08/07/2019 | Le Bureau Export Paris

UK | Retour sur Glastonbury Festival 2019 : les artistes « made in France » impressionnent les festivaliers

Le festival emblématique anglais Glastonbury s’est tenu du 26 au 30 juin dernier à Worthy Farm. Plusieurs groupes « made in France » y ont été programmés et ont retenu l’attention des médias internationaux.

Cette année, du 26 au 30 juin, le Glastonbury Festival of Contemporary Performing Arts a réuni plus de 200 000 participants. Evénement majeur dans la culture britannique et l’un des plus importants festivals au monde, il propose plusieurs milliers d’animations pluridisciplinaires : concerts (pop, rock, folk, world, électro…), cirque, art de rue, cinéma, danse, théâtre, cabaret, etc. Des films tournés et des albums enregistrés au Glastonbury Festival ont vu le jour et ce dernier bénéficie de couverture médiatique aussi bien à la télévision, à la radio que dans la presse écrite.

Dans la programmation de la 36e édition du festival, plusieurs artistes made in France figurent, notamment : Christine and the Queens (Because Music/Corida Production), BCUC (Metiola Productions/Buda Musique/3 Pom Prod), Fatoumata Diawara (3ème Bureau/Wagram Music/W Spectacle), Kiddy Smile (Grand Musique Management/Allo Floride), FKJ (Roche Musique), Manudigital (X-Ray Production), Madeleine Peyroux (Decca Records France).

Les artistes « made in France » remarqués et salués par la presse internationale

  • Kiddy Smile

L’artiste-producteur et DJ français Kiddy Smile, connu pour son engagement LGBT et son implication sur la scène de voguing parisienne, faisait parti des « talents cachés » à ne pas rater à Glastonbury selon The Guardian.

  • Christine and the Queens

Trois ans après ses débuts sur The Other Stage, Christine and the Queens a fait son grand retour au Glastonbury Festival en tant que tête d’affiche d’une des scènes principales.

Son concert du dimanche 30 juin a été plébiscité par les médias internationaux. Le quotidien britannique The Telegraph consacre un article à la prestation de Chris, lui accordant 5 étoiles. Selon la rédaction, la chanteuse « fera inévitablement bouger les lignes lorsqu’elle se produira à nouveau à Glastonbury » (Here’s to her next Glastonbury return, when she will inevitably shift the shape of things again).
Dans The Guardian, la journaliste Laura Snapes remarque de nouveaux détails à chaque fois qu’elle assiste au spectacle de Chris et décrit que « les émotions se ressentent immédiatement » (…but the emotion always feels immediate).
Le magazine musical hebdomadaire britannique NME donne 4 étoiles à la prestation de Chris. Hannah Mylrea salue dans son article le spectacle de l’artiste française et écrit que cette dernière « n’en est qu’au début de son ascension » (…she’s definitely only just begun her winning streak).
Quant à la radio national britannique BBC, elle considère Christine & the Queens, à l’instar de Billie Eilish ou Janelle Monae, comme une diva pop qui repousse les limites (…Glastonbury’s final day was all about envelope-pushing pop divas).