02/03/2020 | Le Bureau Export Berlin

Allemagne | État des lieux d’un marché phono en expansion

Comme le suggéraient les chiffres du premier semestre, l’année 2019 marque un retour du marché allemand de la musique enregistrée sur le chemin d’une croissance solide, à hauteur de  8,2%, selon le rapport annuel de la BVMI (équivalent allemand du SNEP). Cette reprise met un terme à une période de récession de deux ans et nourrit les espoirs de l’industrie pour 2020.

« 2019 a été une année très réjouissante » pour Florian Drücke, président de la BVMI. Les résultats annuels viennent corroborer ceux du premier semestre, avec un taux de croissance que le marché allemand n’avait plus connu depuis 1993. Ces résultats viennent en outre casser la dynamique à la baisse des années 2017 (-0,3%) et 2018 (-0,4%).

Le streaming, moteur de la reprise

L’Allemagne suit les résultats mondiaux à la hausse des plateformes de streaming puisqu’il s’agit du segment dont la croissance est la plus importante sur l’année 2019, avec une hausse des revenus de 27%. Le streaming représente désormais à lui seul plus de la moitié des revenus générés par l’industrie, et le digital plus globalement représente les deux tiers. La poussée de 31% des revenus générés par le streaming vidéo est à noter, du fait du développement d’offres premium et des revenus publicitaires en hausse, dans un contexte d’évolutions législatives européennes favorables à l’industrie. Cette source de revenus reste marginale, représentant 2,9% du marché phono.

Une baisse tendancielle des ventes sur le marché physique

Après des résultats en chute libre en 2018, les ventes physiques connaissent une inflexion de la baisse du chiffre d’affaires, passant d’une chute de 20% en 2018 à un recul de 10,5% en 2019 en ce qui concerne les ventes de CD. Seule la niche des ventes de vinyles connaît un résultat positif, croissant de 13,3% alors que les résultats étaient également en berne en 2018 (-5,2%). Les ventes de vinyles représentent désormais 4,9% du marché phono global, mais la reprise pourrait être perturbée en conséquence de l’incendie de l’usine Apollo Master le 6 février 2020. Le marché physique enregistre au total une baisse de 8,9% sur l’année 2019.

La musique classique et le jazz sous pression

La reprise de la croissance ne profite pas à toutes les esthétiques de la même manière. L’année 2019 voit la pop maintenir sa position dominante sur le marché phono allemand, représentant 25,8% des recettes. Suivent ensuite le hip-hop/rap et le rock, respectivement avec 19,7% et 19,6% de parts de marché. Le taux de croissance du hip-hop/rap est notable avec un gain de 3,5% points de pourcentage par rapport à 2018. Constat plus mitigé pour la musique classique et le jazz, qui enregistrent des parts de marché en recul : 2,2% pour la musique classique contre 2,5% en 2018, 1,5% pour le jazz contre 1,8% l’année précédente.

 

 

source graphique : BVMI