12/07/2019 | Le Bureau Export New York

USA | Belle opération du Bureau Export New York à l’Indie Week (17-20 juin 2019)

Cette année, le Bureau Export New York était à nouveau partenaire de l’Indie Week, la conférence annuelle des indépendants de la musique. Cette édition 2019 marquait le dixième anniversaire de la conférence.

L’événement a eu lieu du 17 au 20 juin à la New York Law School à Tribeca. Il comprenait quatre jours de panels et keynotes (Keynotes de Yvette D. Clarke et Richard Gottehrer ; Panels : Comment les blockchains peuvent aider l’industrie de la musique ?, Négocier un contrat de synchronisation, Le marché du vinyle, Marketing et contenu créatif, Streaming et éthique, Données et royalities, Why Can’t We Be Friends ? :  Labels indépendants et éditeurs….), des workshops (Spotify, YouTube, Amazon Music, Qobuz, Single Music, Bandcamp, Napster, Songtrust, Merlin ) et des séances de networking.

Michèle Amar, directrice de l’antenne du Bureau Export New York, était partie prenante du panel d’ouverture de la conférence. Intitulé « International Delegate Welcome : Introduction to the US Market », le panel rassemblait :

  • Ryan Lehring (Directeur de SoundExchange),
  • Matt McDonald (Directeur des Affaires Culturelles au Consulat du Canada à New York),
  • Kodi McKinney (co-fondateur de Marauder),
  • Jessica Nicholls (Metropolitan Groover Merchants),
  • Michèle Amar

Les participants ont prodigué à l’audience leurs conseils pour faciliter l’export de la musique aux Etats-Unis (organisation des tournées, signatures des contrats, questions administratives, visas et impôts, outils de communication, stratégies envers les médias et les audiences locales). Le panel a fait salle comble et les intervenants ont répondu à de nombreuses questions.

Pour son édition 2019, Indie Week a rassemblé plus de 1000 participants dont la majorité a pris part activement aux sessions de networking et speed meetings. 

Huit structures françaises ont participé à la conférence :

Elles ont été accompagnées et soutenues par l’équipe du Bureau Export New York pendant toute la durée de l’événement.
Un programme ciblé a été mis en place spécialement pour la délégation française comprenant

  • un dîner d’accueil
  • un panel destiné aux internationaux auquel participait le Bureau Export
  • plusieurs séances de speed meetings
  • un accompagnement dans la prise de rendez-vous à l’extérieur de la conférence
  • la participation à des soirées de networking
  • l’invitation à une soirée spéciale dans les bureaux de Daily Motion
  • la participation aux Libera Awards de A2IM

Pour les professionnels invités, la participation à cette édition 2019 de l’Indie Week s’est avérée particulièrement concluante : Plus de 300 speedmeetings programmésde nombreux rendez-vous à l’extérieur de la conférence et des moments de networking et pour la plupart d’entre eux des propositions en cours.

Retrouvez ici les photos de l’opération

Quelques témoignages :

Peggy Szkudlarek (InFine):

« C’est toujours un grand plaisir de collaborer avec le Bureau Export et de développer le profil de nos artistes à l’étranger avec votre précieuse aide ! J’ai passé un très bon moment à l’Indie Week 2019 et surtout très productif suite aux diverses conférences auxquelles j’ai assisté et aux (trèèèèès) nombreux rendez-vous que j’ai faits durant la semaine. »

Baptiste Sallibartant  (Kitsune)

« Je tenais à vous remercier pour votre accueil et accompagnement pour cette semaine à Indie Week. C’était très agréable d¹avoir pu y participer de nouveau »

Bruno Cariou (Neomme)

« L’Indie Week permet d’opérer en peu de temps une photographie concrète de sa propre stratégie et vision personnelle de chef d’entreprise. Elle permet d’en voir les limites ou les tics (notamment pour une structure comme notre label, confortablement installé dans un savoir faire un peu ancien), de découvrir des possibilités nouvelles de développement, de concrétiser des idées purement théoriques, de mettre à jour sa veille spécifique, et s’avère être un événement extrêmement dynamisant. »

Agnès Portal (Suxeed)

« Ce salon a vraiment été utile parce qu’il m’a à la fois permis de faire des rencontres qui devraient donner des résultats avec des personnes venant d’autres territoires et de mieux faire connaissance avec les partenaires américains avec qui nous travaillons déjà sur le projet de Barton Hartshorn. La taille assez restreinte du salon (comparé au MIDEM par exemple), permet plus facilement de dialoguer avec les personnes présentes. Je ne peux enfin que redire l’aide inestimable de l’équipe du Bureau Export de New York, tant pour la mise en relation, les conseils que l’accueil sur place : un grand merci à elles ! »