Afrique du Sud : Etude de marché

L’Afrique du Sud est le pays le plus développé et industrialisé d’Afrique subsaharienne. Avec un PIB de 376,6 milliards de dollars et une industrie des médias et du divertissement qui représente plus de 5,7 milliards d’euros, l’Afrique du Sud offre des opportunités aux artistes européens.

Grâce à des infrastructures solides et bien développées (routes, réseaux de bus, ferroviaires et aériens de très bonne qualité, un accès à internet sécurisé et en haut débit et un système bancaire développé), l’industrie musicale en Afrique du Sud est bien organisée et génère des revenus supérieurs à ceux des autres marchés musicaux d’Afrique : les revenus de la musique enregistrée s’élèvent 44,1 millions de dollars en 2017 (39.3M€), les recettes des ventes de place pour des concerts s’élèvent à 83 millions de dollars (74M€). Les collectes de la SAMRO (Southern African Music Rights Organisation) représentent de 31,5 millions d’euros.

L’Europe est l’un des premiers marchés d’export pour l’Afrique du Sud et celle-ci est le premier marché sub-saharien pour l’Europe.

Les artistes européens peuvent profiter de l’existence du nombre important de festivals sud-africains, qu’ils soient internationaux ou indépendants et locaux. Toutefois l’organisation de tournées en Afrique du Sud reste difficile à cause du manque de salles (même dans les plus grandes villes), des longues distances entre deux lieux en Afrique du Sud et de la situation géographique du pays.

Même si la SAMRO souffre de diverses controverses, la réglementation relative aux droits d’auteurs en Afrique du Sud est globalement respectée. Une modification de la loi est actuellement en cours. Les médias et festivals ont conscience de la législation des droits d’auteurs et de leur obligation de payer la SAMRO. Le marché musical sud-africain est touché par d’importants problèmes de piratage mais reste l’un des pays africains les plus sécurisés en termes de copyright.

Documentation Bureau Export

Mise à jour : 20/03/2020

Autres ressources

S’informer au quotidien

Contacts

Margaux Demeersseman
Etudes
Responsable recherches & études


+33 1 86 95 57 16