Emmanuelle Haim
10/01/2019 | Le Bureau Export Paris

USA | Emmanuelle Haïm dans le New York Times

Le New York Times rencontre Emmanuelle Haïm à l’occasion de son retour à Philadelphie et New York.

Après des études de piano et de clavecin, Emmanuelle Haïm fonde en 2000 Le Concert d’Astrée. Simultanément, elle est demandée par les scènes internationales les plus prestigieuses et connaît un fort succès dès 2001 au Glyndebourne Touring Opera en dirigeant Rodelinda de Händel.

Emmanuelle Haïm se produit avec Le Concert d’Astrée sur les grandes scènes internationales tout autour du monde dans des œuvres consacrées à la musique des XVIIe et XVIIIe siècles aux côtés de solistes prestigieux, comme Cecilia Bartoli, Natalie Dessay, Karine Deshayes, Sabine Devieilhe, Christophe Dumaux, Philippe Jaroussky, Magdalena Kožená, Laurent Naouri, Patricia Petibon, Sandrine Piau, Rolando Villazón, Anne Sofie von Otter et bien d’autres.

En novembre dernier, Emmanuelle Haïm était aux Etats-Unis où elle a triomphé à la tête du Philadelphia Orchestra et du New York Philharmonic à l’occasion de 8 concerts consacrés à Purcell, Rameau et Händel.
Des performances appréciées et remarquées sur place qui lui ont valu un portrait élogieux dans le New York Times.

emmanuelle haim