03/04/2020 | Le Bureau Export Paris

Allemagne | Le titre « L’odeur des joints » d’Hollydays illustre un téléfilm de la ZDF

Le duo français Hollydays connaît une nouvelle vague d’intérêt en Allemagne grâce à la synchronisation de leur titre « L’odeur des joints » dans le téléfilm Ein Tisch in der Provence, diffusé sur la chaîne fédérale ZDF. 

Hollydays

Composé d’Elise Preys et de Sébastien Delage, le duo défend une certaine vision de la chanson-pop, inspiré d’Hollywod. Il propose des compositions empreintes de mélancolie et joue du contraste des sentiments. Le groupe sort son premier album Hollywood Bizarre en novembre 2018 chez Polydor/Universal, manifeste clair-obscur questionnant les zones d’ombre du succès et de la popularité. L’album est distribué en Allemagne par le label indépendant Le Pop, rencontré après la participation du groupe au c/o Pop 2018.

Une synchronisation sur un téléfilm allemand

Le titre « L’odeur de joints » a été choisi pour habiller deux séquences du téléfilm allemand Ein Tisch in der Provence. Il illustre deux plan-séquences sans dialogue, laissant libre court à l’appréciation de la musique.

Diffusé en primetime sur la chaîne fédérale ZDF qui comptabilise 13% des parts du marché de la télévision gratuite en Allemagne, le morceau a bénéficié d’une belle vitrine à une heure de grande écoute. Le téléfilm a rassemblé près de 5 millions de téléspectateurs, dont beaucoup se sont tournés vers Shazam pour identifier le morceau. Celui-ci est d’ailleurs entré au Top 20 Shazam Allemagne.

Les résultats ne se sont pas fait attendre : dans les jours qui ont suivi la diffusion, les données d’écoute d’Hollydays ont fait un bond sur les plateformes telles que iTunes ou Spotify. « L’odeur des Joints » a ainsi fait son entrée dans le Top 30 iTunes Allemagne.
L’album Hollywood Bizarre, d’où est extrait le titre, avait par ailleurs reçu de bonnes critiques dans les médias allemands comme Rolling Stone, Stereo ou Petra.

L’intérêt des auditeurs allemands pour Hollydays ne fait que débuter, en témoigne le portrait et l’interview que la radio SWR2 leur a consacrés le 29 mars.