU), premium et financés par la publicité, a augmenté de 15 millions d’abonnés par rapport au dernier trimestre 2019 et de 69 millions d’abonnés par rapport au premier trimestre 2019. Il a atteint 286 millions au premier trimestre 2020. Plus particulièrement, le nombre d’abonnés premium de Spotify a atteint 130 millions au premier trimestre 2020, ce qui représente une augmentation de 31 % par rapport au premier trimestre 2019.

Sur le chiffre d’affaires total de Spotify, 1,7 milliards d’euros proviennent des abonnements premium, en augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente. Le revenu moyen par utilisateur (ARPU) pour les abonnements premium était de 4,42 €, contre 4,71 € il y a un an. Spotify justifie cette diminution de 6% par la « poursuite d’essais gratuits plus longs qui se prolongent à partir du quatrième trimestre et des apports supplémentaires au premier trimestre ».

Si le Covid-19 n’a pas impacté le nombre de souscriptions premium au premier trimestre, il a eu des conséquences importantes sur les activités publicitaires de la plateforme qui, si elles ont augmenté de 17% en glissement annuel, elles ont diminué de 32% par rapport au dernier trimestre de 2019 (217M d’€) atteignant 148 millions d’euros à la fin mars 2020.

Retrouvez le rapport dans son intégralité ici

 

Sony Music Group : La place prépondérante du streaming

Sony Music a vu ses revenus de la musique enregistrée augmenter de 13,5 % par rapport au premier trimestre 2020, pour atteindre 1,074 millions de dollars. Les revenus provenant du streaming ont bondi de 27,4% par rapport au premier trimestre 2020 et représentent ainsi 641,7 millions de dollars. Les ventes physiques ont quant à elles rapporté 196,3 millions de dollars, soit une augmentation de 10,9 % en glissement annuel.

Néanmoins, les revenus de la musique enregistrée et du streaming ont respectivement diminué de 7,2 % et 4,1%  par rapport au dernier trimestre de 2019 clos en décembre dernier. La société affirme que les effets de COVID-19 n’ont entraîné qu’une baisse directe de 1% du bénéfice d’exploitation réalisé au cours de la période de 12 mois se terminant fin mars.

En revanche, la branche édition musicale de la major, Sony Corp a annoncé une hausse de 14,6% en glissement annuel de ses revenus, qui atteignent ainsi 367,6 millions de dollars

 

Warner Music Group : Une perte de 74 millions de dollars

Malgré l’augmentation de 11% des revenus du streaming par rapport aux trois premiers mois de 2019, le chiffre d’affaires global de la musique enregistrée de la société a légèrement diminué en glissement annuel d’environ 1,7 %. Warner Music enregistre ainsi une perte nette de ses revenus de 74 millions de dollars sur un total de 1,071 milliards de dollars. La société affirme que la pandémie de coronavirus a eu une influence majeure sur ces résultats.

Il est néanmoins important de noter la croissance des revenus du numérique, en hausse de 5,7% à 699 millions de dollars. Le numérique représente ainsi 65,3% du chiffre d’affaires total de la société.

Le chiffre d’affaires de l’édition musicale a quant à lui progressé de 5,1%.

 

Tencent Music Entertainment : explosion du nombre d’abonnés.

Le nombre d’abonnés premium au service de streaming a atteint 42,7 millions soit une hausse de 50%  par rapport à 2019. La société a enregistré une augmentation de son chiffre d’affaires moyen par abonné premium de 13,3% en glissement annuel. De fait, le chiffre d’affaires de Tencent au premier trimestre 2020 s’est élevé à 890 millions de dollars, soit une hausse de 10% par rapport au premier trimestre 2019. Les revenus provenant des abonnements ont ainsi grimpé de 70% en glissement annuel.

 

Live Nation très impacté par le coronavirus

Live Nation a enregistré une diminution de ses revenus de 20 % au premier trimestre à 1,37 milliards de dollars. Néanmoins, selon Michael Rapino, son PDG, près de 90% de ceux qui avaient acheté un billet ont choisi de le conserver pour les concerts reportés (soit, environ 80% des concerts de Live Nation), plutôt que de se faire rembourser.

 

Eventbrite enregistre des pertes massives

Alors qu’Eventbrite avait réalisé pour l’exercice de 2019 la vente de 309 millions de billets au total pour 4,7 millions d’événements dans 180 pays, le premier trimestre est bien mois reluisant pour la société avec une perte nette de 146,5 millions de dollars depuis le début de 2020. Toutefois, le rapport financier du premier trimestre de la société révèle en effet que les ventes de billets qui avaient atteint le point le plus bas en mars se sont un peu améliorées début mai grâce à des événements en ligne et à de petits rassemblements commençant à émerger dans des pays du monde entier, notamment les concerts en voiture introduits en Europe.

Depuis le début du mois de mars, les promoteurs de spectacle d’Eventbrite ont remboursé plus de 150 millions de dollars aux acheteurs de billets.