Allemagne : Étude de marché

L’Allemagne constitue un marché majeur et quasiment incontournable de la musique en Europe. Classée au quatrième rang mondial pour la musique enregistrée selon l’IFPI, au deuxième rang pour le marché du ticketing selon IQ magazine et au quatrième rang pour la collecte de droits d’auteur selon la CISAC, l’Allemagne est l’un des premiers territoires d’export pour les œuvres et productions de l’industrie musicale française.

Avec 80 millions d’habitants dont 11 millions d’abonnés premium à un service de streaming en 2019, le marché allemand de la musique enregistrée a renoué avec la croissance en 2019 (+8,2% par rapport à 2018) après deux années de déclin. Très résistant aux changements de modes de consommation et longtemps dominé par les revenus des ventes de musique enregistrée sur support physique, ce marché suit depuis peu la tendance mondiale et enregistre une croissance constante des revenus du numérique. La population allemande est très ouverte au répertoire international. La pop internationale est le premier genre musical consommé sur ce marché.

Le marché du live allemand est le plus important en Europe. Avec une grande variété de salles de concerts, de festivals, de promoteurs, d’agences de booking et d’événements, l’Allemagne offre des opportunités pour toutes les esthétiques. Ce tissu entrepreneurial est combiné à une audience vaste et diversifiée ouverte à la musique venue de l’extérieur. En 2019, les artistes made in France ont donné plus d’un millier de concerts en Allemagne, faisant de ce territoire une source de revenus importante dans l’activité live des artistes concernés. L’Allemagne compte aussi quatre événements professionnels prescripteurs : Jazzahead (avril, Brême), c/o pop (octobre, Cologne), Pop-Kultur (août, Berlin), Reeperbahn Festival (septembre, Hambourg).

Le marché de l’édition musicale est très structuré en Allemagne avec d’importants éditeurs présents sur le territoire et un organisme de gestion de droits (GEMA) qui fait partie des plus puissants au monde. En 2019, la GEMA a ainsi collecté 816 millions d’euros, ce qui représente 9,1% des collectes mondiales.

Comme partout dans le monde, la pandémie de covid-19 a fortement affecté les entreprises de la musique en Allemagne. Au début de la crise, les organismes professionnels avaient prédit qu’elle coûterait 5,5 milliards d’euros au secteur de la musique et que tous les métiers seraient touchés.

Visu © Ansgar Koreng / CC BY-SA 4.0

Documentation Bureau Export

Musique classique

Autres ressources

 

Contacts

Daniel Winkel
Le Bureau Export Berlin
Expert Senior Musiques Actuelles

Ben Ling
Le Bureau Export Berlin
Expert Musiques Actuelles

Margaux Demeersseman
Etudes
Responsable recherches & études


+33 1 86 95 57 16