09/07/2018 | Le Bureau Export Paris

Monde l Merlin dévoile son ‘Impact Report’

Merlin vient de publier un rapport d’impact après 10 ans d’activité au service des droits des labels indépendants dans le numérique. Le rapport met en lumière les grandes tendances économiques observables chez les indépendants membres de l’agence. 

Premier constat, alors qu’il a fallu attendre 9 ans pour que Merlin passe le seuil du milliards de dollars distribué en une année à ses membres, entre 2017 et 2018, l’agence à augmenté d’un demi milliard sa distribution qui atteint 1,5 milliards en 2018.

De fait, la quantité de data gérée par Merlin a fortement augmenté, passant de 8.9 milliards de streams en 2017 à 14 milliards traités en 2018.

69% des membres de Merlin déclarent que le digital représente la majeure partie de leurs revenus, contre seulement 48% en 2014.

68% déclarent que le streaming audio représente la majeure partie de leurs revenus digitaux, contre 20% en 2014, une évolution encore plus spectaculaire.

Le streaming vidéo semble stagner, et plus de 80% des répondants déclarent qu’il représente moins de 25% de leur revenu digital, un chiffre stable depuis 5 ans.

74% des membres déclarent avoir connu une croissance en 2017, contre 65% en 2014. C’est une marque de la vitalité retrouvée par le marché dont bénéficient les indépendants.

Avec 42% de répondants déclarant que la majorité de leurs revenus viennent de l’étranger, on peut observer une réelle tendance à l’internationalisation de la musique indépendante (en 2016 c’était 39%). Même le physique en bénéficie passant de 16 à 18% de revenus venant de l’étranger.

Le rapport ajoute qu’entre avril 2015 et avril 2018, les revenus provenant des marchés asiatiques ont été multipliés par 8. Durant la même période, les revenus reçus d’Amérique Latine ont eux été multipliés par 10.

A propos de Merlin : 

Merlin est une agence représentant les droits digitaux de plus de 800 membres présents dans 53 pays.

L’objectif principal de Merlin est de s’assurer que les indépendants restent compétitifs et protègent la valeur de leurs droits. Merlin négocie des contrats avantageux pour un ensemble de catalogues avec les plateformes de musique en ligne.

Merlin est détenue et contrôlée par une organisation à but non lucratif, supervisée par une direction représentant la communauté des labels indépendants, 5 membres d’Amérique du Nord, 5 d’Europe et 5 du reste du monde. Merlin possède des bureaux à Londres, New York et Tokyo, son siège social est à Amsterdam.

Le rapport détaillé :

https://app.box.com/s/hztzbd4c09r27ude1r7yypvi0dx3kgic