09/09/2019 | Le Bureau Export Berlin

Allemagne | 10 000 visiteurs pour le Pop-Kultur-Festival de Berlin

L’édition 2019 de Pop Kultur aura attiré plus de 10 000 personnes sur le site de la Kulturbrauerei de Berlin. Encore une édition très fréquentée pour le festival de showcase, scruté également par l’ensemble de la filière berlinoise.

La 5ème édition du festival berlinois Pop-Kultur s’est achevée vendredi 23 août, avec cette année encore une présence française marquante. Le festival à la programmation centrée sur la découverte d’artistes et l’ouverture à l’international, a proposé plus de 100 concerts et de nombreux DJ sets, conférences, films, lectures et expositions. En tête d’affiche cette année, Coco-Rosie, Mykki Blanco, Planningtorock ou Anna Calvi.

Pop-Kultur garde à coeur d’offrir une scène d’expression à des artistes émergents avec une démarche artistique originale, au-delà de considérations uniquement économiques.

Cette édition aura également été reconnue pour son inclusivité, avec un discours tourné vers l’acceptation et la tolérance et une programmation laissant une large place aux artistes féminines. Une attention particulière a également été portée à l’accès du site aux personnes handicapées.

Une opportunité pour les artistes “Made In France”

Côté « Made In France », le festival a également été une réussite. Les échanges réguliers entre Le Bureau Export et l’équipe de programmation, avec notamment des invitations des curateurs à des festivals français et des rencontres professionnelles en France, ont abouti à la programmation de 5 projets « made in France ».

Le mercredi, Léonie Pernet a pu présenter son show mêlant ambiances électro et beats dans le cadre intimiste du Panda Theater. Le lendemain, le groupe de rock lyonnais Decibelle a fait danser le public du Frannz Club, pendant que Michelle Blades se produisait avec son groupe au Maschinenhaus devant une foule déchaînée. Le duo Juicy s’est également produit dans la soirée avec un show mêlant R’n’B, musiques électroniques, danse et une bonne dose d’énergie sur la scène de l’Alte Kantine. Enfin le vendredi, Mauvais Oeil a fait voyager le public avec son rock influencé par les sonorités orientales et porté par la voix de sa chanteuse, en clôture du festival.

Les artistes « made in France » ont eu l’occasion de jouer devant un public nombreux et d’occuper différentes scènes du festival. Pour la majorité d’entre eux il s’agissait de leur tout premier concert en Allemagne. Une opportunité qui devrait appuyer leur développement dans le pays et booster leur notoriété, notamment auprès des professionnels du secteur, attentifs à la programmation du festival.