10/05/2019 | Le Bureau Export Paris

Monde | Succès pour L’Impératrice en tournée mondiale

Après de nombreuses dates en Europe, L’Impératrice effectue actuellement sa première tournée mondiale. Déjà remarqué par les programmateurs internationaux lors des Bureau Export Days et après des débuts prometteurs au Mexique, le groupe s’attaque à présent aux Etats-Unis où l’engouement est au rendez-vous : concerts complets et retombées médias.  

L’Impératrice : d’un projet expérimental à la « nouvelle sensation synth-pop » (Flaunt)

D’abord projet expérimental de Charles Boisseguin, L’Impératrice née en 2012 quand le critique musical s’essaie à la composition et au sampling pour mieux comprendre et juger la musique. Il est rejoint par Hagni Gnow aux claviers, David Gaugué à la basse, Achille Trocellier à la guitare et Tom Daveau à la batterie. S’en suit deux premiers EPs instrumentaux : L’Impératrice (2012) et Sonate Pacifique (2015). C’est en 2015 que le projet prend un tournant plus pop et plus chantant avec l’addition de Flore Benguigui à la formation.

Accompagné dès le début du label indépendant microqlima, le groupe sort son premier album Matahari en mars 2018, réédité un an plus tard et distribué dans le monde entier via Idol. Fort d’une belle notoriété en France et en Europe, L’Impératrice se lance à la conquête du monde. Aidé de la société de production de tournées The Talent Boutique, L’Impératrice a entamé fin avril une tournée mondiale de 17 dates répartie entre le Mexique, la Belgique, l’Angleterre, les Etats-Unis et l’Allemagne.

Des débuts remarqués au Mexique

Pour leurs premiers concerts au Mexique, L’Impératrice a bénéficié d’un accueil chaleureux : attendus à l’aéroport par des fans mexicains, le groupe a joué devant une salle comble de 1 800 personnes dans la capitale et était l’un des plus attendus au festival Akamba à Guadalajara.

Leur concert à l’Auditorio Blackberry de Mexico City a été annoncé par divers médias. Le webzine musical Freim le mentionne comme l’un des événements immanquables de l’année (es uno de los shows imperdibles del año). Après le concert, le magazine est revenu sur la prestation du groupe,  décrite comme « magique et sensuelle » (Entre sensualidad y magia, asi fue el show de L’Impératrice).

Le groupe a profité de sa présence au Mexique pour rencontrer les médias mexicains, accordant une dizaine d’interviews, notamment au quotidien El Informador. D’autres sont à paraître prochainement sur Cream, Warp, RMX, Reforma, Rolling Stone, Vibras, Rutas Alternas, Konbini

Retour au UK, quatre mois après leur premier concert

En janvier dernier, L’Impératrice a fait ses premiers pas sur la scène londonienne du Village Underground, affichant un concert d’une capacité de 700 personnes complet.
Le 2 mai, leur second concert à guichet fermé a rassemblé 1 600 personnes au club Heaven.
A l’occasion de leur passage, le groupe a rencontré le magazine musical Mixmag qui leur consacre une pleine page dans son édition papier de mai et un article de fond sur son édition digitale.
Le groupe a également fait parler de lui dans les magazines spécialisés The Arts Desk et Electronic Sounds et sur les ondes de la BBC6 Music.

Des concerts attendus aux USA

Aux USA aussi l’engouement se fait sentir. L’Impératrice est apparu dans les colonnes du magazine lifestyle Flaunt et du magazine spécialisé XLR8R
Fort de cet engouement de nouvelles dates ont été ajoutées à la tournée : une date supplémentaire à San Francisco et New York. Sur les 9 dates annoncées 4 concerts affichent complets.

Pour le reste de la tournée, retrouvez L’Impératrice aux USA et en Allemagne :

Sources : 

Mixmag (UK), feature, « New artists: L’Impératrice »(print)
Photo – © Christophe Crénel