07/05/2020 | Le Bureau Export Paris

Monde | La cheffe d’orchestre Uèle Lamore a le vent en poupe

La cheffe d’orchestre Uèle Lamore qui travaille depuis 2019 avec le London Contemporary Orchestra et fondatrice de l’Orchestre Orage, premier orchestre non-classique de France, attire l’attention sur ses différents projets. 

Uèle Lamore se démarque par son parcours : franco-américaine, elle part aux Etats-Unis pour étudier la guitare de session et les disciplines liées aux musiques actuelles. C’est au cours de de son cursus au sein du Berklee College of Music de Boston qu’elle découvre sa vocation de cheffe d’orchestre. La jeune artiste s’intéresse à la direction d’orchestre à travers le prisme des musiques actuelles, notamment rock et électroniques.

A son retour en France, elle fonde l’Orchestre Orage et enchaîne les projets divers et variés qui vont de la composition de bandes originales de films à l’arrangement de titres pour différents artistes dont Etienne Daho, Agar Agar ou Grand Blanc. Depuis 2019, elle est associée au London Contemporary Orchestra et sa première sortie en tant que cheffe de cet orchestre est prévue le 5 juin avec l’EP Further.

Uèle Lamore est aussi en préparation de son premier album Loom défini comme une fresque musicale et visuelle, construite sur le modèle du poème symphonique, qui devrait sortir courant 2020. Un projet qui a d’ailleurs été sélectionné par le programme de mécénat de la marque Audi, faisant d’elle l’une des 10 finalistes de l’appel à projet Audi Talents qui « prime des projets artistiques innovants et donne à leurs auteurs les moyens financiers, artistiques et médiatiques de les réaliser puis de les présenter au public ». En attendant Loom, et Further, un autre EP intitulé Tracks sera disponible dès le 15 mai.

Récemment Uèle Lamore s’est illustrée dans le cadre de l’édition virtuelle du Printemps de Bourges 2020 : Le Printemps Imaginaire. Elle a participé à un hommage à l’album Dummy de Portishead, sorti il y a 25 ans, en réinterprétant le titre « Roads », accompagnée de Yan Wagner à l’arrangement et Malik Djoudi à la voix. Le mois dernier, elle a aussi partagé son expérience de cheffe d’orchestre en menant le premier workshop virtuel de Alliance for Women Film Composers (AWFC), organisé dans le cadre de la crise sanitaire, sur le thème de la direction d’orchestre.