09/03/2020 | Le Bureau Export Paris

Slovénie| Retour sur : France @ MENT Ljubljana 2020 (5-7 février)

Les retours sont unanimes : le premier partenariat entre la France et le festival slovène MENT Ljubljana a été un succès. Plus de 10 structures françaises ont participé pour la première fois à la conférence-showcase et au festival. Avec 4 projets made in France présentés, la France était à l’honneur à Ljubljana. 

Les actions du Bureau Export

Les matchmakings, rencontres professionnelles organisées pour les structures françaises adhérentes au Bureau Export, se sont tenu le jeudi au M Hotel. Ils ont générés plus de 60 rendez-vous individuels avec des professionnels internationaux. Plus tard dans la journée, les représentants de Slift, Cheap House et Decibelles – groupes sélectionnés en showcases, ont pitché les projets devant plus de 100 professionnels internationaux réunis dans le foyer du Kino Siska.

La presse internationale se fait l’écho des groupes produits en France

La presse internationale présente sur le festival a couvert la présence française au MENT Ljubljana. Retrouvez quelques extraits mentionnant Slift (Jerkov / Vicious Circle), Cheap House (Junior360), Decibelles (Deaf Rock) et Scúru Fitchádu (Wax Booking / L’Afrique dans les Oreilles).

Pour le magazine britannique The Quietus :

« Un public en folie au concert électrique de Scúru Fitchádu, incroyable musicien cap-verdien mêlant électro et punk. Il a enflammé le titre « Channel Zero » du groupe Metlkova, dans une version inspirée rappelant la jungle, l’électro, le punk et la folk traditionnelle. »

Côté presse hongroise, l’estimé portail musical Muzika liste Cheap House à la 11eme place de son palmarès de ces concerts favoris du festival. Slift est premier du classement et le média en parle en ces termes :

« Je ne serais pas surpris si ce concert devait devenir le concert de l’année tant Slift m’a impressionné. »

Le journaliste Frank Dietrich du magazine allemand Münstersche Zeitung évoque Cheap House en ces termes :

« Sous les voutes du chateau, le quartet français a laissé le public en extase avec un mélange de funk, house et techno. Une simple expression ? Non. « Le public est devenu fou » décrit Dietrich. » 

Pour le magazine de pop culture croate Ravno Do Dna :

« Les groupes français Cheap House, Decibelles, et surtout Slift ont ravi le public. Slift est un groupe impétueux et propose un cross-over moderne et infectieux entre le punk et le hardcore. Avec une proposition grandiloquente et psychédélique, Slift donne l’impression qu’on assiste au spectacle d’un groupe « à un million de dollars » ; une proposition qui transpire d’attitude, transmets un message et plus important encore : vecteur de plaisir. » 

Enfin, le webzine musicale Before After propulse Decibelles à la première place de son classement des meilleurs groupes du festival :

« Sans aucun doute, la meilleure performance de cette édition du MENT. »