30/09/2019 | Le Bureau Export Berlin

Allemagne | L’étude « Music Use in Germany » montre une valorisation croissante de la musique

Les derniers résultats de l’étude pluriannuelle « Music Use in Germany » ont été dévoilés le 18 septembre en préouverture du Reeperbahn Festival. Cette étude vise à analyser les habitudes des consommateurs Allemands dans le secteur musical. Les nouveaux résultats confirment les tendances fortes du marché allemand : les Allemands accordent une valeur croissante à la création et production musicale, enregistrée et live, et sont prêts à dépenser des sommes de plus en plus importantes pour y accéder.

Cette étude commandée par les principaux organismes de la filière musicale allemande a pour objectif d’analyser en profondeur la manière dont la musique est découverte, achetée et écoutée en Allemagne.

Après les résultats de la première vague publiés en septembre 2018, les données présentées ici sont basées sur des enquêtes de la troisième vague : 2 514 personnes sélectionnées de manière représentative, âgées de 16 à 70 ans et vivant en Allemagne, ont été interrogées en juillet 2019 via un questionnaire en ligne sur leur utilisation, leur recherche et leur comportement d’achat de produits musicaux.

Parmi les principales conclusions de l’étude : la valeur croissante attribuée à la musique pour les personnes vivant sur le territoire allemand. En effet, selon le sondage, les répondants étaient prêts à dépenser plus d’argent pour un album physique (+4%) ou un album numérique (+12%) qui les intéresse qu’il y a un an. L’intérêt porté aux concerts live a également augmenté (+9%).

Par ailleurs, les personnes disposant d’une formation musicale semblent prêtes à payer plus que la moyenne, tous supports confondus, tout en recherchant plus activement et plus fréquemment de la musique nouvelle et moins orientée mainstream.

Côté pratiques d’écoute, 26% des Allemands utilisent aujourd’hui des services de streaming payants. Spotify s’impose comme leader sur les différents segments d’utilisation : le graphique suivant montre le classement des plateformes utilisées par des clients freemium (en haut) et premium (en bas), avec les codes couleurs qui indiquent les résultats issus de la 1ère (bleu), 2nde (gris) et 3e (orange) étape de l’étude pluriannuelle :

Autre pratique nouvelle à signaler : l’utilisation d’enceintes connectées avec assistant vocal a également augmenté. Aujourd’hui, 14 % des personnes interrogées disposent d’un système de haut-parleurs intelligent, parmi elles, 83% l’utilisent pour écouter de la musique.

86% des personnes interrogées ont déclaré que le visionnage de clips vidéo ne pourrait pas remplacer l’expérience d’assister à un concert live.

Florian Drücke, responsable de la Bundesverbands Musikindustrie (BVMI, équivalent du SNEP) a commenté ces résultats :

« L’étude souligne ce que nous voyons également dans les données BVMI : le marché allemand évolue positivement, cela se reflète, entre autres, dans l’utilisation croissante des services de streaming. La volonté croissante de payer pour des albums physiques et supports numériques montre aussi que la stratégie consistant à rendre la musique disponible dans tous les formats et via tous les canaux de diffusion porte ses fruits. Parce que la demande et l’intérêt porté par les fans de musiques se renforcent. »

L’étude « Music Use in Germany » , commandée par les principaux organismes de la filière, à savoir BVMI, BDKV (équivalent Prodiss), VUT (équivalent UPFI), LiveKOMM (équivalent Fédélima), GEMA (équivalent Sacem) et GVL (équivalent SPRE) a été réalisée par l’Université de Hambourg avec le soutien de la ville de Hambourg et la Initiative Musik.