Retombées médias - Pixabay
08/07/2019 | Le Bureau Export Paris

France | La presse revient sur les succès export qui ont marqué l’année 2018

Le 27 juin dernier, Le Bureau Export a publié le Bilan économique 2018 de la filière musicale française à l’international, ainsi que les artistes ayant marqué l’année. Une étude qui a retenu l’attention des médias français. Une semaine après la conférence de presse, plus d’une vingtaine d’articles ont été recensés à ce sujet. 

La musique française et son succès à l’étranger suscite l’intérêt de tous les médias français : radio, presse nationale écrite, presse spécialisée et pure-players.

Si les médias professionnels (Newstank) et généralistes (Le Petit Journal) s’intéressent aux chiffres-clés de la filière, la presse lifestyle (GQ, Glamour) se fait également l’échos de cette réussite française.
On observe un intérêt particulier pour les productions francophones : un angle d’analyse pour Slate, Les Echos ou encore BFM TV.
La musique électronique étant l’une des esthétiques qui s’exporte le mieux, des médias spécialisés à l’instar de Trax se font l’échos des succès scéniques en 2018.
Néanmoins, la montée des musiques urbaines dans le paysage musicale à l’export suscite lui aussi un intérêt tant dans la presse généraliste qu’au sein des nouveaux médias spécialisés en culture urbaine, comme les comptes Twitter RapFrançaisActus ou Kultur, qui consacrent chacun un thread aux certifications export 2018 en urban.
Les autres esthétiques ne sont pas en reste. Ainsi les musiques classiques, le jazz ou la chanson et la pop attirent également l’intérêt des médias comme La Lettre du Musicien, France Info ou encore Le Figaro.

 

Enfin, l’édition et notamment la musique à l’image s’attirent l’attention du Figaro, qui lui a réservé une pleine page de son édition Le Figaro & Vous du samedi 29 juin.

Consultez l’étude dans son intégralité :

Communiqué de presse
La filière musicale française à l’international – Bilan économique 2018