27/04/2019 | Le Bureau Export Paris

USA | Retour sur Coachella 2019 : les artistes « made-in-France » brillent à l’international

Coachella 2019 a été marqué par la présence de 11 groupes made-in-France qui représentaient la programmation de la musique produite en hexagone la plus impressionnante aux USA depuis la fin des années 1990.

Après deux week-ends de musique et de fête, Coachella s’est clôturé le 21 avril. L’édition 2019 a programmé 11 artistes made-in-France : Charlotte Gainsbourg (Because Music), Polo & Pan (Ekler’o’shock/Caroline), Calypso Rose (Because Music), Christine and the Queens (Because Music), FKJ (Roche Musique), Parcels (Kitsuné Musique/Because Music), Jain (Colombia/Sony), CloZee (Klakson), Agoria (Sapiens Records/Virgin Mercury), Gesaffelstein (Columbia) et Cola Boyy (Record Makers).

La chaîne partenaire « Coachella with Youtube » a fait la part belle aux artistes made-in-France

En amont et pendant le festival, Coachella a conduit des interviews et diffusé des performances en direct via sa chaîne YouTube, afin d’augmenter la visibilité des artistes.
Retrouvez ci-dessous les vidéos des artistes made-in-France :

Calypso Rose (Because Music)

Le mini-documentaire revient sur les origines de Calypso Rose, la doyenne de l’édition 2019 du festival : Trinité-et-Tobago, sa culture caribéenne et le calypso, initialement une musique et une danse de carnaval que Calypso Rose a popularisé et féminisé.

Retrouvez un extrait de sa performance à Coachella :

Christine and the Queens (Because Music)

Avant sa prestation attendue à Coachella, le festival a suivi Christine and the Queens à Bercy. L’interview aborde son travail, son rapport à la pop, à la France, aux questions de genres et à son public.

Retrouvez deux extraits de son concert à Coachella :

FKJ (Roche Musique)

Interrogé lors de son passage à Coachella, l’interview revient sur son ressenti de faire partie de la programmation officielle après avoir été programmé sur le Do LaB (un événement en marge du festival), sur sa session live exceptionnelle pour Cercle au Salar d’Uruni en Bolivie, ses collaborations notamment avec Masego et sa pratique de différents instruments.

Parcels (Kitsuné Musique/Because Music)

Cola Boyy (Record Makers)

Cola Boyy a été l’un des premiers noms annoncés par le festival. Avant le festival, une vidéo de promotion fait dialoguer le natif d’Oxnard, petite ville de Californie réputée pour sa scène musicale, et ses habitants. La session de questions-réponses revient sur ses influences, ses différences, ses engagements…

Le phénomène made-in-France aux USA intrigue les médias internationaux

A l’issue du premier week-end du festival, une dépêche d’AFP titrée « Post French Touch, a new breed of pop stars takes global stage » a été relayée par de multiples médias à travers le monde, notamment Daily Mail (UK), Gulf Today (AE), Global Times (CN), 24Pilipinas (PH), Free Malaysia Today (MY). Cet article considère qu’à part des groupes indie comme Phoenix, un tel line-up de la musique francophone n’a pas été vu aux USA depuis la fin des années 1990 (Aside from some indie acts, like Phoenix, such a prominent lineup of Francophone music hasn’t been seen stateside since the late 1990s and 2000s).

Les artistes produits en France ont également profité du festival pour accorder des interviews à des médias internationaux de renom. Ainsi, le prestigieux site des Grammy Awards a publié deux interviews avec Agoria et Jain. Tandis que Polo & Pan et Gesaffelstein se sont entretenus avec Billboard (USA) et Christine and the Queens avec Rolling Stones (USA).

Sources : 

Grammy, « Jain On How Coachella Helps International Artists, Honoring Miriam Makeba’s Legacy & More »
Grammy, « Agoria On Making His First Album In Eight Years, Playing Coachella & The Architecture Of Dance Music »