03/07/2019 | Le Bureau Export Paris

Japon | Un marché à 20 millions d’abonnés au streaming

Le Japon comptait environ 20 millions d’abonnés à un service de streaming à la fin de l’année 2018 et ce nombre continue de croître. Dans le même temps, les ventes physiques occupent toujours une place dominante au sein du marché de la musique enregistrée et le téléchargement reste dynamique.  

Music Ally a récemment publié son Country Profile pour le Japon. Dans ce rapport, le média spécialisé britannique annonce que 19,8 millions d’amateurs japonais de musique étaient abonnés à un service de streaming à la fin de l’année 2018. Néanmoins, ce chiffre fourni par ICT Research & Consulting est à nuancer : les « abonnés » ne sont pas forcément des « abonnés payant ». De fait, seuls 10,1 millions d’abonnés payeraient pour un service premium alors que 9,7 millions seraient des abonnés freemium.
Quels services de streaming les japonais utilisent-ils le plus ? Selon l’étude, Amazon Prime Music se trouve en tête, suivi par Apple Music, Line Music et Spotify.

Le Japon, un marché unique

Si le digital génère déjà plus de la moitié des revenus de l’industrie musicale dans le monde et le streaming compte pour une large part du digital, la consommation de musique au Japon est tout autre.

En 2018, les ventes sur supports physiques représentaient 79% du chiffre d’affaires de la filière. De plus, les DVD de musique sont très appréciés par les mélomanes japonais et leurs ventes ont connu une forte croissance en 2018 grâce au succès du concert d’adieu de Namie Amuro.

De même, le téléchargement jouit toujours d’une bonne dynamique au Japon. D’après Yoichiroi Hata, directeur exécutif de la RIAJ (Recording Industry Association of Japan), l’une des explications de ce phénomène est que certains artistes populaires hésitent encore à accorder la licence de leurs répertoires aux plateformes de streaming et continuent de proposer leurs musiques en téléchargement.

Le développement du digital sur le marché japonais est réel, pourtant, nous pouvons nous attendre à une longue coexistence entre le physique et le digital.

L’annuaire 2019 de la RIAJ est disponible sur le site officiel de l’association.